x
Esprit-Racing
 
ESPRIT-RACING.COM | 29.06.09 | 07:52 ESPRIT-RACING.COM | 29.06.09 | 07:52


Après Le Nord et Croix en Ternois, les Coupes de France Promosport poursuivent leur tour de France et viennent dans les Cévennes sur le circuit d’Alès. Le soleil est au rendez-vous et le petit vent qui souffle sur le circuit donne un petit avant goût de vacances. Les températures sont chaudes (30°C le samedi et 34°C le dimanche) mais les conditions de roulages restent bonnes. Le Alès Pôle Espoir organise ainsi sa seconde épreuve de vitesse avec succès et a réussi à attirer beaucoup de spectateurs grâce à la gratuité de l’entrée qu’il a mise en place.



Les Essais Chronométrés :
Aujourd’hui, ce sont les Monobike qui sont les premiers à prendre la piste. Jocelyn Henry (Honda), un temps en tête, doit faire face à la venue du local Stéphane Blot (Yamaha), grand habitué du Supermotard. Blot parvient à se hisser en haut de la feuille de chronos grâce à un temps en 1:21.151 et devance Henry pour 0,739 seconde. Ils sont les seuls en 1:21. Derrière, on retrouve Olivier Collet (Honda) et David Ribeiro (Kawasaki).

Pour la première série 600 Promosport, David Bouvier (Yamaha) prend un petit avantage de 0,8 seconde avec un temps en 1:18.101 devant trois pilotes qui se tiennent en 37 millième de seconde : Mickael Varesco (Kawasaki), Lucas Mahias (Yamaha) et Jérémy Vallon (Honda). Charles Geers (Kawasaki) est 6ème en 1:19.396.
En seconde série, Nicolas Salchaud (Yamaha), dont c’est la reprise après son impressionnante chute à Croix en Ternois, est tout de suite dans le coup avec un chrono en 1:18.881.Il est talonné par David Le Bail (Yamaha) à 0,117 seconde. Les huit premiers sont en moins d’une seconde.
Au cumul des séries, Bouvier devance Salchaud et quatre autres pilotes (Varesco, Mahias, Vallon et Le Bail) qui se tiennent en 0,064 seconde.

La catégorie 500 Cup est toujours aussi disputée : les 15 premiers se tiennent en moins de deux secondes et les 10 premiers en moins d’une seconde. Le plus rapide ce matin est Xavier Burato devant le second du classement provisoire, Amaury Guespin, et Anthony Berciaud. Seul pilote en Kawasaki mais leader du provisoire, Alexandre Mottet pointe à la 7ème place.

Petite surprise en Promo 1000 avec la pôle position obtenu dès la mi séance par Marc Pasquinucci (Suzuki) devant les Kawasaki de Frédéric Chabosseau et Lionel Richier. Yann Sotter complète la première ligne de départ avec sa Honda. Ces quatre pilotes sont groupés en 0,537 seconde. En seconde ligne, Claude Lucas (Suzuki) sera à coté des frères Dupuis (Etienne et Julien en Honda) et de Jérôme Danton (Kawasaki).

Pour finir la matinée, la Junior Cup s’élance pour des essais libres. Pour cette épreuve, les Junior Cup sont mélangés avec la Race Cup Academy (RCA) qui est aussi une coupe de marque Honda mais avec des motos de 100cc quatre temps. Parmi les surprises de cette séance, il est à noter la participation de Simon Danilo (RCA), le petit frère de Jules, actuel leader de la catégorie Junior Cup. Le meilleur temps lui est même crédité en 1:39.184. Il «taxe» ainsi son frère de 858 millièmes. Ils sont trois à s’intercaler entre les deux Danilo : Robin Anne (RCA), Florian Bruel et Enzo Boulom (RCA).

Après une pause déjeuner toujours très ensoleillée, les 125cc entrent en piste pour leurs essais. Samuel Camier, leader du classement provisoire, est coiffé sur le fil par Byron Belleton. A l’issue de son 12ème tour, il parvient à réaliser un temps en 1:25.992 soit 0,145 seconde de mieux que Camier et est le seul en dessous des 1:25. Thomas Junique et Jordan Levy, les deux autres prétendants au titre sont juste derrières à moins d’une demie seconde.


Les Courses Qualificatives :
Lorsqu'il y a trop de pilotes dans une catégorie pour faire deux finales, le règlement prévoit une course qualificative afin que les meilleurs aillent en finale et que les autres aillent en consolante. Ce week-end, seuls les 600 sont concernés par ces courses qualificatives.

La première course des 600 voit un David Bouvier dominateur. En effet, le pilote Sarthois va imposer un rythme tel que personne ne sera en mesure de le suivre : il est le seul à rouler en 1:18. Derrière, la bagarre est intense pour l’accession aux premières lignes pour la finale de demain. Frédéric Zaragoza (Yamaha) mène un temps le groupe de chasse avant que Jérémy Vallon ne lui prenne sa place. Julien Bonnet, Mickael Varesco et Yoann Gougginsperg font partie de ce groupe très serré qui n’arrête pas de s’attaquer. Lors du baisser du drapeau à damier, Bouvier a 6,866 secondes d’avance sur Vallon qui est suivi de Bonnet, et Varesco.
Pour la seconde course, la donne va être complètement différente pour le favori Nicolas Salchaud. Dès le départ, Lucas Mahias s’impose en meneur de course, après plusieurs attaques et contre-attaques, Mahias reste en tête pendant 12 tours avant que Salchaud trouve la bonne faille et parvienne à vraiment prendre la tête. Resté un peu à distance, Charles Geers en profite pour recoller et pour dépasser Mahias trois tours après. Salchaud maintient le rythme et franchit la ligne d’arrivée avec presque 8 dixièmes de seconde d’avance sur Geers qui en compte 9 sur Mahias.
Au cumul des deux courses, la première ligne pour le départ de la finale de demain sera composée de Bouvier, Salchaud, Geers et Vallon.

Pour continuer la journée, les Junior Cup se lancent dans leur séance d’essais Chronométrés. Le petit Simon Danilo (12 ans) confirme sa bonne séance libre et améliore son temps du matin en 1:37.874. Seul Robin Anne a failli le battre mais échoue à 0,096 seconde. Ces deux pilotes sont les seuls à rouler en 1:37. Derrière, il y a deux pilotes en 1:38 (Enzo Boulom et Guillaume Raymond) et 10 pilotes en 1:39 dont le chef de file est Thibault Gouyrin (RCA). Le premier pilote Junior Cup est Jules Danilo, il est suivi de très près (0,007 seconde) par Florian Bruel, ils sont 6 et 7ème.

La finale 1 des Monobike nous a livré un spectacle grandiose. Le duel entre Jocelyn Henry, leader du classement provisoire et dominateur de la catégorie face au « vétéran » des courses de Supermotard, Stéphane Blot a tenu toutes ses promesses. Pendant 9 tours, ils vont régaler un public venu déjà nombreux : un coup à l’un, un coup à l’autre avec parfois trois ou quatre dépassements dans le même tour. Le duel se finit sur un souci mécanique de Henry qui laisse Blot s’envoler seul vers la victoire. Derrière, ils sont 5 à se batailler pour accéder au podium. David Ribeiro et Olivier Collet sont les mieux placés mais s’accrochent dans le 8ème tour laissant le soin à Romain Larguier, autre pilote local venu du Supermotard, de devancer Rémi Jourdan et Bruno Ezra qui vont eux aussi s’accrocher et chuter lourdement. Ezra ne se relève pas (double fracture) et oblige la direction de course à stopper la manche. Au final, Blot monte sur la plus haute marche du podium accompagné de Romain Larguier et Serge Pernet Coudrier.

Le départ de la Finale 1 des 1000cc est à l’avantage de Yann Sotter qui place d’autorité sa Honda devant Marc Pasquinucci et Julien Dupuis. Avant la fin du premier tour, Chabosseau passe 3ème et se place en embuscade. Sotter résiste un temps à Pasquinucci mais devra lui céder sa place dans le 9ème tour. Pasquinucci tente de s’échapper mais garde Sotter collé à son garde boue ainsi que Chabosseau à une distance dangereuse.
Pendant ce temps, Lionel Richier qui s’est fait enfermer lors du départ (8ème à l’issue du premier tour) remonte petit à petit vers la tête. Après avoir réussi à doubler Claude Lucas et Etienne Dupuis, il passe Julien Dupuis ainsi que Jérôme Danton dans son 6ème tour. Arrivé à la 4ème place, il est un peu trop loin pour pouvoir accéder au podium.
Devant Pasquinucci, Sotter et Chabosseau restent bien groupés dans cet ordre. Au 14ème tour, Pasquinucci se rate sur un freinage bien appuyé et se retrouve au tapis, perdant ainsi toute chance de victoire. Chabosseau en profite pour tenter quelques attaques sur Sotter mais en vain, il résiste bien et franchit la ligne d’arrivée en vainqueur. Cette chute fait les affaires de Richier qui monte une nouvelle fois sur le podium.

Le dimanche matin, les températures sont déjà hautes au moment de la pré-grille des Junior Cup (23°C). Alors qu’il n’est qu’en seconde ligne, Jules Danilo est le premier à sortir du premier virage. A la fin du premier tour, Morgan Dalbis et Robin Anne lui sont passés devant. Grands habitués du circuit d’Alès, les pilotes de la RCA mènent la vie dure aux Junior Cup dont certains découvraient le circuit. Simon Danilo passe son frère et attaque avec succès Dalbis et Robin et prend la tête. Robin contrattaque et s’en suit un joli duel entre les deux jeunes pilotes qui va tourner à l’avantage de Robin. Dalbis a tenté de les suivre au debut mais, pensant au championnat, il a géré son avance par rapport à Jules Danilo qui était plus de 10 secondes derrière. Côté RCA, le podium est composé de Anne, Danilo S. et de Gouyrin. En Junior Cup, Dalbis l’emporte devant Danilo J. et Maxime Batisse.

Les 500 Cup prennent la suite pour une finale bien disputée entre Amaury Guespin et Xavier Burato. Si Burato est en tête les deux premiers tours, Guespin le dépasse et maintient un bon rythme jusqu’à l’arrivée. Burato a beau essayé de le passer, il n’y arrive pas. Leur duel a relégué Anthony Berciaud et les autres loin derrière, avec notamment 10.335 secondes pour Berciaud et 13.948 secondes pour Patrice Di Gregorio. Le leader du classement provisoire, Alexandre Mottet, a un peu subi cette finale et termine 9ème. Guespin l’emporte donc sur Burato et Berciaud.

Entrée en piste des 125 Promo et très bon départ pour Samuel Camier qui repart pour un nouveau cavalier presque seul. En effet, Byron Belleton va être à ses basques pendant toute la course. Un temps accompagné de Thomas Junique et de Bastien Chevallereau, Belleton va dépasser tout le monde pour rester seul au contact de Camier et finir à 0,207 seconde de lui lors de l’ultime franchissement de la ligne de chronométrage. Junique n’est pas très loin (3,021 secondes) mais doit se contenter de la troisième marche du podium.
Le premier pilote Conti est 14ème, il s’agit d’Alfred Boistay.

Pour finir la matinée, la seconde finale des Monobike prend le départ. Stéphane Blot emmène avec lui Jocelyn Henry dans un rythme beaucoup plus élevé que celui du peloton. Les deux pilotes sont roue dans roue et s’échappent : au 3ème tour, ils comptent déjà plus de 11 secondes d’avance sur Olivier Collet et Romain Larguier. Au tour suivant, une nouvelle attaque de Henry fonctionne et il prend les commandes. Au 6ème tour, l’avance sur les poursuivants se porte à 18 secondes.
Au tour suivant c’est une attaque de Blot qui paie. Le spectacle est grandiose et très «propre». Durant toute la course, ils vont rester séparés de deux dixièmes de seconde maximum. Après un nouveau chassé croisé, Henry reprend le commandement au 13ème tour. La pression de Blot est grande mais le pilote breton va bien lui résister et franchir la ligne d’arrivée en vainqueur. Le podium est complété par Olivier Collet.
Au classement provisoire, Jocelyn Henry reste solide leader avec 122 points devant Rémi Jourdan 74 points et David Ribeiro 55 points.

La reprise des courses pour l’après midi se fait avec la Junior Cup, toujours accompagnée de la Race Cup Academy. Morgan Dalbis prend le meilleur départ mais il est vite repris par Robin Anne qui va faire un festival. Ce jeune pousse qui est à surveiller de très près a mené la course de bout en bout dans un style très propre et très efficace. Derrière lui, la lutte est rude et Dalbis doit faire face sur certains virages à des attaques venues de toutes parts car il est sous la pression de trois pilotes RCA. A la fin de ce groupe se trouve Jules Danilo qui ne peut que regarder le spectacle.
Durant les quatre derniers tours, les pilotes de la Race Cup ont doublé Dalbis qui se retrouve avec Danilo dans son dos. Danilo fait tout pour le passer mais en vain, Dalbis est plus fort aujourd’hui. Maxime Batisse complète le podium.
En RCA, l’ordre d’arrivée est Anne, Danilo S. et Boulom.
Au classement provisoire, Morgan Dalbis reprend 10 points sur l’avance de son leader, Jules Danilo. Ils ne sont séparés plus que par 30 points. Hamza Chavant est 3ème à 45 points du leader.

En 125cc, les courses se suivent et se ressemblent un peu pour Samuel Camier. Feu vert et meilleur départ, prise du commandement de la course, échappée solitaire et victoire… Sa neuvième consécutive. Derrière, la bagarre pour les autres places du podium est rude et oppose Thomas Junique, Bastien Chevallereau, Byron Belleton et Lancelot Unissart. Junique et Belleton s’échappent un peu en fin de course mais à deux tours de l’arrivée, Junique part à la faute et chute. Il arrive à repartir et finit 10ème. Belleton en profite pour monter sur la seconde marche du podium tandis que Lancelot Unissart prend la 3ème place juste devant Chevallereau.
Clément Stoll est le premier pilote Conti, il est 12ème.
Au classement provisoire, Camier assoit un peu plus son leadership avec 276 points devant Thomas Junique, 187 points et Jordan Levy 173 points.

La chaleur est toujours bien présente avec un ciel bleu azur sans nuage lorsque les 1000cc prennent le départ de leur seconde finale. Frédéric Chabosseau effectue le meilleur départ juste devant Yann Sotter et Marc Pasquinucci. Parti de la 4ème ligne, Alexandre Perrault (Suzuki) effectue un départ canon pour se retrouvé 5ème à l’issue du premier tour. Lionel Richier remonte vite sur Perrault, le double et en profite pour doubler dans le tour suivant Claude Lucas. A l’entame du 4ème tour, Perrault perd le contrôle de sa machine et fait une chute spectaculaire. La machine est morte mais le pilote s’en sort avec un petit trauma crânien sans perte de connaissance. L’intervention des secours à malgré tout nécessité l’arrêt de la course, impliquant ainsi un nouveau départ.

Nouveau départ réussi pour Sotter qui n’en bénéficie pas beaucoup puisque Chabosseau le passe dans le dernier virage du 1er tour. Richier rate encore son départ mais revient en trois tours sur Sotter. Pendant plusieurs tours les 3 hommes se mettent la pression et s’attaquent. Richier est le premier à réussir en passant Sotter dans le 9ème tour. Durant les derniers tours, ce dernier assure sa place tandis que Richier poursuit ses intimidations et autres manœuvres pour obtenir la tête de la course. Chabosseau est déterminé à la garder et franchit la ligne d’arrivée en vainqueur malgré une ultime tentative de Richier.

Au cumul des deux parties, Chabosseau l’emporte sur Richier et Sotter.

Au classement provisoire, Frédéric Chabosseau repart des Cévennes avec un peu moins de retard puisqu’il a reprit à Lionel Richier 9 points. Richier reste donc leader avec 156 points devant Chabosseau 143 points et Sotter 114 points.


En 600cc, la course va être de toute beauté. Le combat à trois écourté à Croix en Ternois va reprendre de plus belle. Nicolas Salchaud prend la tête avec David Bouvier et Charles Geers dans sa roue. En deux tours Geers passe Bouvier puis Salchaud et mène les débats. Ils sont toujours collés les uns aux autres et la pression est grande. Au 11ème tour, Geers se fait une grosse chaleur mais récupère bien la moto. Dans la manœuvre, il a perdu deux places mais reste à bonne distance pour tenter de grappiller une place ou deux. Au tour suivant, Salchaud repasse devant Bouvier. A deux tours de l’arrivée, Bouvier porte une nouvelle attaque gagnante sur Salchaud. A l’arrivée, l’ordre des pilotes correspond à l’ordre du classement provisoire avant la course : Bouvier, Salchaud et Geers.
Logiquement, le classement provisoire ne change pas mais les écarts se creuse un petit peu plus. Bouvier a 106 points, Salchaud a 85 points et Geers a 79 points.

Pour finir ce week-end de course, les 500 Cup sont au départ. Anthony Berciaud prend les choses en main. Amaury Guespin est juste derrière et sous la menace d’Alexandre Mottet. Sébastien Bonfils est en embuscade et va prendre le meilleur de Burato puis de Mottet pour se retrouver sur Guespin. Les écarts restent serrés entre les cinq hommes de tête et Guespin trouve la faille dans le 7ème tour. Bonfils l’imite au tour suivant et reste au contact de Guespin. Berciaud semble ne plus pouvoir tenir la cadence et se met à perdre quelques places pour finir 6ème. Olivier Gret en profite pour revenir sur les hommes de tête en emmenant avec lui Mottet.

Guespin résiste bien et franchit la ligne d’arrivée avec 199 millièmes d’avance sur Bonfils et 704 millièmes sur Gret.

Après l’arrivée et les contrôles techniques de fin de course, la moto d’Amaury Guespin est déclarée non-conforme au règlement et entraine la disqualification du pilote pour les deux manches de la journée.

Au classement provisoire, cela change les données puisque Guespin (132 points) perd sa place de leader au profit de Mottet (163 points) et Berciaud (136 points).


Prochain rendez vous les 19 et 20 septembre à Ledenon (30)


Le Service Communication



Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - De bonnes promos pour le Alès Pôle Espoir ! à Wikio Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - De bonnes promos pour le Alès Pôle Espoir ! à Face Book Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - De bonnes promos pour le Alès Pôle Espoir ! à Yahoo! Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - De bonnes promos pour le Alès Pôle Espoir ! à Google Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - De bonnes promos pour le Alès Pôle Espoir ! à Digg Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - De bonnes promos pour le Alès Pôle Espoir ! à Technorati Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - De bonnes promos pour le Alès Pôle Espoir ! à Live-MSN Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - De bonnes promos pour le Alès Pôle Espoir !à del.icio.us Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - De bonnes promos pour le Alès Pôle Espoir ! à BlogMarks Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - De bonnes promos pour le Alès Pôle Espoir ! à Scoopeo
Cliquez pour agrandir l'image
Coupes de France Promosport Alès Pôle Espoir (PhotoPress)
Coupes de France Promosport Alès Pôle Espoir (PhotoPress)
  • Dans la même catégorie

  • Sébastien Forest et le Delta Racing Team aux portes des points !

  • Manu Debray aux Portes du Top 5 !

  • Vincent Houssin : Pas si mal !

  • Etienne Masson sans Freins !

  • Vincent Le Quintrec : De retour en piste !

Plus de news »

Publicité