Marvin Musquin : Solide Comme Un Roc !
Championnat de France Elite à Iffendic


Marvin Musquin : solide comme un roc ! - MediaCross
Marvin Musquin : solide comme un roc ! Photo : MediaCross


Au pays du granit, Marvin Musquin a une nouvelle fois fait grosse impression en jouant les premiers rôles de la catégorie MX2.

Vainqueur de la seconde manche après avoir été dauphin de Steven Frossard dans la première, puis cinquième de la super finale, Marvin termine l’épreuve à égalité de points avec Frossard, le leader du championnat.


C’est au terme d’une semaine chargée et marquée notamment par un voyage à l’étranger pour aller faire du testing que Marvin est arrivé en Bretagne, une semaine après le GP de France.
Second temps des essais qualificatifs à deux dixièmes de Frossard, Marvin va se classer dauphin de ce dernier lors de la première manche, tenant à distance Anthony Boissière récent troisième du GP de France !
Le scénario se répètera dans la seconde manche, avec cette fois la victoire pour objectif puisque très vite Marvin s’est retrouvé au commandement des opérations, mais cette fois encore ‘Boiboi’ ne trouvera pas l’ouverture et verra donc Marvin s’imposer. Meilleur pilote de la catégorie au terme des manches MX2, Marvin va malheureusement rater son départ en super finale et perdre pas mal de temps pour doubler certains pilotes 450 avantagés dans les longues montées du circuit breton.
Finalement cinquième de cette super finale et troisième pilote MX2 derrière Boissière et Frossard, le pilote NGS reste solidement installé à la troisième place du championnat avant la finale de Lacapelle Marival (17 août).

Le week-end de Mickael fut bien plus terne, puisqu’il ne marque aucun point en Bretagne. Seulement dixième des qualifications à quatre secondes de son frère, Mickael va abandonner dans les deux courses suite à des erreurs (calage moteur puis chute) qui le font dégringoler au championnat.


Bruno Losito : « Marvin a super bien roulé ce week-end, sur un circuit physique avec de grandes descentes qui favorisent les gros gabarits.
Après avoir signé le second temps aux essais il part six-sept en première manche, revient rapidement dans le trio de tête en prenant le meilleur sur Boissière. En seconde manche il part troisième mais double de suite, et s’en va avec Boissière à une trentaine de mètres derrière. L’écart s’est légèrement accentué, avant que Boissière ne fournisse son effort mais Marvin contrôlait la situation et gagne de belle façon.
En super finale il s’est fait enfermer au départ, il a beaucoup souffert à doubler les 450 qui avaient un avantage dans les relances et les remontées. En fin de course Frossard a profité des retardataires pour revenir sur lui et l’attaquer, dans une descente ou il a ‘débranché’ pour lui arracher la quatrième place à deux tours de l’arrivée. Marvin marque 63 points comme Frossard, ce qui est intéressant c’est que sur un circuit physique comme Iffendic il fait jeu égal avec des pilotes qui ont une grosse expérience derrière eux et signent des top cinq en GP. Il a été très fort ce week-end, à chaque sortie il gagne en confiance et en résistance ce qui est de bonne augure pour la seconde partie du championnat’



Marvin Musquin : « Je n’aime pas trop ce terrain d’Iffendic, mais finalement cela ne s’est pas mal passé pour moi.
Samedi j’ai eu de bonnes sensations, et je signe le second temps chrono. Dimanche j’avais le rythme de Frossard et Boissière, j’ai doublé Anthony en première manche mais Steven avait déjà pris le large et je n’ai pas pu revenir sur lui.
En seconde manche j’ai changé de place sur la grille et je pars mieux, troisième derrière mon frère et Boissière. Je les ai de suite passé tous les deux, pour faire toute la manche devant avec Boissière aux trousses ; il m’a dit à l’arrivée qu’il avait tout donné en fin de course pour me rejoindre mais çà ne l’a pas fait car moi aussi j’ai attaqué pour avoir cette victoire de manche.
En super finale je savais que ce serait compliqué sur ce circuit, je passe dix huitième au premier tour et je remonte mais j’ai un peu craqué, j’ai galéré trop longtemps derrière des pilotes 450 comme Rouis ou Léonce et je me suis fatigué’



MediaCross



Imprimez cet article ! Envoyez cet article à un ami !
Esprit-Racing - Webteam - 23/06/2008 19:18:33