x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 08.10.14 | 14:01 • Mis à jour le 08.10.14 | 15:06 ESPRIT-RACING.COM | 08.10.14 | 14:01 • Mis à jour le 08.10.14 | 15:06


C'est un paradoxe: les pilotes sont à la fois heureux et anxieux de rouler à domicile, sur leurs terres, car ils savent qu'il est souvent difficile d'y faire un bon résultat; les sponsors, les amis sont présents et il faut être encore plus performant ce jour là ... ce qui ajoute un défi et un stress supplémentaires.


Superstock 1000 : Les essais libres se déroulent plutôt bien pour Matthieu qui les consacre à régler sa moto au mieux pour la course. Samedi après midi, il fait encore très chaud pour la séance qualificative ; la piste est assez glissante et Matthieu, pendant quelques tours en pôle rétrograde en 6ème position ayant passé un pneu neuf un peu trop tôt dans la séance.

Le grand jour de la finale est arrivé et avec lui ... la pluie qui a détrempé la piste.

Le warm up est écourté en raison des conditions de roulage difficiles pour les pilotes. C'est donc sur trois tours seulement qu'il va falloir modifier et valider de nouveaux réglages !

Pour la course, la pluie s'est calmée quelque peu mais les pilotes savent qu'ils auront fort à faire pour rester sur leurs roues…les courses précédentes du Superbike et Supersport l'ont démontré : pas moins de 24 pilotes pourtant très expérimentés ont chuté sur cette piste devenue extrémement glissante dans ces conditions.

Départ moyen de Matthieu qui perd 2 places dans le premier virage. Chacun redoute le freinage de la ligne droite d'Adélaïde qui va être déterminant. Il réussit à éviter un pilote qui manque de le faire chuter mais reste au contact des leaders dans le premier tour qu'il boucle en 5ème position.

Matthieu plus motivé et confiant que jamais réalise de beaux  dépassements pour se hisser à la 2ème place à mi course après avoir fait fondre l'écart de près de 3 secondes avec le leader Savadori à la faveur de chronos impressionnants (1'58''857 équivalent à ceux des 10ème places en Superbike…)

Matthieu Lussiana : "Quand je suis arrivé dans la roue de Savadori, celui-ci, un peu surpris, s'est retourné et m'a laissé passer puisque le titre lui était assuré même en finissant second.
J'ai réussi à le distancer, mais dans le dernier tour, ma botte droite s'est ouverte et j'ai du ralentir car cela me gênait. Savadori m'a donc redoublé et là, coup de théâtre, il chute ... Juste avant la chicane, j'ai pu déjà savourer ma victoire et j'étais déjà aux anges …mais ce n'est qu'arrivé en bas du podium que j'ai appris que j'avais aussi décrocher la 3ème place de cette Coupe du Monde. C'était la cerise sur le gâteau car j'étais parti avec l'objectif de gagner cette course sans penser au classement final.
Merci encore à tous mes sponsors, mes amis français et brésiliens, à Michel Garnier pour son soutien, à mon père et mes mécaniciens Yann et Camille pour  avoir bénéficié d'une moto performante, à Alex Barros pour ses précieux conseils de pilotage. Tous ces paramètres réunis ainsi qu'une certaine petite étoile qui a veillé sur moi ont contribué à cette belle saison et à cette victoire qui a ajouté 25 points dans l'escarcelle de la marque Kawasaki pour son  titre constructeur.
"


Superstock 600 : Avec huit pilotes principalement français et suisses engagés en wild card pour cette finale, le plateau allait être fourni et relevé. Guillaume a été dans le milieu du plateau à la 20ème place dès la 1ère séance à 2 secondes du leader.
Il améliore ses chronos au fil des séances libres mais rencontre un petit problème d'embrayage en toute fin de séance. Le problème résolu, il va gagner encore une seconde aux essais qualificatifs et termine 25ème à seulement deux secondes de la pôle. Mais dans ces deux secondes il y a 24 pilotes qui se bagarrent pour quelques dixièmes …autant dire que le niveau est très homogène.
Samedi soir 18h: le départ va être donné et Guillaume pense gagner quelques places dans le premier tour.
Mais, comme souvent, le premier freinage va être fatal à plusieurs pilotes qui vont s'accrocher et le drapeau rouge signale l'arrêt de la course.
Un 2ème départ avec 8 tours de course est donné assez rapidement. Guillaume va se trouver impliqué dans un nouvel accrochage entre 3 pilotes et ne pourra rallier l'arrivée.

Guillaume Raymond : "Je suis très déçu. J'avais mis tous les moyens pour réaliser une belle course et marquer mes premiers points pour mes sponsors et amis qui étaient venus en nombre. Mais, cet incident m'a privé de réaliser cet objectif.
Malgré celà, cette saison a été un bon apprentissage certes difficile mais qui m'a permis de connaître les circuits étrangers et me mesurer aux meilleurs pilotes de la catégorie.
Merci enfin à tous mes partenaires, à ma famille, à mon team et à tous ceux qui m'ont soutenu cette année.
"



Sportivement
Team Garnier by Aspi





  • World SBK Magny-Cours (2/8) » Voir World SBK...
  • World SBK Magny-Cours (3/8) » Voir World SBK...
  • World SBK Magny-Cours (4/8) » Voir World SBK...
  • World SBK Magny-Cours (5/8) » Voir World SBK...
  • World SBK Magny-Cours (6/8) » Voir World SBK...
  • World SBK Magny-Cours (7/8) » Voir World SBK...
  • World SBK Magny-Cours (8/8) » Voir World SBK...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Victoire à Magny-Cours et 3ème place au classement de la Coupe du Monde FIM 1000 Superstock pour Matthieu Lussiana (Esprit-Racing)
    Victoire à Magny-Cours et 3ème place au classement de la Coupe du Monde FIM 1000 Superstock pour Matthieu Lussiana (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité