Sébastien Pourcel Sixième à Lommel
TEAM GPKR GRAND PRIX DE BELGIQUE


Sébastien Pourcel sixième à Lommel - MediaCross
Sébastien Pourcel sixième à Lommel Photo : MediaCross


Comme tous les sudistes, Sébastien Pourcel n’a jamais été un spécialiste du sable, même si le team GPKR est basé en Belgique. Ce week-end et pour la première fois de sa carrière il a tenu le rythme de meilleurs spécialistes du sable sur l’exigeante piste de Lommel, et s’est battu pour une place sur le podium.

Remplaçant la légendaire piste de la ‘Citadelle de Namur’ au calendrier, Lommel était une nouveauté pour la majorité des pilotes du championnat du Monde MX1. Cadre de plusieurs GP et d’un Trophée des Nations il y a déjà bien longtemps, cette piste est bien connue d’une majorité de pilotes dans la mesure ou c’est l’un des circuits d’entraînement les plus renommés en Belgique.

Depuis son retour d’Afrique du Sud, Sébastien avait travaillé dur avec le team pour améliorer son pilotage dans le sable et pour préparer au mieux cette épreuve considérée comme la plus exigeante du calendrier.
Peaufinant les réglages de sa moto durant les séances libres, il terminait sa journée de samedi en signant le troisième temps chrono à seulement une demi-seconde du spécialiste de ce type de circuit qu’est Marc De Reuver. Débutant la première manche en neuvième position Seb allait rapidement revenir quatrième, avec le record du tour en poche ; suivant de près les leaders et étudiant leurs trajectoires, il fit une erreur qui lui couta une place. Revenu quatrième à cinq tours de l’arrivée il chutera à nouveau et perdra cette fois plus de temps à redémarrer sa moto, se classant finalement septième. Son second départ fut moins bon que le premier, même s’il pointait dixième a l’issue du premier tour avant que Nemeth ne le passe. Prenant une bonne cadence après dix minutes de course il se positionnera au dixième rang avant que les évènements ne se précipitent dans le dernier quart d’heure ou il passera de la dixième à la quatrième place ! Sixième du GP et ne ratant le podium que pour cinq petits points, Seb a confirmé à Lommel ses gros progrès techniques et mentaux depuis le premier GP de la saison à Valkenswaard quatre mois plus tôt. La douzième épreuve du mondial se disputera le week-end prochain à Loket (République Tchèque), une piste que Seb comme Kevin Strijbos – qui fera là bas son retour en GP – apprécient.


Sébastien Pourcel : ‘ Je suis content de la façon dont j’ai roulé ce week-end, même si je suis tombé à plusieurs reprises.
J’étais rapide et je jouais bien avec le circuit sans m’épuiser de trop, maintenant comme tout le monde j’ai chuté. En première manche je pars neuvième et je reviens assez vite quatrième derrière le trio de tête, sans chercher à les attaquer. Je savais que la fin de course serait difficile, je gardais de l’énergie pour attaquer en fin de manche mais deux chutes me coutent la victoire. Le second départ fut moins bon, il m’a fallu trois tours pour prendre mon rythme et ensuite je suis remonté mais deux chutes m’ont fait perdre du temps. Les évènements de fin de course m’ont bien aidé, pour une fois !
J’ai mieux roulé en première manche qu’en seconde, mais c’est en seconde que je fais mon meilleur résultat, en allant doubler Ramon dans le dernier tour. Si on m’avait dit en début d’année que je roulerais aussi bien ici j’aurais signé de suite, le travail paye et c’est encourageant pour l’avenir’


Thierry Godfroid : ‘ Ce fut dur, j’aurais du rouler avec la 450 mais j’avais fait mon choix.
Je n’ai jamais bien roulé dans le sable, donc je ne suis pas surpris du résultat. J’aurais préféré rouler à Namur plutôt qu’ici, mais c’est pour tout le monde pareil et avec un podium en Espagne et de bonnes courses en Angleterre je suis assez satisfait du résultat final’


Roger Pourcel : ‘ J’étais confiant en arrivant ici car je savais le travail que Seb avait fourni pour préparer cette épreuve, mais je ne pensais pas le voir décrocher un troisième temps en qualification ou une quatrième place en manche.
Il a bien préparé cette épreuve avec Luc son mécanicien, Mous’ de chez Ohlins et son préparateur physique qui a passé la semaine avec lui. Il est bien mentalement, je le voyais faire entre cinq et douze du GP, et avec ses résultats il a prouvé combien il progressait sur ce type de circuit. Il lui reste encore du travail à faire, pour gagner en souplesse sur la moto, et je pense qu’à moyen terme il sera capable de gagner des GP sur le sable. Un mot sur Thierry Godfroid qui s’attaquait à un rude challenge en affrontant les 450 sur ce circuit sablonneux avec une 250, il s’est entraîné sur cette surface avec Christophe mais il n’a jamais aimé rouler sur de tels circuits. Faire douzième dans ces conditions en travaillant toute la semaine et en ne s’entraînant que le soir, chapeau bas’


Patrick Geladé : ‘ Sébastien a énormément progressé sur le plan physique, et on a vu ce week-end que son pilotage s’est nettement amélioré sur le sable.
Ce n’est plus maintenant qu’une question de petits détails, un travail sur la concentration par exemple pour éviter ces petites erreurs qui n’ont épargné personne ici ! Kevin avait pensé faire sa rentrée ici, mais après deux courses en Belgique il s’est rendu compte qu’il manquait encore un peu de fond et il a préféré différer sa rentrée d’une semaine. La vitesse est là, et sur une piste comme Loket qu’il apprécie beaucoup il aura moins de pression que s’il était revenu ici dans le sable’



MediaCross




Imprimez cet article ! Envoyez cet article à un ami !
Esprit-Racing - Webteam - 04/08/2008 12:14:44