x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 27.03.18 | 11:18 ESPRIT-RACING.COM | 27.03.18 | 11:18


Après cet hiver long et pluvieux ainsi que des tests hivernaux qui en portaient bien le nom et qui n'ont pas été d'une grande efficacité, j'arrive sur cette 1ère manche européenne avec un retard de préparation énorme. #Moto2 #Tangre #Mistral #Estoril


Pourtant, nous n'avons pas chômé mais entre les conditions météo et l'arrivée tardive de la moto, nous n'avons pu faire mieux.

L'objectif initial est donc revu à la baisse pour cette course et il ne s'agit pour moi que d'un entraînement grandeur Nature. Je dois découvrir ma moto, m'adapter à ce type de châssis beaucoup plus rigide et avec lequel on peut rentrer extrêmement vite dans les courbes. Le niveau très relevé du championnat m'aidera à prendre du rythme et je tâcherai de ne pas perdre de temps !

Jeudi – Essais libres
Ce Jeudi est un grand jour pour moi : ENFIN je monte sur ma MISTRAL et je peux aligner de nombreux tours ! Environ 70 tours effectués qui me permettent de découvrir la moto et le tortueux circuit portugais.
Et croyez-moi ce n'est pas une mince affaire. Découvrir une moto si particulière sur un circuit inconnu n'est pas une mince affaire.

Cependant mon équipe constituée de Marine, Laurent, Roger et mon papa Yohann bosse d'arrache pied pour rattraper le temps perdu cet hiver !
La 1ère journée est très positive et nous progressons à chaque sortie. Je m'adapte petit à petit à cette Moto2 et à son gabarit microscopique (j'ai effectivement du mal positionner mon 1m80 dessus).
Les chronos sont pour l'instant encore loin, mais en fin de journée je commence à me sentir à l'aise et prêt à attaquer.

Vendredi – Essais libres
Malheureusement la météo a décidé de nous jouer des tours, même au Portugal. La pluie est présente toute la journée et même s'il est intéressant de découvrir cette moto dans cette configuration de piste, j'ai tellement besoin de rouler sur le sec que c'en est très dommageable. Mis à part cela le feeling est plutôt bon, même si je ne prends aucun risque car la piste est très glissante et une grosse chute peut mettre un terme à mon week-end car je n'ai pas de quoi réparer.

Samedi – Qualifications
La piste est encore bien mouillée lors de la qualif du matin. En pneus pluie, je prends le 13ème temps, ce n'est pas si mal.
Le soleil a en partie séché la piste pour la qualification de l'après midi, mais il reste de nombreuses tâches d'humidité qui rendent la piste piégeuse et qui empêchent de se lâcher totalement. Très rapidement je me situe autour de la 8ème position. J'enchaîne les tours pour prendre du feeling et décide de ne pas passer de pneu neuf pour rouler un maximum. Cela me joue des tours puisqu'à la fin je perds de nombreuses places alors que mon pneu montre des signes de fatigue. J'échoue à la 16ème position à 1seconde à peine de la 8ème position, mais en ayant testé la moto avec un pneu sur la durée d'une course, ce qui est important pour la préparation du dimanche.

Dimanche – les courses
Dommage pour moi, le warm-up est sur le mouillé en raison des averses de la nuit.

Course 1, conditions séchantes, piste très piégeuse (taches d'humidités importantes)
Je prends un départ correct et conserve ma 16ème position. Prudent dans le 1er tour, je perds un peu de terrain. Dès le second tour je me reprends et reviens au contact de 3 pilotes.
Au freinage au bout de la ligne droite, je déborde deux de mes concurrents puis fais le freinage à un pilote Allemand dans le virage suivant. Je me mets en chasse d'un groupe de 5-6 pilotes devant moi.
Je parviens à remonter légèrement, mais ils accélèrent le rythme. J'essaye de progresser également mais je me fais quelques frayeurs sur cette piste piégeuse. Malgré tout je gagne petit à petit un peu de terrain. Les chronos sont moins rapides que lors des qualifications car la piste est très piégeuse.
D'ailleurs plusieurs pilotes partent à la faute, moi-même je suis victime d'une violente équerre qui me fait perdre tout espoir de remonter. Je termine cette 1ère course à la 10ème position, ce qui n'est pas un mauvais résultat en soi.

Course 2, conditions séchantes, piste légèrement piégeuse
(quelques taches)
Je réussis un meilleur départ et me place rapidement aux alentours de la 12ème position. J'accélère le rythme et parviens à dépasser encore deux pilotes pour me positionner dans le top 10.
Je m'efforce de progresser à chaque tour car devant moi, deux pilotes sont à ma portée et je les remonte petit à petit. Dans ce groupe se trouve Corentin Perolari sur la Transfiormers, je le prends pour cible.
Derrière moi un pilote me rattrape et me dépasse alors que je perdais un peu de rythme. Cela me permet de m'accrocher à lui et de comprendre mieux certains endroits où je perdais du temps.
J'améliore ainsi mes chronos ce qui me permet de passer devant l'autre pilote Français. Je réalise mon meilleur tour dans la dernière boucle, mais ce n'est pas suffisant pour dépasser l'Italien et je termine à nouveau 10ème.

Conclusion
Il y a de nombreux motifs de satisfaction ; J'ai réalisé de belles courses, j'ai progressé dans la hiérarchie tout au long du week-end et j'ai fini par me sentir à l'aise sur ma MISTRAL ce qui m'a permis d'attaquer un peu (malgré une marge de sécurité puisque je ne souhaitais pas chuter).
Terminer le week-end sans chutes malgré les conditions est aussi un motif de satisfaction car nous n'avions pas les moyens financiers et matériels pour ça. De plus j'avais besoin d'enchaîner les tours et de prendre confiance.

En revanche l'objectif principal qui était d'être performant le plus rapidement possible n'est pas respecté en raison des conditions météo. En effet avec ces conditions, terminer deux fois dans le top 10 est honorable, cependant l'objectif est de se battre pour le podium. Je suis donc encore loin du compte et nous devons trouver des entrainements efficaces avec cette moto2 d'ici le GP de France. Je vais travailler à cela ces prochains jours.

D'ici là on se retrouve dès ce week-end pour l'ouverture du championnat de France supersport, ce coup-ci sur ma Suzuki habituelle ornée du numéro 1 !

J'adresse un grand merci à mon équipe et à ceux qui ont aidé dans la préparation de la saison : Mes parents, Seb, Roger, Rémi, Marine, Laurent, l'équipe Tech3…

Merci également à mes partenaires qui une fois de plus me suivent dans mes aventures : YOHANN MOTO SPORT, SYSTEMIS, YACCO, COYOTE-TRAQUEUR, SKEED, MOTO CLUB 19 MEYMAC, CREPY IMMOBILIER, TECHNICAL STORAGE, FFM, SHOEI, IXON, DUNLOP, FRANCE EQUIPEMENT, TOURNAY, SPARK, SOCAP, SARL FRINGANT TP, A.ALPI, SEMC.

Merci de votre lecture.

Salutations amicales et sportives.

Cédric TANGRE



Cliquez pour agrandir l'image
Cédric Tangre en Championnat d'Europe Moto2, Episode 1, Estoril (Portugal) (D.R.)
Cédric Tangre en Championnat d'Europe Moto2, Episode 1, Estoril (Portugal) (D.R.)
  • Dans la même catégorie

  • WERC GP Racer et Challenge DUNLOP

  • Cédric Tangre, les news de sa 1ère journée de Test en championnat d'Europe Moto2

  • La diablesse rouge remet le couvert en 2018

  • Iron Bikers, une huitième édition bouillonnante !

  • Malte à Montlhéry 2018

Plus de news »

Publicité