x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 08.08.18 | 14:15 ESPRIT-RACING.COM | 08.08.18 | 14:15


Il n'y a pas si longtemps (seulement 17 ans puisque c'était en 2001 !), j'étais montée dans le bus de Papa #NIGON pour pouvoir interroger Erwan qui, à l'époque, se bagarrait pour obtenir le titre de champion de France 125.


Les années ont passé, j'ai vieilli, le bus a été remplacé mais je suis toujours passionnée et, en cette très chaude journée d'août aux Coupes de France Promosport à MAGNY-COURS, c'est  face à Johan, 24 ans, que je me retrouve installée, le samedi, dans le bus climatisé.

En 2018, Johan est en lutte pour le titre de Champion de France Promosport 1000.

Avec un papa motard et un frère champion, pas étonnant qu'il soit lui aussi tombé dans la marmite !


Johan, quand as-tu commencé la moto  et la compétition ?

A partir de 6 ans, j'ai fait un peu de moto-cross à l'Ecole de Moto des Amis de LOUBEYRAT, à côté de chez moi.

Après je me suis lancé directement dans la vitesse.

A  l'âge de 10 ans, mon père m'a inscrit  à la Mini-Bike Academy.

En 2008, j'ai été champion de France d'Endurance 50 cm3 avec le team Viltaïs.

En 2010-2011-2012 : Trophée Pirelli mais en 2012 je n'ai fait que trois courses.

En  2013, on a arrêté la compétition et on s'est remis en question. En fin d'année, j'ai recontacté Viltaïs pour l'endurance en tant que 4ème pilote.

En 2014, je suis 4ème pilote avec Viltaïs. Au dernier Bol d'Or à MAGNY-COURS, mon coéquipier s'est blessé et je suis passé titulaire. Pour ma première course, à l'âge de
19 ans, on a fini 2ème superstock et 8ème au général. C'était super top ! en plus finir sur le podium c'était royal !

En 2015, j'ai fait la course superbike à NOGARO. J'étais engagé en superbike pour faire la saison complète, en tant que titulaire du team Viltaïs, mais je me suis blessé lors d'essais privés  au Castellet en me faisant une fracture tibia-péroné.

En 2016 : J'ai fait la saison en tant que 4ème pilote avec Viltaïs et pilote-réserve avec MOTO-AIN pour le Bol.
Comme j'ai fait de bons résultats en étant 4ème pilote à MOTO-AIN, j'ai remplacé un pilote qui ne roulait pas assez vite. On a fini 1er en superstock avec Hugo CLERE et Alexis MASBOU.

En 2017 : première année aux Coupes de France Promosport 1000. Je me suis rendu compte, en 2016, que je n'avais pas assez le rythme par rapport à mes coéquipiers. Je me suis dit qu' il fallait que je fasse une saison de vitesse ; aujourd'hui tout le monde fait de la vitesse en plus de l'endurance pour avoir le rythme en course.
Je me suis lancé dans le Promosport  comme  ça ; au début,  tout seul avec ma copine (je précise que sa copine Romane, qui est d'un grand soutien pour lui, n'est autre que la fille de Christian SARRON). Viltaïs m'a fourni une moto et j'ai gagné la première course ; on n'était que tous les deux. A partir de la quatrième course, le team CMS est venu m'aider. Durant la saison, j'ai eu des problèmes mécaniques parce que ce n'était pas une moto neuve mais ça s'est pas trop mal passé ; je n'ai pas pu faire la dernière course parce que j'ai cassé mon moteur.

En 2018 : Coupes de France Promosport 1000 et 4ème pilote avec Viltaïs.

Pour les Coupes Promosport, j'ai une moto neuve fournie et préparée par Viltaïs et le team RIDING SENSATION est à mes côtés pour l'assistance technique et le coaching.
Aux 24 Heures du Mans, j'ai fait un super chrono et j'ai eu l'opportunité d'intégrer  le team MACO RACING  où j'ai remplacé Greg JUNOD qui, malheureusement, s'est cassé des vertèbres aux essais ; c'était pour moi une moto complètement différence parce que c'était une moto EWC (une moto largement plus lourde, moins maniable) mais au final je m'en suis bien sorti et j'ai fait les mêmes chronos que mes coéquipiers ; on a abandonné sur problèmes mécaniques alors qu'on était 6ème au général.


Tu aurais pu être pilote titulaire dans un team mais tu as préféré rester 4ème pilote avec Viltaïs ?
C'était complètement différent ; c'était pas le même budget ; Viltaïs sortait d'un titre de champion du monde superstock et, même si j'étais 4ème pilote, j'ai préféré rester 4ème pilote. Comme mes coéquipiers roulaient plus vite que moi, ça m'a tiré vers le haut  ; aujourd'hui, j'ai gagné encore en vitesse.


Ce n'est pas trop frustrant d'être 4ème pilote ?

Non, car je n'ai que 24 ans et j'ai encore largement le temps de faire des Bol et des 24 Heures ; c'est  bien car je peux remplacer  un pilote qui est malheureusement blessé ou qui ne se sent pas capable de rouler 24 Heures et j'ai toujours eu de bons teams en général.
Je préfère l'endurance car c'est plus familial .
Comme je l'ai dit, je fais le Promosport car il me manque de la vitesse et je n'ai pas le choix ; cette année ça se passe super bien  et  je ne lâcherai  rien jusqu'au bout ! Avant la course de MAGNY-COURS, on n'a que 6 points d'écart avec Florent TOURNE ; ça va être une grosse bagarre ; va falloir marquer de gros points entre MAGNY-COURS et ALES parce que NOGARO c'est chez Florent ; chez lui il va être très fort ; moi il va falloir que je sois très fort ici.


Tu es à l'aise sous la pluie ?
Je suis quelqu'un qui roule très vite sous la pluie ; j'ai déjà fait des «exploits» aux 24 Heures en 2014 avec Viltaïs ; j'avais le meilleur temps sous la pluie devant les meilleurs pilotes du championnat.


Tu montes le chemin des Muletiers à pied tout seul la nuit ?
(Pour ceux qui ne connaissent pas notre belle Auvergne, le chemin des Muletiers est un chemin qui gravit en lacets les 365 mètres de dénivelé qui mènent  au sommet du Puy-de-Dôme et l'ascension dure entre 45 mn à 1 heure).
Je me lance des défis comme ça ; je travaille beaucoup sur mon mental ; j'ai besoin de ça, partir à minuit une heure du matin tout seul.


T'as pas peur vu les temps qui courent ?
Ca fait peur mais il faut être encore plus fort justement pour affronter la peur. En moto aussi il y a des risques donc du coup je prends des risques aussi en dehors ; j'aime les risques.


Tu as été boulanger ?
J'ai été apprenti et après j'ai eu un CDI. Par la suite, je suis devenu allergique à la farine ; j'ai vu un allergologue et j'ai préféré arrêter ; parce que j'étais jeune il fallait que je trouve une autre option. Je me suis concentré sur le sport de haut niveau mais je n'ai pas le statut de sportif de haut niveau parce que je ne suis pas allé jusqu'à la fin des tests. De toute façon, je suis obligé de travailler.


Tu fais quoi comme travail ?
Je suis chauffeur-livreur et je travaille en intérim.


Pas trop dur de se libérer pour les courses ?
Comme je suis intérimaire, je bosse comme je veux ; j'ai un planning à l'année ; ils me disent si je peux travailler ou pas  et je dis oui ou non ; là, par exemple, j'ai travaillé la semaine dernière, je vais retravailler une petite semaine et puis après je ne retravaille plus jusqu'à fin septembre pour pouvoir me concentrer pour le Bol d'Or.


Tu ne parles pas anglais ?
Non, mais il va falloir que je m'y mette ! J'en aurai besoin pour l'endurance. (ça me console j'suis pas toute seule !)


Merci Johan pour ce long entretien !
Après avoir regardé les courses en plein cagnard, ce petit moment rafraîchissant était le bienvenu  et m'a permis de faire la connaissance de ta mascotte, ta petite chienne Luny !

Tu remercies ton papa qui t'a permis d'intégrer le monde de la moto ; aujourd'hui encore tu as besoin de ses petits conseils ; il a réussi à avoir un titre avec Erwan et c'est pour cela qu'il sera présent sur les deux prochaines épreuves.

Pour la course le dimanche, tu étais chez toi, presqu'à domicile, devant ta famille et tes sponsors et j'ai suivi la course avec tes tontons qui n'ont pas ménagé les encouragements ! lol ! tu n'as rien lâché puisque du début à la fin tu as mené la course en franchissant le drapeau à damier avec plus de 4 secondes d'avance sur le second.

Tu reprends la tête du classement  provisoire à Florent en comptant 5 poInts d'avance. La fin du championnat va être aussi torride que la chaleur !

Je suis sûre que, dans votre tête à tous les deux, vous vous dîtes « Je l'aurai un jour ! Je l'aurai ! »




Renée Durin





  • Promosport Carole (2/8) » Voir Promosport...
  • Promosport Carole (3/8) » Voir Promosport...
  • Promosport Carole (4/8) » Voir Promosport...
  • Promosport Carole (5/8) » Voir Promosport...
  • Promosport Carole (6/8) » Voir Promosport...
  • Promosport Carole (7/8) » Voir Promosport...
  • Promosport Carole (8/8) » Voir Promosport...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Johan NIGON un auvergnat déterminé ! (Esprit-Racing)
    Johan NIGON un auvergnat déterminé ! (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    • Le Promosport a jonglé entre Titre et nouveaux Vainqueurs à Magny-Cours

    • Eddy DUPUY, le pilote qui n'aime pas la vitesse !

    • Promosport, Objectif Titre à Nevers Magny-Cours

    • Promosport, Week-End mouvementé en terre Sarthoise

    • Les Coupes de France Promosport ont fait étape au Bugatti au Mans !

    Plus de news »

    Publicité