Essais Chronométrés Et Courses Qualificatives Sur Le Circuit Paul Armagnac
Promosport à Nogaro : Victoires sur le fil !

Quatrième manche des Coupes de France Promosport sur le circuit Paul Armagnac de Nogaro qui marque le passage du cap de la mi saison.

FFM
Côté Météo, on se croirait au mois de mars avec des matinées à 10 / 15° et des après midi à 20°, le tout ponctué par des petites averses.



Les essais chronométrés :
Les Promo 1000 débutent le we sur une piste bien fraîche qui surprend David Quaegebeur (Honda), actuel 3è du classement provisoire, qui chute et doit jeter l’éponge sur fracture du pied.


Les pilotes de l’ERT (Honda), Claude Lucas et Jonathan Hardt, reprennent leur duel de Pau. Lucas est plus rapide de 0,218 seconde et prend la pôle position devant son coéquipier. Peter Polesso (Yamaha, Team Pro Boost) va bien essayer de s’intercaler mais il échoue pour 0,05 seconde. Lionel Richier (Kawasaki, Team Kawasaki France) complète le top quatre.


Les Junior Cup prennent la suite et les pilotes locaux font parler la poudre. Adrien Darre prend un temps la tête des opérations mais Gabriel Pons lui ravit cette pôle position pour un dixième de seconde. Hamza Chavant confirme tout son potentiel et se classe 3ème devant Morgan Dalbis. Bastien Chevallereau, second du classement provisoire, n’est que 6ème à 1,919 seconde de la pôle.


Les 125cc rentrent en piste. Arnaud Restani, co-leader du championnat, prend un petit avantage sur Mathieu Sauve qui n’est pas vraiment dans le coup et se classe à une décevante 7è place, à 1,744 seconde. Marius Tabaries et Clément Chevrier se placent respectivement 2è et 3è tandis que Cyril Guignard, un des nombreux pilotes locaux présents dans cette catégorie, prend la 4è place.
A noter la belle 5è place de Laetitia Lefevre, première féminine.


Les 500 Promo Cup partent à leur tour à la chasse aux chronos. Martial Bellut est parmi les premiers à faire un bon temps en 1:45.0. Au fur et à mesure de la séance, il est rejoint par Florent Manniez qui signe un excellent chrono en 1:43.315. Julien Pilot, sociétaire de l’ASM Bigorre Armagnac, puis Samuel Gilles s’intercalent entre les deux pilotes.


Les Promo 600 s’élancent sur une piste toujours sèche. En première série, Alexandre Perrault (Suzuki) confirme sa bonne forme du moment en prenant la pôle dès son 4è passage en 1:35.210. Plusieurs pilotes tentent de le battre mais Frédéric Chabosseau (Kawasaki) échoue à 0,35 seconde. Eric Grarre (Yamaha) est 3è à moins de 0,7 seconde.

En seconde série, l’extraterrestre David Nivière (Yamaha, Team Pro Boost) fait encore des siennes : en trois tours, il réalise un temps de 1:34.149 soit 0,674 seconde de mieux… que le meilleur temps en 1000cc ! Yann Sotter (Honda) cherche bien à faire mieux mais il reste à près d’1,4 seconde.

Au cumul des deux séries, Nivière s’impose logiquement devant Perrault, Sotter et Chabosseau. Entre le 3è et le 6è, il n’y a que 0,118 seconde…


Les Monobikes sont de la partie ce we. Tony Pernat (Honda) est incisif dès l’entrée en matière puisqu’il ne lui faut que trois tours pour signer la pôle en 1:39.835. Les autres pilotes tentent de faire mieux mais, malgré la présence du champion sortant Jean François Fouquet (Husaberg), personne n’y parvient. Le plus près est à presque 1,8 secondes, il s’agit de Jocelyn Henry (Honda). Fouquet déçoit un peu avec un 6è chrono. Rémi Jourdan (Honda) et Benjamin Sichel (Honda) complète la première ligne.



Les Courses Qualificatives :
Lorsqu'il y a trop de pilotes dans une catégorie pour faire deux finales, le règlement prévoit une course qualificative afin que les meilleurs aillent en finale et que les autres aillent en consolante.

Ce we, les 125, les Juniors Cup et les Monobikes ne sont pas concernés par ces courses qualificatives.

Pendant la pause déjeuner, une petite pluie est venue rafraîchir la piste. Au moment du départ des 1000cc, la piste commence à sécher mais est encore très humide par endroit.

Dans la série 1, Peter Polesso effectue le meilleur départ, avec un Claude Lucas bien présent qui ne va mettre que quelques encablures pour le passer .Parti dernier suite à une chute lors des essais chrono, Vincent Le Quintrec (Suzuki) a déjà remonté 8 places et pointe à la 15è position. Martial Danton (Suzuki) porte une attaque sur son coéquipier Aymeric Castella-Pressburger (Suzuki) pour le gain de la 3ème place. Fabrice Holub passe 4 au tour suivant. Au 5ème tour, un violent accrochage entre Le Quintrec qui est remonté 9è et Olivier Rigaudy (Suzuki) oblige la direction de course à sortir le drapeau rouge.

La course reprend avec un nouveau départ qui voit Claude Lucas prendre la tête de suite. Castella-Pressburger réitère un bon départ et pointe second avec à ses trousses Hernani Teixeira (Suzuki). La piste est pratiquement sèche et Lucas sait qu’il n’a pas besoin de finir premier de cette seconde partie pour remporter la course. Teixeira en profite et le double au 3ème tour. Lucas reste en embuscade et porte une attaque fatale lors du dernier tour pour gagner avec panache.

Au cumul des deux parties, Claude l’emporte devant Teixeira et Polesso qui ne sont séparés que de 1,8 seconde.

Pour la seconde série, Jonathan Hardt fait une course parfaite : meilleur départ, meilleur tour en course et victoire. Mais la victoire n’a pas été facile puisque Lionel Richier la lui a disputé âprement. Il prend même la tête de la course au 5ème tour pendant trois tours.
Mais Hardt est plus fort et s’impose avec presque une demie seconde d’avance.

Pour la troisième place, Frédéric Guérin (Yamaha) et Xavier Barbancon (Suzuki) vont s’entre déchirer. Si le premier à l’avantage dans les premiers tours, le second remonte sur lui inexorablement et le passe à 3 tours de l’arrivée. Guérin s’accroche mais franchit le drapeau à damiers derrière.

Au cumul des séries, la première ligne de départ de la finale de demain est composée de Hardt, Lucas, Richier et Teixeira.


La première série des Promo 500 Cup évolue sur une piste sèche et voit la domination de Florent Manniez qui fait toute la course en tête loin devant. Derrière lui, une belle bagarre entre Alexandre Mottet (un des rares pilotes à ne pas rouler sur une Honda mais une Kawasaki), Samuel Gilles et Benjamin Boudet a lieu pour la seconde place. Mottet s’y trouve à plusieurs reprises, mais une fois par Gilles et deux fois par Boudet, sa position va être contestée. Boudet a le dernier mot pour 0,067 seconde sur Mottet.

En seconde série, c’est Julien Pilot qui domine mais, moins nettement que Manniez dans la série précédente. Xavier Pezard, David Chamignon et Martial Bellut vont bien essayer de lui ravir la tête mais en vain. Au 11ème tour, Chamignon chute et entraîne un drapeau rouge. Le classement du tour précédent est pris et on retrouve dans l’ordre Pilot, Chamignon, Pezard et Bellut.

Au Cumul des deux séries, Manniez est en pôle devant Pilot, Chamignon et Boudet.


Les dernières courses qualificatives concernent les 600cc. En première série, David Nivière continue à s’appliquer et à démontrer qu’il veut le titre. Il améliore son chrono du matin en tournant en 1 :33.766 soit 0,425 seconde plus vite que les 1 000cc… Yann Sotter ne peut empêcher l’envol du varois et parvient à conserver l’avantage pour la seconde place sur David Bouvier et Nicolas Salchaud (Suzuki tous les deux).

En deuxième série, Alexandre Perrault prend le meilleur départ mais Frédéric Chabosseau le dépasse aussi sec. Nicolas Guichette Debord (Yamaha) est bien partit aussi et pointe 3è à l’issue du premier tour. Perrault réagit au tour suivant et repasse Chabosseau tandis que Guichette Debord se sort et repart 24è. Eric Grarre (Yamaha) se tient en embuscade et profite du mano à mano des deux pilotes pour rester au contact.

Pendant que Guichette Debord remonte rapidement, les trois premiers ne se font aucun cadeau et cherche l’ouverture pour passer. Au 11ème tour, alors que Chabosseau a repris la tête depuis 4 tours, Perrault le passe et Grarre s’engouffre pour le passer aussi. Au tour suivant, Grarre porte une attaque qui paye et lui permet de franchir la ligne d’arrivée devant Perrault et Chabosseau. Guichette Debord est remonté 9è et se qualifie donc pour la finale de demain.



Le service Presse Promosport - FFM



Imprimez cet article ! Envoyez cet article à un ami !
Esprit-Racing - Webteam - 09/06/2008 11:17:36