x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 07.07.16 | 10:23 ESPRIT-RACING.COM | 07.07.16 | 10:23


Le cap de mi-saison a été franchi ce week-end lors de la 4ème épreuve du Championnat de France Superbike qui se déroulait sur le tracé de Magny-Cours.


C'est cette date qu'a choisit Steven Le Coquen pour reprendre la piste après une année d'interruption. Il rejoint le Team RMS, emmené par Michel Petit.

Les premiers essais se déroulent parfaitement. La " Blood'Ink R6 " est à l'aspi tout au long de la séance, et se permet un 4ème temps le matin, suivi d'un 6ème temps en seconde séance.

Les conditions semblent réunies pour effectuer un weekend sous les meilleurs auspices et construire une course idéale. Steven reprend des sensations, se fait plaisir sur cette moto.

Quand l'électronique s'en mêle…

Samedi lors de la première séance chronométrée, la moto est victime de plusieurs coupures à haut régime. Steven rentre au box, le souci technique ne pouvant être résolu, il repart pour faire son tour chrono.

Steven Le Coquen : " Je suis reparti en piste pour assurer un chrono me permettant de ne pas être placé trop loin en pré-grille lors de la course du dimanche matin. Avec mes pneus usés de la veille, je réussis à accrocher un 1'45.3. Je rentre au stand pour chausser un pneu neuf à l'arrière qui me permettrait de faire un chrono suffisamment décent pour assurer une bonne course. Malheureusement, l'électronique n'est pas infaillible, le problème de coupure persiste, la moto s'éteint en plein virage, ce qui entraîne une chute sans gravité pour moi, en revanche ma moto est complètement détruite après plusieurs tonneaux.

Mon équipe et mon ami Cédric se sont démenés corps et âme pour parvenir à remonter la moto et me permettre de participer aux courses du dimanche.
J'ai une équipe extraordinaire qui m'entoure, je les remercie du fond du cœur pour le travail acharné accompli. Il ont passé la nuit à œuvrer pour redonner vie à la " Blood'Ink R6 " qui est habillée et prête 2h avant le top départ.

N'ayant pu participer à la seconde séance qualificative puisque ma moto était en cours de réparation, je m'élancerais de la dernière position sur la grille. Il en faut plus pour me décourager. Ce n'est pas ma place préférée, mais il m'appartient de gérer ma course pour reprendre le dessus sur les aléas techniques qui se sont fait très présents ce week-end. Ma motivation reste intacte. Je dois tout donner ne serait-ce que pour faire honneur aux gens qui m'ont aidé à participer à cette course et tous ceux qui me soutiennent.

Dimanche matin, je suis assez inquiet car il ne m'a pas été possible de tester la moto après la chute. Je pars me placer sur la grille de départ, pour constater lors du tour de chauffe que le problème électronique est toujours présent. Je déclare forfait pour cette première course…

Les mécanos ont à nouveau œuvré sur la moto pour que le souci technique migre sur le shifter…on le retire donc pour la seconde manche !

Là encore, je m'élance de la dernière position sur la grille n'ayant pu participer à la seconde séance chronométrée…

Je prends un départ moyen et me retrouve dans le bon paquet dès les premiers virages. Il y à énormément de pilotes à doubler, je dois rester concentré pour ne commettre aucune erreur. Je dois absolument passer le drapeau à damiers.
J'entame ma remontée, et me rends compte que suite à la chute du samedi matin, la fourche est bel et bien endommagée. La moto n'est pas aussi facile à emmener que d'habitude, mais je continue de faire au mieux pour remonter le plus loin possible.

Malgré des pannes électroniques, une moto complètement détruite, et le fait d'être parti dernier, et bien je passe la ligne d'arrivée en 14ème position ! J'avais un rythme suffisamment soutenu pour me battre aux avant-postes, mais je suis très content après un an sans compétition de voir que j'ai toujours le niveau pour me battre devant.

C'était un week-end où tout aurait pu être parfait, rien ne s'est déroulé comme prévu, c'est ça la compétition moto, et je suis très content du dénouement positif de cette première course de la saison qui me permets d'entrer dans les points et surtout de retrouver des sensations, et me retrouver un peu aussi en piste.

Je tiens à remercier le Team RMS, Yannick et le Viltaïs, Pole Position 77, TCP Racing, PolyJVDesign pour mes carénages, Oliv Bertinetti, Ride-R Media agence de communication, Arnaud, et surtout Cédric qui a tout fait pour que je puisse rouler dans les meilleures conditions, qui m'a relancé dans la compétition par amitié et avec cœur, sans jamais rien demander en retour. Un mec Super !

C'était un bon week-end malgré les soucis mécaniques, l'ambiance était parfaite avec mon entourage et je remercie toutes les personnes qui me suivent !

Le mot de la fin ? Et bien je dirais que ces motos modernes ne valent pas un bon vieux 2 temps  à l'ancienne! Croyez-moi !
"




Ride R Media - www.ride-r-media.com





  • FSBK Le Mans (2/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans (3/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans (4/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans (5/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans (6/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans (7/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans (8/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    FSBK Magny-Cours entre aléas techniques et performances, Steven Le Coquen est dans les points ! (Philippe Iniguez)
    FSBK Magny-Cours entre aléas techniques et performances, Steven Le Coquen est dans les points ! (Philippe Iniguez)
    • Dans la même catégorie

    • FSBK, Randy Pagaud étrenne sa Yamaha R1 sur le circuit de Magny-Cours

    • Du Judo à La Moto !

    • FSBK, retour dans le Top 10 pour Axel Maurin

    • Hugo Clere Alias Pépito ...

    • Objectif Grand Prix, Matthieu Grégorio grignote

    Plus de news »

    Publicité