Michelin Power Cup à Pau-arnos Par Régis Quintin
Michelin Power Cup Epreuve 3/6 & 4/6 Pau-Arnos


Régis Quintin - Michelin Power Cup - D.R.
Régis Quintin - Michelin Power Cup Photo : D.R.


Les 3èmes et 4èmes manches de la Michelin Power Cup se déroulaient à Pau en ce 1er dimanche de juillet. 2 courses dans la même journée, un format à la Superbike intéressant qui nous a permis de beaucoup rouler et de passer un WE exceptionnel. Les chronos et l’ambiance sont toujours au rendez-vous de ce championnat qui devient de plus en plus disputé.

Michelin Power Cup Classement
Epreuve #3 & #4 : Pau-Arnos le 06 juillet 2008
Pau-Arnos est un circuit extrêmement vallonné avec un échantillon de tous types de courbes : un pif-paf très rapide qui se négocie en fond de 4ème, un pif-paf très lent en descente surnommé le « Laguna Seca » pour sa ressemblance avec le célèbre pif paf américain, un double droite, des courbes à « point de corde », des courbes à « ligne de corde » et une descente vertigineuse dans laquelle il faut se forcer à accélérer en continu jusqu’à une épingle en devers ! De tout vous dis-je !
J’ai roulé à Pau 1 fois en 2005, sous la pluie, et le bitume à complément été refait. Autant dire que je vais redécouvrir ce tracé.


Mercredi – Le voyage
Paris-Pau par les petites routes pour éviter péages et la surconsommation d’un camion bien gourmand, voilà un voyage bucolique aux accents de départ en vacances !
Cette fois, nous ne sommes pas seuls, mon coéquipier Sébastien RIGO et moi-même sommes accompagnés par sa femme Céline, le frère de sa femme Nicolas et mon beau-frère Pierre. De la compagnie qui nous fait sortir du « tout moto » avec un beauf’ qui annonce la couleur du WE, enchainant blagues et bonne humeur.
L’installation dans les box le soir est agréable et chacun prend ses marques autour d’un bon repas concocté par celle qui nous dorlotera tout le WE.


Jeudi – 1ère journée d’essai
Avec 7 sessions de 20mn toutes les heures, la journée passe à une vitesse vertigineuse et me permet de prendre trouver ma démultiplication, mes repères, finissant avec un chrono en 1’25’’50, très honorable pour une 1ère journée.
Malheureusement, cette journée annonce une 1ère chute sans gravité de mon coéquipier et une tendinite au poignet droit de votre serviteur suite à un demi-guidon mal serré, ayant tourné pendant une session.
Pierre apprend les joies de la mécanique et des changements de roue, me permettant de ne pas forcer sur un nerf sciatique qui me chatouille depuis le début de l’année. Il trouve rapidement « le truc » et je me sens en confiance de partir sans tout vérifier, hormis le pompage du frein AV évidemment !


Vendredi– 2ème journée d’essai
Le vendredi passe tout aussi vite.
J’écarte un peu plus mes ½ guidons afin d’économiser mon poignet et tente de résoudre un problème de grip qui devient problématique pour faire descendre le chrono, surtout avec la température qui a grimpé au-delà des 30°c. La motricité de mon R1 est nulle, et mes virgules en sortie de courbes sont certainement très belles mais peu efficaces.
Mon coéquipier profite de ce jour pour perdre l’avant dans l’entrée du « Laguna Seca » perdant ainsi définitivement la confiance dans son train avant… Le soir, il passe un autre profil de pneu AV, plus rond, pour tester de nouvelles choses.


Samedi – 2 qualifications pour 2 courses
Afin de rester dans l’esprit du championnat et de nous faire rouler un maximum, Touch & Go Communication et Michelin nous ont prévu 2 séances de qualification par course, soit 4 séances de 30mn dans la journée pour péter de bons chronos. 2h de roulage, du bonheur, mais un poignet qu’il faut que j’économise si je veux qu’il tienne jusqu’à la fin du WE…
Le matin et l’après midi se suivent et se ressemblent, me plaçant 2 fois 6ème et plaçant mon collègue 2 fois 9ème. Faut dire qu’il y a quelques bons chronos devant, dont un local, Nicolas, qui pétera une pendule de 1’23’’6.
Une séance sous la pluie a donné le ton, plaçant environ 5 pilotes dans de très bon temps, les autres étant relégués à plus de 5 secondes. Les différences par temps de pluie sont impressionnantes !


Dimanche – Course 1 (manche 3)
Les restes d’une pluie à la limite de la tempête toute la nuit nous accueillent au réveil.
Levé à 06h45 pour un départ à 09h10, je ne calcule pas trop ce qui se passe. Le temps de mettre les pneus pluie, de déjeuner, de s’habiller et l’heure de la pré-grille arrive sans que j’ai eu le temps de cogiter ; sans ce petit mal au ventre qui me tient avant chaque départ. Bizarre d’ailleurs cette sensation qui ressemble au trac d’un artiste avant de monter sur scène… J’imagine que c’est naturel, que c’est cette envie de bien faire qui monte en soi…

Encore une fois, un départ catastrophique me relègue une ligne trop loin pour prendre le bon train des hommes de tête. Mon collègue m’a doublé lors de ce départ et j’ai les plus grandes difficultés à le doubler. Je passe plus de 3 tours derrière lui à me rendre compte que ce n’est pas un concurrent lambda et je n’arriverais à le doubler que dans des conditions optimales de sécurité. Une fois, cela fait, je peux me lâcher et améliorer mes chronos, tours après tours.

Mais c’est trop tard, la meute est partie bien loin et je n’arriverais à remonter qu’un seul concurrent pour finir à la 6ème place. Mon collègue termine à la 9ème place, nos places de départ quoi !
Je me rends compte en fin de course que j’ai vraiment trop joué la sécurité, quasiment pas une glisse, aucune frayeur, un genou trop loin de la piste pour un grip de piste pourtant excellent. Le grip de Pau est désormais certainement un des meilleurs de France.


Dimanche – Course 2 (manche 4)
La pluie s’est arrêtée durant la matinée et la piste est quasiment sèche. D’ailleurs, personne ne s’y est trompé et les pneus mixtes sont légion. Le tour de reconnaissance nous permet de découvrir quelques flaques à des endroits délicats qui feront le piment de la course…
Cette fois, j’essaie de me concentrer un peu plus sur le départ et limite la casse, conservant globalement ma 6ème position sur la grille et laissant mon collègue derrière, non sans avoir aperçu sa roue ! Je suis enfin dans le bon train et je l’accroche sans difficulté pour finir par rouler en 1’26’’1 malgré les quelques flaques. Mes problèmes de grip n’ont pas disparus mais sont largement atténués par mes derniers réglages et je prends un plaisir fou à enchainer les tours rapides. Quelques chutes devant me positionne 3ème et je reviens sur le 2ème. Sans trop penser au résultat, je roule, je me fais plaisir, je suis Ludo (le 2nd et son style à la Colin Edwards, les jambes plus écartées, il se disloque !), on double les retardataires à un train d’enfer. Les tours passent trop vite et le damier s’abat sans que j’aie eu le temps de le voir venir, déçu de ne pas m’être battu avec Ludo ! Mon collègue termine à la 6ème place.


Bilan
Décidément, je gère toujours aussi mal mon 1er virage et mes fins de courses… et je reste sur un sentiment amer de ne pas avoir donné le maximum… mais un plaisir fou d’avoir tant roulé ce WE !
Coté championnat, un nouveau venu fait le doublé à Pau, le ton est donné, il sera là pour la fin de saison. Les écarts se resserrent et nous sommes 4 sur 12 points d’écart, autrement dit, tout est possible.


Clin d’oeil :
J’ai une très forte pensée pour Seb #99 qui chute lourdement dans le pif paf rapide de la ligne droite. Heureusement, pas de bobos mais une moto pliée. J’espère qu’il pourra être présent à Ales, voilà un gars extra, simple et toujours super serviable. Merci Seb pour tous tes dépannage (rondelles de tailles improbables, soudure à froid, liquide vaisselle moumoune, … :)
Une pensée aussi pour Nicolas #6 qui jouait à domicile et qui n’a pas pu en découdre en 2nde manche à cause d’un problème de boite sur sa Ducati. RDV à Alès !
Merci à l’équipe des jumeaux (Etienne et Julien Dupuis) pour le prêt de leur panneau et leur bon voisinage. Félicitations pour votre course les gars !


Remerciements :
Des remerciements à Jouy Moto et à Venom qui rendent cela possible, à Céline et Pierre pour leurs coups de main et leur bonne humeur ce WE.


Michelin Power Cup, à suivre…
25/05/2008: Epreuve 1 - Circuit de Croix en Ternois - 1ère place - Voir actu.esprit-racing.com/2008-autre-croixenternois-1211980496.htm
01/06/2008: Epreuve 2 - Circuit de Dijon Prenois - 7ème place – Voir actu.esprit-racing.com/2008-autre-dijonprenois-1212569562.htm
06/07/2008: Epreuve 3 & 4 - Circuit de Pau – 6ème et 3ème places -
17/08/2008: Epreuve 5 - Circuit de Ales
13/09/2008: Epreuve 6 - Circuit de Magny-cours (ouverture bol d’or)



Régis Quintin #79



Imprimez cet article ! Envoyez cet article à un ami !
Esprit-Racing - Webteam - 10/07/2008 11:11:01