Michelin Power Cup, Régis Quintin Chute à Ales
5ème manche de la Michelin Power Cup au pôle mécanique d’Ales


Régis Quintin #79 Michelin Power Cup 2008 - D.R.
Régis Quintin #79 Michelin Power Cup 2008 Photo : D.R.


La 5ème manche de la Michelin Power Cup se déroulait le WE du 17 août 2008 au pôle mécanique d’Ales.

Michelin Power Cup 3 journées de roulage pour apprendre le circuit et s’amuser dans une ambiance de paddock toujours aussi sympa et sous une météo finalement clémente.


Jeudi – Le voyage vers la Froggie’s Cup (lire « la coupe des grenouilles »)
Le circuit d’Ales, c’est dans le Sud, c’est le beau temps permanent, une garantie de passer enfin un WE sans la menace permanente de la pluie qui a tant de fois sévit lors de ce championnat (sur la course de Dijon et les 2 courses de Pau).
Après 700 kms sous un beau ciel bleu et alors qu’il ne reste que 3 kms, des trombes d’eau s’abattent soudainement sur la route ( je n’exagère rien !). Plutôt que de déprimer, nous explosons de rire et émettons la thèse hasardeuse que Philippe, notre chaleureux organisateur, est certainement déjà au circuit, et qu’il ne se déplace jamais sans son nuage…
Finalement, la météo nous fera mentir et nous aurons 3 jours d’un temps idéal.


Vendredi – Découverte du circuit d’Ales lors des essais libres
Je n’avais jamais roulé à Ales et j’ai hâte de découvrir ce tracé. Un nouveau circuit, c’est un nouveau terrain de jeu, de nouvelles trajectoires à trouver, des limites à repousser de passage en passage et des réglages à adapter.
Rapidement, Ales ressemble à un véritable tourniquet pour le R1 avec lequel j’ai à peine le temps d’accélérer qu’il faut déjà freiner. La ligne droite ne laisse pas de temps pour souffler, de nombreux entrées de courbes sollicitent énormément le train avant et obligent à accélérer en sortie sur une piste en dévers, le tout sur une piste piégeuse par son asphalte qui a une fâcheuse tendance à se « désagréger ». Les sliders s’usent à vitesse grand V et les cale-pieds s’éliment à chaque virage !
Je finis la journée avec un chrono modeste en 1’23’’ et des pistes d’amélioration pour le lendemain, avec notamment quelques réglages à faire sur une suspension perfectible qui détruisait le pneu arrière.


Samedi – Les qualifications
Sachant très bien la bonne façon d’améliorer mes temps pour faire une pendule, je laisse partir la meute et ne me lance que tardivement sur la piste. L’objectif est simple, trouver un tour clair pour faire un bon chrono. La 1ère séance qualif’ se termine par une 5ème position. Alors là, j’hallucine !
5ème position à Croix en ternois, à Dijon, à Pau… Ca sert à quoi les qualifs, je suis toujours 5ème sur la grille ?!
Pas question de continuer à partir en 2ème ligne ! La 2ème séance est pour moi, je suis remonté à bloc ! Je m’élance, mets du gaz, mais ne trouve pas de tour clair…grrr… De retour au box, je vois que j’ai réussi à améliorer malgré tout et suis passé 3ème. Objectif atteint, la 1ère ligne !

Nous terminons cette journée par une paella géante organisée par Touch and Go qui a prévu quelques animations bien marrantes. Jérôme, le patron et pistolero en chef de Venom Design nous a rejoint pour partager ces bons moments. Que du bonheur.


Dimanche – Réflexions pour la course
Après les premières courses de la saison, qui étaient par ailleurs mes premières courses de vitesse (mes seules expériences étant des courses d’endurance), j’avais fait ce constat que je partais toujours sur un faux rythme de course d’endurance et que je n’étais pas assez agressif au départ et dans les premiers tours. Pour des courses de vitesse qui font entre 15 et 25 tours, il faut réellement adopter une autre stratégie et être immédiatement dans le coup.


Dimanche – La course : Exactement ce qu’il ne fallait pas faire !
Fort de ce constat sur les points à améliorer pour la course, je pars avec le couteau entre les dents. Quelques pilotes essaient de s’infiltrer et on attaque la 1ère grande courbe à 3 de front.
Je reste à l’extérieur et plante un gros freinage en haut de la courbe pour piquer à l’intérieur dans la courbe suivante. Bon départ, me voilà 3ème. S’engage alors la course à coup de grosses pendules pour les 5 pilotes de devant. Je suis régul’ en 1’20 et la course bat son plein.
Après 8 tours, on double déjà quelques pilotes retardataires ! Alors que je remonte sur Ludo (#46), je butte sur lui dans 3 courbes. Je suis plus vite et je suis à l’aise. Nous sommes au 12ème tour et j’ai le temps de le doubler, je ne suis pas pressé. Mais alors que je suis dans sa roue, je commets l’irréparable !
Un léger décalage de traj’ pour éviter toute collision porte ma roue sur un bout de bitume désagrégé et la sanction est immédiate : l’arrière décroche immédiatement. Je me retrouve coincé sous la moto qui m’entraine vers l’extérieur de la piste… Une fois arrêté, je relève la moto, et c’est la déception. Le sélecteur est complètement tordu et il est impossible de passer les vitesses… ça signifie abandon, résultat nul :(
La déception est d’autant plus grande qu’un drapeau rouge dans le tour suivant fige le résultat. Il me manque 300 mètres de course pour être classé… La guigne !

Je rentre au box dépité, répétant continuellement la même chose… « Exactement ce qu’il ne fallait pas faire ! ».

Seb, Jérôme et moi avons finit ce WE par quelques tours de kart sur la piste du pôle mécanique sur laquelle nous avons pu nous défouler avant le long voyage de retour.


Bilan : Je perds la tête du championnat et les chances de rattraper le coup sont faibles, il ne reste qu’une course, l’ouverture du bol d’or 2008 à Magny-cours.
Après quelques jours, je me dis finalement que ce n’est pas si grave. Je viens de me faire une bonne journée d’entrainement à Magny-cours avec des chronos très prometteurs, je n’ai plus aucune pression et rien à perdre au championnat et je suis donc dans les meilleures conditions pour frapper un grand coup pour cette dernière manche de la saison. Je suis remonté à bloc, ca va « watter » !

Alors, rendez-vous à l’ouverture du bol d’or, samedi 13 septembre à 09h00, dans le brouillard nivernais, pour connaître la fin de l’aventure !



Remerciements : Des remerciements à Jouy Moto et à Venom qui rendent cela possible et un grand merci à Jérôme pour sa visite qui nous a fait bien plaisir.


Michelin Power Cup, à suivre…
25/05/2008: Epreuve 1 - Circuit de Croix en Ternois - 1ère place - Voir actu.esprit-racing.com/2008-autre-croixenternois-1211980496.htm
01/06/2008: Epreuve 2 - Circuit de Dijon Prenois - 7ème place – Voir actu.esprit-racing.com/2008-autre-dijonprenois-1212569562.htm
06/07/2008: Epreuve 3 & 4 - Circuit de Pau – 6ème et 3ème places – Voir actu.esprit-racing.com/2008-autre-pauarnos-1215681061.htm
17/08/2008: Epreuve 5 - Circuit de Ales – Abandon sur chute
13/09/2008: Epreuve 6 - Circuit de Magny-cours (ouverture du bol d’or)



Régis Quintin #79



Imprimez cet article ! Envoyez cet article à un ami !
Esprit-Racing - Webteam - 01/09/2008 11:07:50