Une Encourageante Dixième Place Pour Marvin
Grand Prix d’Angleterre - Mallory Park


Marvin Musquin progresse de course en course - MediaCross
Marvin Musquin progresse de course en course Photo : MediaCross


Pour la troisième fois de la saison, Marvin Musquin a terminé dans les points les deux manches d’une épreuve du Mondial. Treizième puis dixième en Angleterre, il se classe dixième d’un Grand Prix exigeant à deux semaines du grand rendez-vous de Saint Jean d’Angely.

Tout le paddock découvrait ce week-end un nouveau circuit, construit en quelques semaines dans l’enceinte du circuit de vitesse de Mallory Park. Comportant de nombreux sauts, le circuit s’est rapidement dégradé avec l’apparition de nombreuses ornières qui ont rendu la piste à la fois sélective et exigeante.

Qualifié samedi en neuvième position dans son groupe, Marvin n’héritait pas d’une très bonne position derrière la grille en vue de la journée de dimanche. De fait son premier départ était assez moyen, puisqu’il se retrouvait dix neuvième au premier pointage ; bataillant sans faiblir sur un circuit tout de même assez rapide, Marvin allait revenir au treizième rang. Auteur d’un meilleur départ en seconde manche il allait rapidement pointer onzième, avant de perdre quelques places puis de se ressaisir pour terminer à une bonne dixième place. Dixième du GP, Marvin occupe la quinzième place du mondial et de ses rivaux ‘Européens’ des deux dernières années seul Gautier Paulin fait mieux puisqu’il est douzième, alors que Joel Roelants et Dennis Verbruggen sont derrière lui.

Premier pilote réserviste à l’issue du repêchage du samedi, Mickael a pu prendre le départ des deux manches après qu’un concurrent se soit blessé aux essais. Auteur d’un très mauvais départ en première manche il chutera mais ira au bout de la manche en se classant vingt cinquième. Son début de seconde manche sera encore meilleur : dix septième au second tour, il partira malheureusement à la faute et abandonnera un peu plus tard.



Bruno Losito : « Le travail finit toujours par payer, et après un léger passage à vide Marvin s’est bien repris.
En Mondial les circuits ne se ressemblent pas, il faut apprendre à régler sa moto et tout cela prend un peu de temps, c’est normal. Pour sa première année de GP Marvin se débrouille bien, il est arrivé ici avec une bonne semaine d’entraînement derrière lui. En course il a signé de bons chronos, s’est bien faufilé aux départs et s’est bien battu sur ce circuit. Maintenant la prochaine étape est d’avoir sur la moto d’entraînement des suspensions similaires à celles de la moto de course, car l’écart est trop important et sur chaque GP Marvin doit d’abord se réhabituer à sa moto. Mickael a pu rouler dans les deux manches, cela est positif même si en GP le rythme est très élevé »


Marvin Musquin : « La terre du circuit était excellente, mais cela s’est très vite défoncé et les pierres sont apparues.
Samedi ma manche qualificative fut assez dure, je me classe neuvième si bien que ma place sur la grille n’était pas excellente. Je suis bien remonté en première manche après avoir perdu du temps au départ, et en seconde manche je n’ai jamais baissé les bras pour me classer dixième. On s’est bien bagarré avec de bons pilotes, je suis content de marquer des points dans les deux manches car c’est mon objectif depuis le début de saison. Côté physique je n’ai pas connu de baisse de régime tout au long du week-end, cela prouve que la préparation est bonne. Il faut beaucoup travailler pour les GP, cela n’a vraiment rien à voir avec l’Europe qui reste une excellente école »


Mickael Musquin : « Samedi cela avait mal commencé puisque je suis tombé trois fois dans la première séance d’essais, me faisant mal aux cervicales.
La manche qualificative ne s’est pas bien déroulée, j’ai pris la seconde moto pour le repêchage et j’ai senti qu’il y avait quelque chose à faire. Je fais une petite faute dans mon meilleur tour et je me retrouve premier réserviste, mais j’ai pu disputer les deux manches avec le forfait de Van Horebeek. En première manche je perds l’avant, mais je ne renonce pas, avec en ligne de mire un groupe de pilotes sur qui je suis revenu. En seconde je venais de passer seizième quand je tombe bêtement, une fois de plus en perdant l’avant. Le circuit était bien défoncé, mais finalement j’aime mieux cela qu’un circuit rapide, il faut maintenant que j’arrive à me concentrer à fond car en GP cela ne pardonne pas »



MediaCross




Imprimez cet article ! Envoyez cet article à un ami !
Esprit-Racing - Webteam - 02/06/2008 07:07:10