x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 17.08.15 | 16:33 ESPRIT-RACING.COM | 17.08.15 | 16:33


Cinq jours après le GP d'Indianapolis Moto2 qui avait permis à la dream team suisse de placer ses trois pilotes dans les points, la caravane du championnat du monde a planté son chapiteau à Brno, en République Tchèque, où règne une chaleur étouffante.


Vendredi :
Robin Mulhauser (Technomag Racing Interwetten, 25e):
"Ce matin, nous avons beaucoup travaillé techniquement et je me suis souvent arrêté, parce que les réglages d'Indianapolis n'étaient pas efficaces ici. Au fil des tours, je me suis senti mieux et cet après-midi, j'avais une machine presque parfaite, qui me procure beaucoup de plaisir. Bien sûr que lorsqu'on a occupé une bonne partie de la séance une place dans le top 20, on doit être déçu d'en ressortir, mais j'ai énormément appris aujourd'hui, notamment en suivant pendant plusieurs tours le leader du championnat du monde, Johann Zarco. Je vais maintenant discuter avec Tom Lüthi, savoir si on arrive à rouler quelques tours ensemble lors des qualifications, pour qu'il profite de mon aspiration, puis moi de son sillage. Depuis dimanche dernier et l'obtention de mon premier point mondial, je suis libéré d'un poids qui devenait important. J'ai passé un cap et je suis bien décidé à ne pas m'arrêter là!"


Samedi :
Robin Mulhauser (Technomag Racing Interwetten, 24e):
"Je suis fâché, parce que je suis persuadé que le top 20 était aujourd'hui à ma portée. Je suis tombé deux fois, notamment une chute sérieuse ce matin lors de la troisième séance d'essais libres. Cet après-midi, à nouveau, je n'ai pas pu éviter la faute, j'ai perdu une quinzaine de minutes, je suis reparti et j'ai réussi, en roulant tout seul, un temps de 2'03''9; avec une bonne roue, il y avait de quoi espérer beaucoup plus. On nous annonce un dimanche orageux, j'aime ce genre de situations et mon but est clair: le top 20 et, si possible, de nouveaux points."


Dimanche :
Robin Mulhauser (Technomag Racing Interwetten, chute):
"Le week-end a été très compliqué. Au départ, quand j'ai lâché le levier d'embrayage, la moto a fait un bond et j'ai dû embrayer une nouvelle fois. Tout le monde m'a passé, j'étais loin derrière, mon moteur ne semblait pas au meilleur de sa forme sur la ligne droite et à force de tenter des choses au freinage pour refaire quelques places, je me suis retrouvé à terre. Dans un premier temps, j'ai craint une blessure aux côtes, mais il n'y a rien, si ce ne sont quelques contusions au bras droit et à une jambe."



Franck MILLET Communication




Cliquez pour agrandir l'image
GP République Tchèque, Robin Mulhauser chute à Brno (D.R.)
GP République Tchèque, Robin Mulhauser chute à Brno (D.R.)
  • Dans la même catégorie

Plus de news »

Publicité