Jacques Bolle élu Président De La Fédération Française De Motocyclisme
Assemblée Générale de la Fédération Française de Motocyclisme

Ancien pilote de haut niveau, Jacques Bolle s’investit avec passion dans la vie fédérale depuis 1978. L’Assemblée Générale de la FFM l’a élu président avec 96% des suffrages. Il entame sereinement un mandat de quatre ans.

Jacques Bolle élu président de la Fédération Française de Motocyclisme La FFM, c’est 28 ligues motocyclistes régionales, 68 comités départementaux, 1.250 clubs, 70.000 licenciés et 100.000 adhérents, ce qui en fait une fédération importante, la deuxième des fédérations françaises non olympiques.

Avec un budget annuel de 13 millions d’euros et près de 50 employés permanents, le nouveau président entend gérer la FFM comme une entreprise.

Il en a l’expérience puisque c’est son métier. Et son passé fédéral sera un atout considérable puisqu’il est passé par tous les échelons.
D’abord représentant des pilotes, puis président de la Commission des Courses sur Route et enfin premier vice-président de la FFM, il a mené en parallèle la présidence du Moto Club de Lésigny et de la Ligue Motocycliste Régionale d’Ile de France.
Autant dire qu’il maîtrise tous les rouages fédéraux dans le domaine de la vitesse comme du tout-terrain. Pour parfaire son expertise, il a repris des études de juriste en marge de ses activités et obtenu un DESS de droit.

«Cette nomination est pour moi l’aboutissement d’un investissement personnel de 30 ans et je remercie le Comité Directeur et l’Assemblée Générale pour la confiance qu’ils me témoignent.
Grâce à Jean-Pierre Mougin, qui a présidé la FFM pendant près de 20 ans, je trouve une Fédération saine et bien structurée. Son action et son engagement ont contribué de manière déterminante à amener la Fédération à sa place actuelle tant sur le plan national qu’international.

Je vais mettre toute mon énergie et mon expérience au service des élus, des sportifs, des organisateurs, des licenciés et de tous les acteurs de cette grande famille motocycliste. Nombreux sont les chantiers à poursuivre, à développer et à créer.

Mon axe principal sera orienté vers ceux qui structurent et organisent le sport. Mon expérience m’a démontré qu’il faut élargir l’offre. Et pour cela, il faut aider les clubs qui sont nos prescripteurs. En ce moment, la compétition se porte bien, et j’aimerais développer les pratiques de loisirs.
Nombreux sont les adeptes de certaines disciplines qui ne veulent pas faire de compétitions mais souhaitent pratiquer le sport moto dans de bonnes conditions de sécurité.

Je vais également renforcer le soutien aux motos clubs car, s’ils sont très performants sur le terrain, ils ont besoin d’être assistés dans les tâches administratives et juridiques. Je souhaite également les aider sur le plan économique.

Enfin, un de mes chantiers sera de lutter contre la motophobie qui se développe de manière inquiétante. Nous avons donc un énorme travail de communication et d’information à mettre en place. Nous sommes face à une boulimie de règlementations qui sont souvent décidées de manière radicale et arbitraire.
Heureusement, nos excellentes relations avec les différents ministères font de nous leurs consultants réguliers pour la sauvegarde de la pratique de notre sport.

Il y aura donc des changements à la FFM, même s’il n’est pas question de révolution.
»



JACQUES BOLLE
- 49 ans
- Formation de juriste (DESS de droit)
- Ancien sportif de haut niveau (5 podiums en GP Vitesse dont 1 victoire en Grande Bretagne en 1983)
- Dirigeant de club (MC Lésigny) depuis 1978
- Entré à la FFM en 1985 en tant qu’élu à la Commission des Courses sur Route (CCR)
- Président de la CCR de 1988 à 2004
- 1er Vice-Président de la FFM de 2004 à 2008
- Président de la Ligue Motocycliste Régionale d’Ile de France depuis 1988
- Profession : Chef d’entreprise



Circonférence Communication



Imprimez cet article ! Envoyez cet article à un ami !
Esprit-Racing - Webteam - 08/09/2008 16:01:19