Team Gpkr Grand Prix D'irlande
MX GP d'Angleterre à Fairyhouse


Début prometteur pour la toute nouvelle KX450F-SR Kawasaki à injection - MediaCross
Début prometteur pour la toute nouvelle KX450F-SR Kawasaki à injection Photo : MediaCross


Débuts prometteurs pour l’injection

Pour la première fois de l’histoire la toute nouvelle KX450F-SR Kawasaki à injection était engagée dans une manche du Championnat du Monde ce week-end en Irlande, et Sébastien Pourcel était le premier à piloter cette moto hors du Japon.
Après une prometteuse entrée en scène samedi lors des séances d’essais, Sébastien vécut un dimanche plus difficile à Fairyhouse suite à plusieurs incidents de course.

Nouveau circuit du championnat, Fairyhouse est une piste construite en l’espace d’un mois sur un hippodrome proche de Dublin.
Les fortes pluies de l’été ont perturbé l’avancement des travaux, et les organisateurs n’ont trouvé d’autre solution que de déverser sur la piste des tonnes de copeaux de bois afin d’absorber l’eau contenue dans le sol. Si cette initiative a permis au club d’organiser l’épreuve dans des conditions décentes, ce fut un véritable cauchemar pour les pilotes qui ne trouvèrent aucune adhérence sur ce revêtement inédit.


Avec une première et une seconde place lors des séances libres, Sébastien Pourcel baptisait au mieux cette nouvelle Kawasaki samedi après midi, avant de prendre la cinquième place de la séance qualificative à moins d’une seconde de la pôle.
Pilote le plus rapide dimanche matin au warm-up, Sébastien prenait un excellent départ en première manche mais voyait son envolée perturbée par Barragan qui ratait le premier virage et le propulsait hors de la piste ! Seb ne chutait pas mais perdait beaucoup de temps dans l’incident, se retrouvant avec seulement deux pilotes derrière lui…
Il fera un incroyable premier tour, revenant de la vingt septième à la neuvième place avant de gagner deux nouvelles places au tour suivant pour se positionner septième, à distance des six premiers. Il grignotera peu à peu son retard sur Nagl, mais peinera à trouver l’ouverture pour finalement le doubler à deux tours de l’arrivée et se classer sixième. Son second départ sera meilleur même s’il toucha la grille, mais au cours du premier tour il s’accrochera avec un autre pilote et chutera. Il livrera une nouvelle course difficile dans le peloton, revenant de la vingtième à la neuvième place pour se classer huitième du GP. Il a repris de précieux points à Barragan et Coppins, conservant sa sixième place au championnat mais se retrouvant désormais à dix sept points de la quatrième place à deux épreuves de la fin du championnat.


Après plusieurs manches du championnat de Belgique, Kevin Strijbos disputait en Irlande son second GP depuis son retour à la compétition. Kevin ne se sentira jamais à l’aise sur cette piste, avec le vingtième temps en qualification et le dix septième au warm-up.
Gêné par l’incident du premier départ, il partira attardé et gagnera deux places tout au long de la manche pour se classer vingt et unième. Déçu de ce résultat, il prendra la décision de ne pas participer à la seconde manche.


Sébastien Pourcel : ‘Une fois de plus j’ai été malchanceux au départ de la première manche; j’avais quasiment réussi le holeshot quand Mackenzie et Barragan m’ont poussé au premier virage.
J’ai tiré tout droit et je suis revenu en piste vingt septième, fait un premier tour incroyable puisque je suis revenu neuvième, puis septième au tour suivant. Il m’a ensuite fallu quelques tours pour rattraper Nagl, et j’ai pris un faux rythme ; je l’ai laissé partir, avant de retrouver mes marques et de hausser à nouveau le rythme pour le doubler à deux tours de la fin.
Ma seconde sortie de grille ne fut pas si bonne puisque j’ai tapé la grille, mais je me suis bien faufilé et je devais être dans le top six quand je me suis accroché avec Desalle. J’ai eu un peu de mal à prendre un bon rythme, j’étais un peu fatigué après ma première manche et je me suis appliqué à marquer des points sans chuter. Ma course n’a pas été terrible, mais j’ai fait de mon mieux. Je n’aimais pas cette piste mais elle était identique pour tout le monde ; le plus gros problème est que les appuis des virages étaient instables, compte tenu de l’épaisseur de copeaux qu’ils avaient mis et il fallait être très vigilant.
Ma nouvelle Kawasaki m’a donné entière satisfaction, la moto m’a permis de bien partir – c’est moi qui ait fait une erreur en tapant la grille au second départ – alors que nous n’avons fait que quelques jours de testing. Je suis sûr que cela ira de mieux en mieux au fil des séances d’essais et des courses, mais d’ores et déjà le résultat est excellent’


Roger Pourcel : ‘Après plusieurs jours des tests nous sommes arrives pour la première fois sur un GP avec la Kawasaki à injection, et samedi tout s’est passé au mieux. Seb a signé le meilleur temps de la première séance, puis le second et finalement le cinquième aux chronos.
Ce matin il a été le plus rapide au warm-up, mais le premier départ a été marqué par cet accrochage qui a ruiné sa course. Il est revenu de quasiment dernier à sixième, ce qui n’était pas mal, mais sa seconde course fut plus difficile. Il a raté son départ, s’est accroché, a fait plusieurs fautes pour finalement terminer neuvième.
Nous travaillons depuis maintenant quelques jours avec les techniciens Japonais au développement de cette nouvelle moto, et nous sommes très satisfaits du résultat. Nous ne faisons que découvrir cette moto et son potentiel est d’ores et déjà excellent, nous sommes optimistes pour le futur même si nous savons que beaucoup de travail nous attend’


Jim Inoue (Manager activité Motorsports chez Kawasaki) : ‘Nous sommes heureux de travailler avec Sébastien Pourcel sur ce nouveau projet, il a prouvé durant les séances d’essais samedi puis lors du warm-up ce matin que la moto est déjà très rapide.
La moto est performante et c’est encourageant pour l’avenir, nous n’avons pas connu de problème majeur depuis son arrivée en Europe une fois effectués les quelques ajustements mineurs, sur les suspensions notamment. Nous allons continuer à développer cette moto durant les deux prochaines semaines, l’ingénieur moteur restant en permanence avec le team GPKR jusqu’à la finale du championnat du Monde’


MediaCross



Imprimez cet article ! Envoyez cet article à un ami !
Esprit-Racing - Webteam - 01/09/2008 10:16:07