Meilleure Performance En Mondial Pour Marvin Musquin Sur Ses Terres
Grand Prix de France Saint Jean d’Angely


Meilleure performance en Mondial pour Marvin Musquin sur ses terres - MediaCross
Meilleure performance en Mondial pour Marvin Musquin sur ses terres Photo : MediaCross


Pour son premier Grand Prix de France, Marvin Musquin a bien négocié son week-end sur le circuit de Saint Jean d’Angely qui accueillait la septième manche du championnat. Auteur d’une excellente qualification samedi et dans le top dix des deux manches du dimanche, le pilote NGS prend la huitième place du GP et quitte la Charente Maritime douzième du mondial.

Une fois de plus c’est dans d’excellentes conditions que s’est déroulé ce GP de France, qui a connu un succès populaire avec plus de vingt mille spectateurs et un incontestable succès sportif avec une victoire Française en MX1 (Sébastien Pourcel) et un tir groupé des tricolores en MX2. Avec treize pilotes derrière la grille de départ et six parmi les huit premiers de l’épreuve, les ‘frenchies’ ont confirmé que le cross français avait de belles heures devant lui !


Samedi le soleil était de la partie, et avec un programme de courses très chargé le sol de la piste s’est très rapidement durci, formant une couche dure et glissante favorisant les pilotes stylés. Dans le bon rythme dès la première séance d’essais, Marvin signait un bon départ dans sa course qualificative, pointant cinquième au premier passage avant de revenir jusqu’à la seconde place derrière Cairoli, le leader du Mondial. Une superbe performance complétée quelques instants plus tard par la belle prestation de son frère Mickael, septième de l’autre course qualificative après avoir lui aussi débuté le week-end sur un rythme élevé dès le premier essai.


La piste avait considérablement évolué dimanche, suite à un gros travail des organisateurs qui avaient griffé le sol puis arrosé le tracé. La météo restant nuageuse tout au long de la journée, les conditions de course allaient rester optimum et pas mal de pilotes dont les leaders des deux championnats allaient se faire surprendre en allant au tapis. Un peu moins en confiance que la veille, Marvin n’allait pas réellement exploiter sa belle troisième place sur la grille mais parvenait en première manche à éviter les accrochages du premier tour pour se hisser très vite au huitième rang. Evoluant entre la huitième et la sixième place, il franchira le drapeau à damiers huitième tandis que Mickael loupera de peu un point en mondial. Dix septième en début de course avant de partir à la faute et de repartir attardé en vingt troisième position, Mickael ratera le point de la vingtième place pour trois petites secondes.

Sortant mal de la grille au second départ Marvin aura plus de travail à fournir, pour revenir de la quatorzième à la neuvième place. Ne s’excitant pas inutilement dans une ambiance surchauffée par un très bon public, Marvin fera sa course pour marquer de précieux points au championnat à quelques semaines du déplacement en Afrique du Sud, réservé aux quinze premiers du Mondial. Huitième du GP, il marque pour la quatrième fois de la saison des points dans les deux manches de la journée et gagne du même coup trois places au championnat. Douzième, il est désormais le premier ‘rookie’ de l’année et peut envisager la seconde partie du championnat avec sérénité, alors que Mickael peine toujours à concrétiser en piste son potentiel. Mal parti dans cette seconde manche, il renoncera après sept tours alors qu’il était vingt quatrième.


Bruno Losito : « Ce n’est jamais simple pour un pilote de gérer la pression de son GP national, surtout quand c’est le premier !
Marvin a fait une bonne prestation, il marque de gros points et progresse dans la hiérarchie. Il a été éblouissant dans sa course qualificative, étant à la fois vif et rapide sur la moto. Le circuit ayant beaucoup évolué entre samedi et dimanche nous avons travaillé avec Jean Marie Hacking sur les suspensions, mais Marvin a eu un peu de mal à se sentir en confiance pendant les courses. L’important est qu’il ne soit pas laissé griser par l’ambiance, il a fait ses courses sans prendre le moindre risque et en fin de journée c’est payant puisqu’on le retrouve douzième du championnat. Mickael a de son côté fait une belle qualification comme en Espagne, il apprécie ce type de circuit ou il sait aller trouver la bonne adhérence. Ce fut plus compliqué en course ou les conditions avaient changé, il ne lui a pas manqué grand chose en première manche pour aller marquer un point’


Marvin Musquin : « Samedi lors des qualifications le circuit était ‘béton’ et on pouvait aller là ou on voulait sur la piste, mais dimanche la piste n’avait plus rien à voir.
Le circuit était plus mouillé, des rails se sont formés notamment dans les zones de freinage et j’en ai bavé en course, les deux manches furent assez difficiles d’autant que je ne suis pas très bien parti. Mon kit départ s’est décroché au baisser de la grille, et je me suis retrouvé entre les motos d’usine avec un petit handicap. Je suis néanmoins vraiment satisfait de mon week-end, c’est la première fois que je marque autant de points sur un GP et une fois de plus tout le team a fait du super boulot. D’avoir tout ce public derrière soi est vraiment un moment spécial, on sentait les gens derrière nous et c’était génial de rouler dans une telle ambiance’


Mickael Musquin : « Samedi j’ai réussi à prendre un bon rythme dès le premier essai libre, et cela a payé puisque j’ai fait dans le top vingt de toutes les séances.
En qualification j’ai pris un bon rythme une fois encore, seul Aubin me double en course et je finis septième. En première manche j’ai forcé après être tombé, je reviens tout près des points mais je laisse beaucoup d’énergie dans cette remontée. Je l’ai payé cash en seconde manche, je suis mal sorti de la grille et après trois tours je n’avais plus de jus’



MediaCross



Imprimez cet article ! Envoyez cet article à un ami !
Esprit-Racing - Webteam - 16/06/2008 10:54:00