Louis Rossi : 23ème Du Grand Prix D'angleterre
Team FFM Honda GP125 - Grand Prix d'Angleterre – Donington


Team FFM Honda GP125 - Championnat du monde moto 125 - Esprit-Racing
Team FFM Honda GP125 - Championnat du monde moto 125 Photo : Esprit-Racing


Alors que la course du Grand Prix d'Angleterre qui s'est déroulée sur le circuit de Donington a été rendue difficile par le vent, Louis Rossi, le pilote du Team FFM Honda GP125, a réussi à distancer des pilotes qui terminent habituellement devant lui.


Louis Rossi : "Cette course a été très très dure avec ce vent violent.
J'ai pris un bon départ et les premiers tours ont été chauds car nous étions un groupe de six pilotes en bagarre. Nous sommes restés ensemble sans rien vouloir concéder mais par la suite, je n'ai pas pu rester au contact de l'Allemand Lasser et de l'Espagnol Tutusaus. Je suis à la fois satisfait et déçu. Satisfait car je termine devant Muresan, Van den Berg et Lacalendola qui finissent habituellement devant moi. Déçu car j'aurais aimé rester avec mes prédécesseurs. Je sais que je ne prends pas assez d'angle avec ma Honda et pour cela je dois rentrer davantage le genou."


Alain Bronec, responsable sportif : "C'est difficile pour un pilote débutant de passer des conditions de pistes sèches à mouillées.
Pendant tout le week-end, nous avons eu une météo changeante et ce ne sont pas les conditions idéales pour progresser, d'autant que le vent a une grande influence sur les réactions de la moto. Néanmoins, Louis a amélioré ses chronos dans la deuxième partie de la course avec des pneus usés. Il termine à une minute 29 du vainqueur ce qui n'est pas mal."


Gilles Bigot, directeur technique : "Louis a pris un rythme correct tout au long de la course et a réalisé son meilleur temps dans l'avant dernier tour de la course.
Ce qui laisse entendre qu'il avait encore de la marge. Nous avions changé les réglages de la Honda et chargé un peu l'avant. Il était important que Louis ait une moto stable dans ces conditions où le vent peut s'engouffrer dans le carénage et délester la machine, ce qui peut conduire à la chute. Nous avons encore du travail afin que Louis gagne encore une seconde et demi au tour."



Circonférence Communication



Imprimez cet article ! Envoyez cet article à un ami !
Esprit-Racing - Webteam - 22/06/2008 16:47:44