x
Esprit-Racing
 
ESPRIT-RACING.COM | 13.04.09 | 12:33 • Mis à jour le 13.04.09 | 14:08 ESPRIT-RACING.COM | 13.04.09 | 12:33 • Mis à jour le 13.04.09 | 14:08


Retour aux affaires pour les pilotes des Coupes de France Promosport avec la deuxième étape qui se déroulait sur le Circuit Carole en banlieue parisienne.



Le MC Motors Events organise depuis longtemps des manifestations dédiées au sport moto, mais c’est une première en matière de Promosport. L’adaptation s’est fait vite et le we s’est déroulé sans problème.
Coté météo, la journée de samedi était placée sous le signe des averses et le dimanche sous celui des éclaircies.



Les essais Chronométrés

Les Promo 500 Cup sont les premiers à s’élancer sur le tracé francilien. Il fait 13°C et le soleil est pour le moment de la partie.
En première série, l’homme fort du Mans, Amaury Guespin (Honda) prend le meilleur sur Frédéric Dietrich (Kawasaki) en 1:10.369. Les chronos sont serrés puisque les dix premiers sont dans la même seconde.
En seconde série, Jean Marc Dugat place sa Honda en haut de la feuille des temps dès la mi séance avec un temps en 1:10.044. En fin de séance Alexandre Mottet (Kawasaki) parvient à s’approcher de Dugat mais échoue à 0,471 seconde. Les quatre premiers sont aussi dans la même seconde.
Au cumul des séries, Dugat devance Guespin, Mottet et Dietrich.

Les 600cc sont répartis en trois séries.
Dans la première, six pilotes se tiennent dans la même seconde. Le plus rapide d’entre eux est Nicolas Salchaud (Yamaha) qui devance Eric Grarre (Yamaha) et Mickael Varesco (Kawasaki) en 1:04.308.
La seconde série voit David Bouvier s’imposer avec un temps en 1:04.361 devant Florent
Manniez (Kawasaki) et Vincent Houssin (Kawasaki).
La troisième série est un peu moins rapide mais Charles Geers (Kawasaki) et Sylvain Buffard (Yamaha) n’ont pas arrêté de s’échanger leurs places pour finir avec un écart de 0,06 seconde au bénéfice de Geers.
Au cumul des séries, les quinze premiers sont dans la même seconde avec en pôle position
Salchaud suivi de Bouvier, Grarre et Geers.

Lors de la première série des Promo 1000, Lionel Richier (Kawasaki) fait parler la poudre et montre qu’il veut être le patron en passant sous la barre des 1:03 (1:02.956). A un peu plus d’une demie seconde, Claude Lucas (Suzuki) devance Hernani Teixeira (Suzuki) et Alexandre Le Quere (Kawasaki).
Dans la deuxième série, les six premiers sont dans la même seconde et roulent soit en Kawasaki soit en Honda. Frédéric Chabosseau, 1er temps, Jérôme Danton, Fernand Dos Santos, 5ème et 6ème temps, pour Kawasaki, David Quaegebeur, Yann Sotter et Emmanuel Debray respectivement 2ème, 3ème et 4ème temps, pour Honda.
Au cumul des deux séries, Richier a la pôle absolue devant Chabosseau, Lucas et Quaegebeur.

Après les grosses cylindrées, place aux petites avec les 125cc. Particularité de cette année, les 125cc (toutes des Aprilia) roulent avec des Conti (80cc). Pilotes habitués à rouler en championnat de France Superbike, Grégory Di Carlo et Nelson Major sont venus faire une pige avec ces petites machines. Si Thomas Junique signe la pôle position en 1:13.117 devant Samuel Camier et Jordan Levy, Nelson Major réalise une belle performance en s’intercalant devant Camier pour 0,091 seconde.

Le soleil est toujours de la partie lorsque les Junior Cup entrent en piste pour une séance d’essai libre. Christophe Rafael se distingue devant Jules Danilo, Simon Quere et Hamza Chavant.

Devant une foule de plus en plus nombreuse, les Monobike et leur look si particulier (des motos de cross avec des roues de motos de vitesse) prennent la piste. Très vite, l’un des hommes forts de l’an passé, Jocelyn Henry (Honda) montre qu’il est en grande forme avec un 1:06.513. Yves Teinturier (Honda) échoue à 0,7 seconde tandis que Olivier Collet (Honda) et David Ribeiro (Kawasaki) sont à 1,8 seconde.

A l’issue de ces essais chronométrés, il y a toujours un contrôle sonométrique. Celui de ce we à montrer la volonté de la Fédération Française de Moto de faire la chasse aux « bruyants ». En effet, si par le passé une tolérance était de mise afin de permettre aux pilotes de s’adapter aux contraintes liées au bruit, cela n’est plus de mise. Et, à l’instar des dernières courses de l’an passé, c’est une application stricte du règlement qui a été observée. Résultat, 26 déclassements toutes catégories confondues.



Les Courses Qualificatives :

Lorsqu'il y a trop de pilotes dans une catégorie pour faire deux finales, le règlement prévoit une course qualificative afin que les meilleurs aillent en finale et que les autres aillent en consolante.
Ce we, seuls les 500, les 600 et les 1000 sont concernés par ces courses qualificatives.

La première série des 500 Cup est animée par quatre pilotes (Mottet, Berciaud, Dugat et Oleron) qui vont parcourir les 15 tours de cette course roues dans roues avec de multiples dépassements. Lors du baisser du drapeau à damiers, Mottet impose sa Kawasaki devant les Honda de Berciaud, Dugat et Oleron.
A noter la magnifique remontée de Xavier Burato qui, parti dernière ligne puisque déclassé, finit en 5ème position à 9 secondes des leaders.
Beaucoup moins de suspense en deuxième série puisque Amaury Guespin domine de la tête et des épaules loin devant les autres (7,65 secondes d’écart). Derrière, un temps dans la bagarre pour la qualification en première ligne, Frédéric Dietrich (Kawasaki) chute à 3 tours de l’arrivée laissant le soin à Dominique Pénicaud de finir 2ème devant Sébastien Rouby et Laurent Milon.
Dans cette série, Grégory Pré, parti lui aussi dernière ligne pour non-conformité sonore, effectue une belle remontée et se classe 5ème.
Au cumul des séries, la première ligne de la grille de départ de demain est composée de Guespin, Mottet, Pénicaud et Berciaud.

La catégorie 600 est la plus touchée par les déclassements avec 14 machines non-conformes.
Aucun des 14 pilotes ne s’est qualifié en courses qualificatives.
En série 1, Nicolas Salchaud confirme ses bons essais en s’imposant devant les deux Kawasaki de Geers et Houssin et la Honda de Vallon après une belle lutte.
En série 2, David Bouvier fait une course en tête de bout en bout et gagne devant Mickael Varesco (Kawasaki) et Sylvain Buffard (Yamaha). Alexandre Prigent a failli réalisé l’exploit en se qualifiant malgré son déclassement, mais, alors qu’il est 8ème et dernier qualifié, il relâche son effort à quelques mètres de l’arrivée et se fait piquer sa place par Erik Petit pour 0,22".
En série 3, après avoir mener les 2/3 de la course, Florent Manniez (Kawasaki) se fait passer par Eric Grarre (Yamaha) et Nicolas Guichette Debord (Yamaha).
Au cumul des séries, Salchaud, Bouvier, Grarre et Geers partiront de la première ligne.

En 1000cc première série, si Yann Sotter mène le premier quart de course, c’est bien Lionel Richier qui s’impose avec la manière et un meilleur tour en 1:02.97. Sotter assure sa seconde place devant Claude Lucas et Alexandre Le Quere.
A noter le départ excellent et le premier tour de folie de Cyril De Laville qui, partit dernière ligne pour non-conformité sonore, passe de la 29ème à la 11ème place. Au final, il se qualifie 8ème.
En deuxième série, une belle bagarre entre deux générations de pilotes oppose Hernani Teixeira (+ de 50 ans) à Frédéric Chabosseau (- de 25 ans). Personne ne se fait de cadeau et Teixeira s’impose sur le fil pour 0,088 seconde. Derrière, Fabrice Holub a pris le meilleur sur Emmanuel Debray et David Quaegebeur.
Au cumul des séries, Richier partira en pôle position devant Teixeira, Sotter et Chabosseau.

Dernière séance de la journée avec les Junior Cup pour des essais chronométrés. Les averses prévues pour Météo France ont décidé de venir perturber la fin de séance de ces jeunes pousses.
Dans ces conditions, la quasi-totalité des chronos ont été fait en début de séance. Simon Quere tire son épingle du jeu pour 0,028 seconde devant Hamza Chavant. Mickael Chartier et Christophe Rafael complètent la première ligne.



Les Finales :

La journée de dimanche commence comme celle de samedi avait fini : sous la pluie.
Les premiers à s’élancer sur la piste parisienne sont les Juniors Cup. Les conditions climatiques combinées au froid matinal ont été fatales pour bon nombre de pilotes qui sont partis à la faute, mais toujours sans gravité. Mickael Chartier va faire la course parfaite, Hamza Chavant en embuscade ne sera pas en mesure de l’inquiéter. Au jeu des chaises musicales des chutes, c’est le jeune Florian Bruel qui monte sur la 3ème marche du podium.

La pluie a cessé mais le tracé est trempé pour la première finale Monobike. En l’absence de Tony Pernat (vainqueur de l’édition 2008), Jocelyn Henry semble intouchable. En 15 tours et au terme d’un cavalier seul, il colle 11,697 secondes au 2ème. Les autres marches du podium ont été bien disputées entre Alexandre Salvatore, Christian Rouxhet et Remi Jourdan. Au 9ème tour, Jourdan passe Rouxhet. Ils complèteront dans cet ordre le podium.

En 125cc, deux pilotes partent de la dernière ligne suite au déclassement pour cause de bruit excessif : Fabien Parchard et Jordan Levy. La piste est encore bien humide et très piégeuse. Si Thomas Junique, Nelson Major et Samuel Camier partent en tête, Parchard et Levy démarrent très fort aussi. Au 4ème tour, une chute neutralise la course et impose un nouveau départ. C’est Parchard qui a chuté alors qu’il était remonté 4ème. Levy, plus prudent, est remonté 12ème.
Second départ et Major prend le meilleur sur Junique. Au tour suivant, Junique reprend son bien et s’envole vers la victoire. Camier le suit de loin suivi d’encore de plus loin par Jordan Levy.
Au cumul des deux parties, le départ prudent de Lévy ne paye beaucoup puisqu’il finit 6ème. La victoire revient évidement à Thomas Junique devant Samuel Camier. Avec une 7ème place en première partie et une 4ème en seconde, Alexandre Golly accède au podium.

Les consolantes finissent la matinée, permettant à la piste de sécher complètement et au soleil d’être bien présent, amenant avec lui un grand nombre de spectateurs.

Les Junior Cup ouvrent le bal de l’après midi. Bon départ de Rémi Barbosa devant Hamza Chavant et Christophe Rafael. A l’entame du second tour, Barbosa chute et repart dernier. Les positions sont très disputées et changent souvent. Jules Danilo, tout jeune et tout frêle pilote dont c’est la première saison, prend la tête au 7ème tour. Chavant, Dalbis, et Rafael sont roues dans roues pour finir sur le podium. Au final, Danilo l’emporte devant Chavant et Rafael.
Au classement provisoire, Chavant mène les débats avec 85 points devant Bruel, 69 points et Chartier 58 points.

Les 125cc prennent le départ de leur seconde finale. Le duel opposant Camier à Junique reprend. Si en première manche Junique avait pris l’avantage, c’est l’inverse ce coup ci. A l’issue d’une belle bagarre, Camier l’emporte devant Junique. Coté troisième place du podium, Nelson Major et Adrien Tranchant se livre à une belle empoignade aussi et c’est Major qui prend l’avantage et creuse même un petit écart en fin de course. Major évoluant sur une Conti, c’est Tranchant qui monte sur la 3ème marche du podium (les Conti ont un classement à part).
Au classement provisoire, Camier réalise la bonne opération et passe Levy de 2 points en totalisant 76 points. Junique remonte 3ème avec 65 points.

Les 500 Cup sont au départ et Anthony Berciaud boucle en tête le premier tour devant Amaury Guespin et Alexandre Mottet. Guespin ne tarde pas pour le passer, emmenant dans sa roue Mottet et Grégory Pre. Guespin commence à prendre le large et Dominique Pénicaud passe Mottet.
La chute de Jocelyn Chollet dans le 9ème tour entraîne un drapeau rouge et un nouveau départ.
Le premier tour entre Guespin et Mottet est vraiment très chaud : au dernier virage, Mottet tente une attaque suicide qui aurait pu se finir par terre pour les deux pilotes. Guespin réagit bien et le repasse quelques mètres plus loin. Berciaud se mêle à la lutte devant et c’est dans cet ordre qu’ils franchissent la ligne d’arrivée.
Au cumul des deux parties, Guespin l’emporte devant Mottet et Pénicaud.
Au classement provisoire, Guespin fait le sans faute avec 75pts devant Mottet et ses 60 points et Dugat avec 35 points.

Sous un beau soleil de printemps, le départ des 600cc est donné. David Bouvier prend les commandes de la course sous la pression de Nicolas Salchaud. Multipliant les erreurs, Bouvier ne peut que céder à la pression de Salchaud au 13ème tour. Pendant ce temps, deux Kawasaki remontent vers la tête de la course : Charles Geers qui va recoller aux hommes de tête vers le 11ème tour et passer Bouvier au 13ème tour également et Florent Manniez, vainqueur de la 500 Cup en 2008, et qui est 5ème lors de ce même 13ème tour.
Coup de théâtre au 15ème tour avec la chute de Nicolas Salchaud qui ouvre grand la voie de la victoire à Geers. Bouvier ne peut suivre le rythme et doit se contenter de la 2ème place. La 3ème marche du podium revient à Florent Manniez au terme d’une course impressionnante tant sa moto bougeait dans tous les sens.
Au classement provisoire, Salchaud qui perd deux places et se retrouve 2ème à égalité de points (25) avec Geers. Bouvier se retrouve donc en tête avec 40 points.

Seconde manche de Monobike avec un scénario identique pour Jocelyn Henry : meilleur départ, meilleur tour en course et victoire. Yves Teinturier a bien tenter de le suivre mais en vain. Jordan rate son départ et revient de loin pour finir sur la dernière marche du podium.
Au classement provisoire, Henry mène avec 50 pts devant Jourdan, 36 pts et Teinturier, 33 pts.

La finale des 1000cc clôture le we. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Hernani Teixeira est à l’aise dans son «jardin» ! Le pilote Francilien prend le meilleur départ devant Lionel Richier et Manu Debray. Teixeira résiste à la pression et ferme bien les portes pour éviter de se faire doubler. Au 14ème tour, Richier trouve la faille et passe devant. Après un départ très moyen, Frédéric Chabosseau part de la 6ème place pour remonter inexorablement vers la tête de la course. Au 9ème tour il est 3ème et parvient à revenir sur Teixeira. Comme Richier pendant un moment, Chabosseau n’arrive pas à passer. Mais dans le dernier tour, dans le dernier virage, Chabosseau grille la politesse à Teixeira pour 0,29 seconde.
Au classement provisoire, Richier est logiquement premier avec ses deux victoires et se prend à rêver d’un grand chelem. Deuxièmes à égalité de points, Chabosseau et Sotter repartent du circuit Carole avec 33 points.



Prochain rendez vous à Pau (64) les 2 et 3 mai prochains.



Jean-Baptiste Nonet
Service Presse Promosport



Retrouvez tous les classements sur : www.ffmoto.org



Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - Coupes de France Promosport à Carole : Tolérance zéro à Wikio Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - Coupes de France Promosport à Carole : Tolérance zéro à Face Book Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - Coupes de France Promosport à Carole : Tolérance zéro à Yahoo! Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - Coupes de France Promosport à Carole : Tolérance zéro à Google Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - Coupes de France Promosport à Carole : Tolérance zéro à Digg Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - Coupes de France Promosport à Carole : Tolérance zéro à Technorati Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - Coupes de France Promosport à Carole : Tolérance zéro à Live-MSN Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - Coupes de France Promosport à Carole : Tolérance zéroà del.icio.us Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - Coupes de France Promosport à Carole : Tolérance zéro à BlogMarks Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - Coupes de France Promosport à Carole : Tolérance zéro à Scoopeo
Cliquez pour agrandir l'image
Hernani Teixeira mène la danse ... (Esprit-Racing)
Hernani Teixeira mène la danse ... (Esprit-Racing)
  • Dans la même catégorie

Plus de news »

Publicité