Michelin Power Cup, Régis Quintin Conserve La Tête
Michelin Power Cup 2008 Epreuve #2 Dijon Prenois


Regis Quintin - Michelin Power Cup - D.R.
Regis Quintin - Michelin Power Cup Photo : D.R.


2ème course, et je garde les bonnes habitudes pour vous faire un point sur le déroulement de ma participation à la Michelin Power Cup ce WE sur le circuit de Dijon Prenois. Après la 1ère manche gagnée à Dijon, je sais que je ne peux pas faire mieux et qu'il faut que je garde la tête froide pour rester dans mon approche de la moto : "Eviter la casse et se faire plaisir, le reste étant du bonus !"

Michelin Power Cup
La Michelin Power Cup compte 6 courses dans l'année, c'est donc peu et il faut jouer à la fois la régularité et la performance... Ah non ! J’ai dis que je ne pensais pas au championnat ! :)


Epreuve #2 : Dijon-Prenois le 01 juin 2008
Dijon-Prenois, je ne connais pas. On dit que c'est un circuit rapide, moi, j'aime bien ça, pas de problème. En revanche, plus un circuit est rapide, plus il est "long" de se perfectionner dessus, la recherche des limites ne devant pas être déraisonnable...


Jeudi – L’installation
Nous arrivons jeudi soir en constatant qu'il y a eu des roulages moto presque toute la semaine sur le circuit... Oups, on aurait du faire au moins une journée, histoire d'être dans le coup... On est vraiment des touristes ! :)

Installation dans les box, le grand luxe à coté de la toile de tente, nous sommes parés. Il ne nous manque que des parapluies pour le WE, parapluies que nous n'avons pas pris exprès, dans l'espoir de conjurer le sort... La carte météo du WE, regardée du coin de l'œil avant de partir, est sans équivoque, il va falloir se faire une raison.



Vendredi - Essais libres ou "la coupe est pleine !"
1ère séance le matin sur une piste sèche, à notre grande surprise. Je prends un plaisir incroyable à découvrir ce circuit pendant ces 30mn, examiner chaque courbe, chercher les points de repères, les points de cordes, tester des rapports différents et tenter de valider ma démultiplication. Je suis alors en 1'30, ce qui est loin d'être optimal mais est largement raisonnable pour une découverte. Ma démultiplication est un peu longue mais ca devient compliqué : un peu plus court, la moto va être soit trop courte (empattement), soit la chaine ne sera pas tendue. Ou alors faut faire carrément plus court... à tester en essai.

2ème séance, le casque sur la tête en train de retirer les couvertures chauffantes, je me retourne : un rideau de pluie s'est abattu sur le circuit ! Inutile de partir avec les pneus mixtes, ca ne me permettra pas de régler la moto et les graviers de Dijon ne me tentent pas...
Ensuite, il a tellement plu que la piste a été définitivement fermée pour la journée. 2 séances de roulage libre à l’eau et un mètre d'eau sous le pont permettant de sortir du circuit... C'est verdoyant Dijon, on sait pourquoi :)

Le bilan n'est pas joyeux, 30mn de découverte de la piste, aucun réglage de suspension, la démultiplication n'est pas validée. Heureusement que c'était 30mn de pur plaisir, car ça fait cher les 30mn :( Le soir, on se console autour d'une raclette!



Samedi - Essais Qualificatifs ou "Il pleut ou pas ?"
La journée passera entre pluie et petit vent, rendant la piste tantôt détrempée, tantôt séchante.
La 1ère séance effectuée sous la pluie me classera 12éme, la 2ème séance sera effectuée sur du séchant. Du séchant avec les pneus pluie, c'est du rodéo ! Imaginez un peu, un pneu avec une carcasse molle avec des petits carrés de chewing gum collés dessus. Au freinage, le pneu avant semble s'écraser dans un louvoiement incertain, les courbes sur l'angle et les accélérations font bouger la moto, ... j'adore ça ! Très drôle cette moto qui essaie de me mettre par terre :) cette 2ème séance me classera 5ème des essais.

Mon collègue, Sébastien Rigo, n'aime pas les motos qui remuent et terminera 21ème des essais, écœuré, ce n'est pas la place qu'il mérite. Ironie du sort, les séances seront "panachées", le plaçant ainsi 29ème sur la grille, panachage me laissant 5ème sur la grille.
Le soir, on se console à nouveau autour d'une raclette ! Régime de pilotes mouillés !



Dimanche - La course ou "On parie qu'il s'arrête de pleuvoir ?"
La course a lieu à 15h. C'est pour notre plus grand plaisir que quelques amis sont venus nous voir. Ca change les idées mais ca n'empêche pas le nœud au ventre au moment de manger.
Le ciel semble clément et des averses orageuses sont prévues pour l'après-midi. Les pneus mixtes sont montés sous les couvertures chauffantes et bien sûr, 15mn avant le départ, il se met à pleuvoir. Assez pour détremper la piste... mais est-ce que ca va durer ? Nous prenons le pari que ca ne durera pas et que la piste séchera pendant la course !

Tour de formation, il pleut... tour de chauffe, il pleut un peu plus... 80% du plateau est en pneu pluie et j'échange un regard interrogatif et condescendant sur la grille de départ avec un voisin ayant fait le même choix que moi.

Le feu vert s'allume, j'arrive à avoir assez de traction pour ne pas perdre trop de places mais le 1er virage est une catastrophe. Dans ce virage large se négociant en 4ème vitesse, les pneus pluie s'en donnent à cœur joie et me déboitent dans tous les sens. En 2 tours, je perds une 15aine de places pour me retrouver dans les 20 :( Au-delà, je ferme les portes et arrive à ne plus me laisser déborder.

5-6 tours de couverts, la pluie stoppe et j'entrevoie un salut. La trajectoire sèche doucement et les chronos diminuent d'une 1/2 seconde à 1 seconde au tour. Je me régale, je remonte, j'ai la banane sous le casque, je me fais plaisir. Au fil des tours, la tendance avec les pneus pluie s'inverse réellement et les dépassements sont fulgurants.

Je passe une nouvelle fois sur la ligne, damier, 7ème... déjà ? Quelle frustration, je n'ai pas vu passer les 18 tours et je suis frais comme un gardon, je repartirais bien pour 18 tours !
Je rentre au stand avec ce mélange de déception de ne pas avoir mieux fait, de ne pas avoir assez roulé et une envie folle d'avaler du bitume !

Mon collègue arrive, il a réussit une remontée de la 29ème à la 12ème place. Content d'avoir pu sauver les meubles sur un WE si mal commencé.

Le bilan n'est pas si mauvais, nous ne sommes pas tombé, on s'est fait plaisir (le peu de temps que nous avons roulé), je reste en tête de championnat, mon collègue signe la meilleure remontée en course.
Vivement la prochaine course ! C'est riche en suspens un championnat, et ça c'est ma grande découverte, je ne pensais pas me faire prendre au jeu :)

1 mois de break, va falloir passer chez Venom.fr pour faire retoucher ce carénage abimé à Croix en Ternois…


Michelin Power Cup : A suivre…
25/05/2008: Michelin Power Cup - Epreuve 1 - Circuit de Croix en Ternois - 1ère place.
01/06/2008: Epreuve 2 - Circuit de Dijon Prenois - 7ème place
06/07/2008: Epreuve 3 - Circuit de Pau
17/08/2008: Epreuve 4 - Circuit de Ales
03/09/2008: Epreuve 5 - Circuit de Nogaro
13/09/2008: Epreuve 6 - Circuit de Magny-cours


Régis Quintin #79




Imprimez cet article ! Envoyez cet article à un ami !
Esprit-Racing - Webteam - 04/06/2008 10:52:42