x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 01.10.15 | 16:06 ESPRIT-RACING.COM | 01.10.15 | 16:06


une 6ème et 7ème places en course à la saveur de victoire personnelle pour Maximilien Bau.


Avant de venir se confronter avec ses hautement performants adversaires en catégorie Supersport 600: Cédric Tangre, Robin Camus et Valentin Debise, Maximilien a pris part à l'entraînement organisé sur le Circuit d'Albi, par la FFM dans le cadre du Championnat de France.

L'ambition majeure de Maximilien en cette fin de saison est de continuer à démontrer que ses bons résultats ne sont pas le fruit d'un coup de chance, mais bel et bien d'un travail régulier tout au long de la saison.


La moto, un enseignement à part entière…

" Depuis l'âge de 6 ans je pratique la compétition moto. Cela m'apporte un cadre, une ligne de conduite à laquelle je ne déroge pas en dehors de l'univers sportif.

Même si je suis encore au seuil de l'adolescence, je ne vis pas que pour la moto, j'ai une vie de lycéen en parallèle, mais les bases acquises grâce à ce sport m'apportent un complément essentiel tant dans l'aspect sociétal, humain, ou simplement pour la méthodologie de travail.

Le rythme de travail que j'applique dans la partie compétition m'amène des compétences, un savoir-être, une bonne gestion de nombreux éléments qui me sont essentiels que ce soit en classe ou bien qui me seront utiles dans ma vie professionnelle.

Disons qu'il y a quelques années j'avais tendance à délaisser l'univers scolaire, et j'avais du mal à y trouver un intérêt véritable, je ne vivais que pour la moto. Aujourd'hui, j'envisage les choses autrement, j'essaie d'avoir la même application, le même sérieux en classe que dans ma passion, faisant en sorte d'acquérir des compétences complémentaires, un bagage de connaissance qui me permettront d'assurer mon avenir professionnel dans ce sport.
"

Aujourd'hui presque majeur, le jeune homme a opéré un changement vers une certaine maturité et préfère assurer son avenir. Il envisage son avenir dans cette discipline et fait reposer son évolution sur les enseignements que celui-ci lui apporte.

Le point du côté de la piste et de la pit lane ce week-end.

Maximilien aborde ce week-end de course en étant on ne peut plus serein et motivé. Le déroulement dès la première journée se fait dans des conditions propices aux performances.

La première séance d'essais libre le voit évoluer en piste dans des chronos similaires à ceux établis lors de la journée d'essai FFM en 1'24.527, il se place 6ème de séance.
Pour l'aspect technique, il lui faudra gommer cet après-midi les éléments parasites engendrés par l'affinement des réglages, afin de pouvoir commencer à entrer dans un rythme soutenu.

En seconde séance il part avec des pneus des essais de sa course précédente. Suite à un changement de braquet et un pari sur sa répercussion en termes chronométriques, la première partie de séance s'avère compliquée. La tenue du pneu arrière n'est pas celle escomptée. Maximilien parvient à stabiliser ses chronos en fin de séance en 1'24.5, il n'améliore pas de façon suffisamment significative et prend la 7ème place au classement.

Il lui appartient ce week-end encore une fois de prouver qu'il est capable de faire du résultat sur une moto stock en catégorie 600cc.

Les séances qualificatives

Sur toute la première phase de séance, à la fraîche, il se hisse en 5ème position de classement. Alors qu'il vient d'améliorer et de réaliser son meilleur temps, son sélecteur casse. Retour en catastrophe à sa structure pour changer la pièce défectueuse. Il perd 15 précieuses minutes sur cette séance et reprend la piste en ayant été rétrogradé de deux places au classement. La bonne dynamique de départ a été stoppée, il lui faut reprendre son rythme.

A 5 minutes de la fin, son transpondeur affiche son meilleur temps du week-end pour l'instant en 1'23.9, améliorant encore son partiel dans la partie sinueuse. Au terme de cette séance d'essais,  il se place 7ème.

Maximilien Bau : "La plus grande difficulté a été de rouler sans shifter me re-concentrer."
En ce qui concerne la seconde séance, elle aurait été ennuyeuse si aucun élément n'était venu la perturber…Alors qu'il pointe en 7ème position et améliore son partiel, sa visière est arrachée de son casque…ce qui implique un retour au stand, et de repartir en piste. Malgré une séance complexe il termine sur sa position initiale et dans un chrono en 1'24.4.

" Un excellent ressenti sur cette machine sur l'intégralité de la séance. La bonne alchimie en termes de réglages a été trouvée. Je pars serein pour la course. "


Course 1
" Une course longue et complexe. Dès le premier tour tous les concurrents que j'avais pu laisser derrière moi lors des séances chronométrées me dépassent. Peter Polesso me distance de 4 secondes. Jusqu'aux deux derniers tours où j'effectue une remontée fulgurante. Lors du dernier tour, je le dépasse lors de l'avant dernier virage. Cette 6ème position d'une moto stock est semblable à une victoire à titre personnel en tout cas. " Max a le plaisir de réitérer une belle performance...6ème en 1'23.4.


Course 2
" Je m'affranchis d'un très bon départ. Au premier virage je me retrouve enfermé par les motos kits et je décide d'aller attaquer Peter Polesso, puis Maxime Bonnot et Matthieu Charpin. Dès le troisième tour mon pneu arrière souffre d'une dégradation prématurée, il m'appartient de gérer ma course pour le préserver et anticiper une attaque en fin de course.
Suite à la chute de Maxime, dans le même tour je parviens enfin à doubler mon lièvre, Peter Polesso en bout de ligne droite, alors que Matthieu Charpin a déjà creusé un écart significatif, j'arrive à le remonter dans les trois derniers tours, et essaie de le passer dans le dernier virage du dernier tour, en vain, pour finir 7ème en 1'23.5 à 2 dixièmes de Matthieu.
"

Maximilien a prouvé ce week-end que malgré qu'il ne soit qu'un adolescent de 16 ans il parvenait de façon régulière à figurer en bonne position au classement, et à accomplir des performances chronométriques remarquables.

Sur une trentaine de pilotes, malgré 6 manches auxquelles il n'a pas participé, et avec un début de saison difficile Maximilien termine 12ème du Championnat de France catégorie Supersport 600 à 16 ans et avec un budget limité. Une prestation qui mérite d'être soulignée.

Il a produit toute la saison des efforts sans relâche, pour progresser au sein de cette catégorie et envisager son avenir 2016 avec peut être un guidon sur une moto kit.

A noter que sa progression et la constance dans son évolution lui permettent en cette journée de finale d'accueillir de nouveaux partenaires qui ont souhaité récompenser ses efforts: les casques LS2, Duterne Racing Parts, Dunlop, ainsi que Silkolène, qu'il tient à remercier.
"Je continuerai en 2016 à m'investir et à travailler mon approche de la compétition moto pour que mes parents et surtout mes partenaires soient fiers de moi et puissent bénéficier de bons résultats optimisant leur visibilité. Je les remercie de me donner ma chance. Je vous donne rendez-vous en 2016."



Ride-R Media agence de communication





  • FSBK Carole (2/8) » Voir FSBK Carole...
  • FSBK Carole (3/8) » Voir FSBK Carole...
  • FSBK Carole (4/8) » Voir FSBK Carole...
  • FSBK Carole (5/8) » Voir FSBK Carole...
  • FSBK Carole (6/8) » Voir FSBK Carole...
  • FSBK Carole (7/8) » Voir FSBK Carole...
  • FSBK Carole (8/8) » Voir FSBK Carole...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    FSBK Albi, deux top 10 pour Maximilien Bau (Esprit-Racing)
    FSBK Albi, deux top 10 pour Maximilien Bau (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité