Portimao : Une Météo Capricieuse !
Coupe FIM SuperStock - Portugal


Julien Millet sur la grille de Portimao - D.R.
Julien Millet sur la grille de Portimao Photo : D.R.


En me rendant au Portugal pour cette dernière course du championnat Superstock 1000 de la saison 2008, je m’attendais à y trouver un peu de soleil.


Mais malheureusement, comme de nombreuses fois cette année, c’est une météo pluvieuse qui était au rendez-vous. En fait, malgré les 2300km qui séparent Pontarlier de Portimao, le climat était sensiblement le même pour ce week-end des 1er et 2 novembre 2008.

Malgré ces caprices météorologiques, j’ai eu la surprise et la joie de découvrir l’un des plus beaux circuits du monde.
Ce tracé comporte des dénivelés incroyables et le dernier droit avant la ligne droite des stands est purement et simplement impressionnant. C’était la première fois que je prenais une courbe aussi rapide en descente et en dévers. Autant dire que c’est un circuit pour gros coeur, et je pèse mes mots !


Pour la première séance d’essais libres, j’ai découvert la piste sous la pluie. Avec un tracé aussi technique et une piste franchement humide, je me suis concentré sur l’apprentissage de la piste plus que sur mon pilotage. J’ai fini cette séance en 22ème position avec un temps de 2’13 ‘’526.


La première séance d’essais qualificatifs du vendredi après-midi s’est également déroulée sur une piste humide.
Je n’ai pu réalisé mieux que le 22ème temps avec un chrono de 1’57’’637 à environ 5 secondes du premier.
A l’issue de cette séance, nous nous sommes aperçu que le moteur de ma YAMAHA R1 #74 avait tendance à légèrement surchauffer, et que la pression du circuit de liquide de refroidissement était anormalement élevée. Pour ne pas ruiner mon week-end de course sur un problème de joint de culasse, nous avons fait le choix de changer le moteur.


Samedi matin, pour la 2ème séance d’essais libres, la piste a été déclarée sèche.
Enfin, j’ai pu me consacrer pleinement à mon pilotage sans crainte réelle de partir à la faute. J’ai réalisé le 18ème chrono en 1’51’’634 à environ 3 secondes du premier, mais surtout j’ai repris confiance pour la seconde séance de qualification.

Malheureusement, la météo du samedi après-midi était loin d’être identique à celle de la matinée. Environ une heure avant le départ des essais qualifs, des trombes d’eau se sont abattues sur le circuit de Portimao.


Deuxième séance d’essais qualifs difficile.
Dans ces conditions excessivement difficiles, je n’ai pas réussi à rouler plus vite qu’en 2’07’’851. Etant donné qu’il était impossible d’améliorer le temps de la séance qualificative de la veille, je me suis contenté d’enchaîner des tours sans prendre de risques. Je me suis donc classé 22ème au général à l’issue de ces deux jours d’essais.


Dimanche matin, la piste était humide. Je me suis donc présenté en grille avec des pneus pluie. La météo a décidé de devenir plus clémente, et nous avons fait le choix de changer les pneus. La quasi-totalité du plateau a opté également pour ce choix. Il s’avère que c’était le bon, puisque la piste n’a pas cessé de sécher tout au long de la course.


En partant de la 22ème position, je savais que la course ne serait pas une partie de plaisir.
Pour couronner le tout, j’ai raté mon départ, et je me suis retrouvé aux alentours de la 30ème position au premier virage. J’ai vite réussi refaire mon handicap, pour pointer à la même position que j’occupais sur la grille a la fin du premier tour.

La piste était séchante, mais une seule trajectoire était réellement sèche. J’ai donc passé énormément de temps à doubler des concurrents alors que le peloton de tête s’échappait. Finalement, j’ai franchi la ligne d’arrivée en 13ème position.

Dans l’ensemble, cette dernière course de la saison ne s’est pas déroulée facilement pour moi. Finir à une honorable 13ème place en ayant rencontré difficulté sur difficulté, n’est donc pas un si mauvais résultat, même si je sais que je dois encore énormément travailler pour progresser en pilotage sur le mouillé.

Après deux wild-cards en championnat FIM 1000 Superstock, je finis classé en 23ème position avec un total de 13 points, sur 37 pilotes classés.

Cette 13ème place à Portimao, et surtout ma belle 6ème place à Magny-Cours me laissent penser que je pourrais obtenir de bien meilleurs résultats si je parvenais à participer à l’ensemble de ce championnat très disputé.

Je vous tiendrai donc informé rapidement, sur les possibilités qui s’offrent à moi pour la saison 2009.

Je profite de cette occasion pour remercier une nouvelle fois toutes les personnes qui ont contribué de près ou de loin à cette magnifique saison 2008, en particulier YAMAHA Motor France, PIRELLI, MOTUL, SHOEI, France Equipement, CARECO, GT CUYNET automobiles, RAPID’ SERVICE, MKPS, Garage SINIBALDI, SP Ingénierie, TEXTO, ADRENALIN POINT, David WARLET et TOP BLOCK.

Je remercie tout particulièrement toute l’équipe de MOTO PERFORMANCES et spécialement mon père et Thomas, le RACING MOTO CLUB 25, ainsi que la FFM pour l’obtention de mes deux wild-cards en Superstock 1000.

A suivre …



Julien Millet c'est sur www.julien-millet.fr




Imprimez cet article ! Envoyez cet article à un ami !
Esprit-Racing - Webteam - 13/11/2008 07:34:16