x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 09.08.15 | 15:45 • Mis à jour le 10.08.15 | 06:46 ESPRIT-RACING.COM | 09.08.15 | 15:45 • Mis à jour le 10.08.15 | 06:46


Eh Oui ! on a beau être en pleine période de vacances, y a des jours où faut aller à l'école ! Mais, là, y a pas de punition donc on n'a pas envie de sécher les cours !


Dans cette école, qui s'appelle H2S, le cartable est facultatif mais la moto est OBLIGATOIRE !

On est là pendant deux jours pour se défouler et se faire plaisir ! On va apprendre à piloter sur le circuit de MAGNY-COURS sans prise de tête et sans radar ! Ah si ! deux ! mais ceux-là on les aime et on va essayer de les faire monter le plus haut possible !

J'arrive pile-poil à l'heure de la rentrée ! On commence par la photo de groupe, comme dans une école "normale", puis direction salle Ayrton Senna pour la présentation du staff et le briefing !

90 stagiaires, venus des quatre coins de France et même de Suisse, sont présents et un peu "intimidés". Beaucoup ne se sont jamais rencontrés et ne connaissent pas le circuit !

L'ambiance est vite détendue ! Le staff est cool et connaisseur ! Bien sûr que des pilotes ou ex-pilotes !

- Le H de H2S,  un des associés de l'école (Cyril HUVIER, pilote d'endurance)
- Les 2S de H2S, les deux autres associés (David SCIBERRAS et Dominique SARRON, ex-pilotes vitesse et endurance. Dominique est le créateur de l'école)
- Serge NUQUES (Ze Chevalier du Groland, l'homme qui roule sur l'eau à moto)
- Lucas DE CAROLIS (pilote d'endurance)
- José KUHN  (coach, ex-pilote de GP et endurance)
- Christophe MICHEL (pilote d'endurance)
- Bernard CAZADE (ex-pilote vitesse et endurance et vigneron dans le Sud-Ouest)
- Hugo CLERE, 21 ans (le p'tit jeune qui monte qui monte en championnat de France superbike et en championnat d'Europe),

Sans oublier :
- Will (le photographe pour la petite image si on a bien roulé)
- Philippe (le coordinateur, l'homme à tout faire)
- Jean-Louis (le mécanicien au cas où y aurait des problèmes)


Après les présentations et les instructions pour le bon déroulement du stage, place aux consignes de sécurité, et là, on rigole pas !
- enlever les rétros
- attacher le casque
- dorsale obligatoire
- avoir une moto en bon état général
- vérifier la pression des pneumatiques
- respecter la signalisation (feux et drapeaux)
- respecter les consignes des moniteurs
- respecter les procédures d'accès à la piste
- mettre les pneumatiques en température
- rouler à son niveau
- respecter le niveau de chacun
- gérer les dépassements
- respecter les consignes en cas de chute
- faire preuve d'esprit sportif
- alcool strictement interdit
 
Après avoir "enregistré" tout ça, va falloir emmagasiner encore  tout plein d'autres choses et surtout mettre en pratique ! et là c'est pas facile ! mais on est là pour apprendre, apprendre et apprendre !

Trois groupes de 30 stagiaires sont formés (débutants, intermédiaires et confirmés). Tout au long de ces deux jours, sous l'oeil bienveillant des instructeurs, ce sera cours théoriques, piste et débriefings, cours théoriques, piste et défriefings ! On corrige chaque stagiaire ! On ne fait pas de cadeau ! Faut déhancher, faut sortir le buste, les bras, faut pencher la tête mais faut aussi rester sur la moto et la moto sur ses roues ! lol !

Fin des cours, le premier jour, à 18 heures. Après l'activité intense et la grosse chaleur de la journée , le petit apéro offert par l'école est le bienvenu ! Le vin est bon dans le sud-ouest  mais on le boit avec modération !


Deuxième jour, activité toujours aussi soutenue et chaleur toujours aussi forte mais fin des cours à 17 Heures. Comme on veut repartir avec un bon souvenir de ces deux jours et que, finalement, on n'a peut-être pas trop envie de se quitter, on fait la queue chez Fotowill pour choisir la photo qui a immortalisé les talents de pilote !

On ne peut pas parler de ces deux jours de stage sans les fameux baptêmes de piste ! Roues arrières, glissades, freinages et ... souvenir inoubliable ! On veut essayer mais on appréhende car on ne sait pas à quelle sauce Cyril "va nous manger" et si la poignée de maintien va résister ; le soulagement d'être "presqu'en forme" à l'arrivée nous donne envie de recommencer ! Bravo Cyril !

Je suis là en tant qu"inspectrice" donc  je veux tout savoir ! Je vais faire parler certains stagiaires pris au hasard car ils sont trop nombreux pour que j'aie l'avis de chacun !

Stéphane, venu de Picardie, roule en 750 GSXR : "c'est mon deuxième stage, je le fais avec ma moto perso, je n'ai pas contacté d'autres écoles, je travaille dans le milieu de la moto (mécanicien) et je pratique aussi la moto sur route".

Son avis sur l'école : "l'encadrement est sympa, le stage est bien fait, c'est plaisant ; je conseillerai aux amis d'aller chez H2S, c'est bien encadré et ça se passe vraiment très très bien".

Cédric, venu de la région parisienne : "c'est mon premier stage ; c'est un ami qui a un garage Suzuki qui me prête une de ses motos (un GSR) et m'a proposé de venir faire un stage chez H2S que je ne connaissais pas non plus ; c'est très bien ; j'ai beaucoup fait de moto il y a dix ans ; je reviens un petit peu à çà mais comme ça, j'en fais pour m'amuser".

Tony, venu de l'Aveyron, roule en Kawa ZXR : "je fais le stage avec ma moto de piste et ne compte plus les stages avec H2S, je ne connais pas d'autres écoles, je reviens chez H2S pour la sympathie, le côté humain du stage, l'efficacité, on progresse à chaque stage donc c'est vraiment un plus, je ne fais que de la moto sur piste et je conseille  régulièrement H2S à des amis qui viennent me rejoindre".

Julien, Bourbonnais travaillant en Suisse, est venu avec des amis : "je roule en 600 Ninja et fais le stage avec ma moto perso ; j'ai déjà fait plusieurs roulages mais c'est mon premier stage ; je vais d'abord travailler sur ce que j'ai appris et je verrai si ça mérite de refaire un stage ou pas ; je pratique la moto sur route et sur piste".
S'il conseille le stage ? "oui vraiment ; l'ensemble est super bien, les gars sont cools"

J.P (Jean-Pierre ? Jean-Paul ? Non ! j'ai eu tout faux ! c'est Jean-Patrick !), venu de BLOIS roule en 1000 GSXR  : "c'est mon premier stage et je le fais avec ma moto perso ; j'ai choisi H2S parce que c'est une école renommée avec des moniteurs renommés et que j'avais besoin de progresser ; j'étais obligé de passer par là ; j'avais vu 2-3 autres écoles mais, sans les connaître, je pensais que celle-ci pouvait me correspondre ; je ne vais peut-être pas refaire un stage tout de suite, je vais essayer de progresser, je pense que j'ai appris pendant ce stage mais à terme, je pense, que oui ; j'ai arrêté la moto sur route et ne roule que sur circuit".

Benjamin, venu de Rhône-Alpes, roule en R6 de 2009 : "c'est mon premier stage et je le fais avec ma moto ; c'est un cadeau que j'avais orienté parce que j'avais regardé sur internet les avis et que c'est celui qui me paraissait le plus pertinent ; je referai un stage mais pas maintenant, l'année prochaine ou dans deux ans, quand les finances reviendront ;  je roule sur route, principalement en duo, et sur piste".

Mélissa, venue de Haute-Savoie, roule en Triumph Street Triple 675 : "c'est mon premier stage, premier circuit". Pourquoi avoir choisi H2S ? "c'est son père qui a organisé ça ; il y avait de bonnes têtes d'affiche, je ne connais pas d'autres écoles ; refaire un stage ? pourquoi pas ?"

Nicolas, venu de la Loire, roule en 1000 GSXR : "c'est mon premier stage et je le fais avec ma moto ; c'est un cadeau et je voulais H2S ; sur internet j'avais vu d'autres écoles mais je voulais être H2S ; si j'ai le temps pourquoi ne pas refaire un stage ? je pratique la moto sur route et sur piste".

Olivier, 60 ans, venu de la région parisienne, roule en Ducati mais de moins en moins sur route : "j'ai commencé les stages il y a 14 ans quand j'ai repris la moto et j'ai bien l'intention de continuer".

Pourquoi avoir choisi H2S ?
"Ca s'est fait par hasard : à l'époque je roulais Yamaha et mon concessionnaire connaissait H2S donc c'était naturel. J'y suis resté parce que je trouve ça bien".
Olivier m'a précisé qu'il a chuté sur circuit il y a quinze jours et appréhende un peu maintenant de tourner la poignée mais Cyril a trouvé la solution pour lui enlever cette appréhension : lui faire faire un baptême de piste ! "L'acrobate" a redonné un peu de confiance à Olivier en lui démontrant que des pneus ça tient la route !
J'ai voulu aussi avoir les impressions à chaud (au propre comme au figuré) d'un ancien motard de 59 ans qui revenait d'un baptême de piste : "Très bien mais c'est puissant c'est impressionnant ! Ca fait 40 ans que je ne pilote plus et que je n'étais pas monté sur une moto. Là franchement c'est très impressionnant !".

J'ai également parlé avec un stagiaire de 57 ans qui venait de Suisse ; il avait loué une moto chez H2S, avait déjà effectué le stage de NOGARO en juillet et envisageait de faire le stage à ALCARRAS fin octobre-début novembre.
Si je précise ici les âges c'est juste pour montrer que les anciens ont encore la pêche et qu'une passion ça conserve !

Tous sont unanimes et recommandent le stage H2S (H comme Heureux - 2S comme Sensations fortes et Souvenir inoubliable)
 
 
Maintenant, à un des directeurs d'école de parler !

Dominique, les stagiaires écoutent-ils vos conseils ?

Ils écoutent globalement nos conseils ; dans la mise en application, c'est pas évident de retranscrire et d'appliquer tout ce que l'on voit en théorie ou en salle pour préparer un exercice mais dans l'ensemble ils font un maximum d'efforts pour essayer de mettre en application ; après, concrètement, sur le terrain il faut quand même un petit peu de temps pour que ça se mette en place.

Moyenne d'âge des stagiaires ?
C'est pas 20 ans c'est sûr parce qu'on a des stagiaires jusqu'à plus de 70 ans qui viennent. Après on a des jeunes de 15-16 ans qui courent avec une licence. C'est assez large. La moyenne d'âge est d'environ 40 ans.

Combien de temps à l'avance réservez-vous les circuits ?
En général, on pose nos dates en septembre pour l'année d'après et le calendrier se concrétise, en général, au mois de novembre-début décembre parce qu'il faut attendre que la FFM ou la FFSA pose déjà les dates de courses, d'organisation de compétitions et, une fois qu'ils ont déposé ça, après ils nous débloquent nos dates à nous mais on met quand même des options depuis le mois de septembre.

Lors des stages, arrive-t-il qu'il y ait des chutes sérieuses ? Et comment ça se passe ?
On n'a jamais eu de chutes vraiment graves ; pour une clavicule cassée c'est quand même les pompiers et transfert sur l'hôpital mais, je touche du bois, en 20 ans on n'a jamais eu de chutes graves.

Depuis la création de l'école, le nombre de filles doit aller en augmentant ?
Pas vraiment. Il y a toujours eu des filles mais je ne suis pas persuadé que le nombre soit en augmentation.

Faites-vous des stages uniquement avec les filles ?
Non. On ne fait pas des stages exclusifs filles parce que je ne vois pas pourquoi on ferait de la ségrégation. Les filles sont capables de rouler aussi bien que les garçons ; on fait des stages pour tout le monde et on accueille les filles du mieux possible.

Un truc marrant qui te reste en mémoire ?
A l'époque où je roulais encore, je faisais des démonstrations devant les stagiaires et un jour j'ai changé de moto ; je roulais avec la 600 et j'ai voulu prendre la R1 ; comme avec la R1 on arrive plus vite en bout de ligne droite j'ai freiné au même endroit qu'avec la 600 et, forcément, c'est pas passé ; il n'y a qu'au moment où j'ai chopé le levier de frein que je me suis dit "mince ! c'est trop tard" et c'était dans le Trop Tard DU VIGEANT !"

Merci à tous d'avoir bien voulu répondre à mes questions ! J'ai eu chaud mais pas autant que vous sous les combines !

Le soleil et la chaleur étaient au rendez-vous, le vrombissement des moteurs remplaçait le bruit des vagues comme quoi tout baigne à MAGNY-COURS même sans la mer ! Alors pourquoi avoir envie de partir aux Bahamas ?


Renée Durin





  • FSBK Magny-Cours (2/8) » Voir FSBK...
  • FSBK Magny-Cours (3/8) » Voir FSBK...
  • FSBK Magny-Cours (4/8) » Voir FSBK...
  • FSBK Magny-Cours (5/8) » Voir FSBK...
  • FSBK Magny-Cours (6/8) » Voir FSBK...
  • FSBK Magny-Cours (7/8) » Voir FSBK...
  • FSBK Magny-Cours (8/8) » Voir FSBK...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Une partie du Staff H2S présente sur le circuit de Nevers Magny-Cours (Renée Durin)
    Une partie du Staff H2S présente sur le circuit de Nevers Magny-Cours (Renée Durin)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité