x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 05.11.14 | 13:45 ESPRIT-RACING.COM | 05.11.14 | 13:45


Après une course disputée jusqu'au dernier tour, le Français l'a emporté sur le pilote anglais, qui avait commencé le week-end comme favori, avec une avance de 12 points.


Le Championnat du Monde eni FIM Superbike s'est conclu sur le circuit international de Losail. Le titre de Champion du Monde a été attribué à Sylvain Guintoli, et celui du constructeur, à Aprilia.

Dans la Course 1 Tom Sykes (Kawasaki Racing Team) a pris un bon départ puisqu'il a pris la tête immédiatement après avoir démarré de la troisième place sur la grille de départ. Sylvain Guintoli (Aprilia Racing Team) a dépassé le pilote Ducati Chaz Davies, et s'est hissé à la quatrième place. Derrière Sykes, Jonathan Rea (Pata Honda World Superbike Team) et Loris Baz (Kawasaki Racing Team) étaient respectivement deuxième et troisième. À la fin du premier tour, le pilote  Français du constructeur d'Akashi a dépassé tout le monde et a pris la tête, suivi par Rea et son coéquipier Sykes, à la troisième position, talonné par le Français d'Aprilia. Au début du quatrième tour, Guintoli a amorcé sa remontée : il a d'abord dépassé Sykes, prenant la troisième place puis, au huitième tour, est passé devant Jonathan Rea, se positionnant à la deuxième place, derrière Loris Baz. Au douzième tour Marco Melandri (Aprilia Racing Team) a doublé Sykes, le reléguant à la cinquième position. À l'approche de la fin de ce même tour, le Français de l'équipe Aprilia a dépassé Baz sur la ligne d'arrivée pour prendre la tête de la course jusqu'à la fin. Lors du quatorzième tour, Tom Sykes a serré les dents et a regagné la quatrième place en dépassant Marco Melandri, et au début du quinzième tour au bout de la ligne de départ, il a réussi à revenir à la troisième place et à obtenir une place sur le podium en devançant Rea. À la fin de la première course, le porte-drapeau de Kawasaki comptait toujours 3 points d'avance sur le Français du constructeur de Noale.

Lors de la 2e course, Tom Sykes a de nouveau pris un bon départ et a commencé en menant la course. Il était suivi par Jonathan Rea, Davide Giugliano et Sylvain Guintoli. Peu après, l'Anglais de Kawasaki a perdu une place au profit de Rea. Entre temps, au cours du second tour, Guintoli a dépassé Davide Giugliano, se classant à la troisième place derrière son rival pour le titre, qu'il a finalement réussi à dépasser à la fin de la ligne de départ du tour suivant. Au cours du quatrième tour, le Français d'Aprilia a pris la tête après une manoeuvre osée pour dépasser Jonathan Rea. À la fin du sixième tour, Tom Sykes est parvenu à passer devant Rea, dans une course effrénée pour prendre en chasse le Français d'Aprilia. Tom Sykes a fait tout son possible, mais a été contraint au quatorzième tour de céder sa place à Jonathan Rea, et a vu s'évanouir l'espoir de revenir dans la course. Quant au pilote français d'Aprilia, celui-ci a remporté le Championnat du Monde eni FIM Superbike et a contribué à la victoire du constructeur basé à Noale dans le Championnat des constructeurs.

En ce qui concerne le Championnat du Monde FIM Supersport, Michael Vd Mark (Team Pata Honda World Supersport), déjà titré Champion du Monde à Jerez de la Frontera, alors qu'il restait encore deux courses, a également remporté le prix du « Best Lap Winner : fastest rider of the year » de PIRELLI dans la catégorie Supersport. Derrière lui se trouvaient le pilote Thaï Ratthapark Wilairot (Core PTR Honda) et le Français Jules Cluzel (MV Agusta Reparto Corse), qui a également pris la deuxième place du Championnat.

Le partenariat entre Pirelli, les teams et les pilotes du Championnat du Monde eni FIM Superbike entamé en 2004, qui entre dans sa onzième année, peut désormais se targuer d'être l'un des plus longs qui ait jamais existé pour la fourniture exclusive de pneus dans l'histoire des sports mécaniques.

Pirelli a pu obtenir ces résultats grâce aux efforts constants qu'il a déployés en faveur de l'innovation et du développement de ses produits. Il a pu mener à bien cet objectif grâce également aux pilotes du Championnat. Au cours de ces dernières années, les pneus Pirelli de la gamme Racing ont parcouru plus d'un million de kilomètres, souvent à des températures extrêmes. En 2013, fidèle à la philosophie qui a toujours présidé à l'engagement et à la stratégie de Pirelli dans le Championnat du Monde eni FIM Superbike d'utiliser non pas des prototypes, mais des pneus standard, disponibles sur le marché, Pirelli fut le premier à retirer les pneus DIABLO™ Superbike 16,5 pouces pour les remplacer par les nouveaux pneus 17 pouces, qui sont très largement utilisés parmi les motards. Le slogan « We sell what we race, We race what we sell » (Nous vendons les pneus avec lesquels nous courons, nous courons avec les pneus que nous vendons) est devenu une marque de fabrique, prouvant que le manufacturier met à la disposition de tous les motards l'expérience et la technologie acquises dans le monde des courses.

Grâce à l'engagement des pilotes du WSBK pour tester les nouveaux pneus en 17 pouces depuis 2014, Pirelli a été en mesure de les utiliser, et a été le premier manufacturier à le faire lors du Championnat du Monde d'Endurance, et à les proposer aux pilotes participant aux Championnats nationaux tels que le British Superbike Championship (Championnat Superbike anglais), l'Italian Speed Championship (Championnat de vitesse italien) et le German IDMship (Championnat allemand), pour n'en citer que quelques-uns.

Le nouveau pneu DIABLO™ Superbike en 17 pouces, dès ses débuts en 2013, a affiché d'excellentes performances et, en 2014, avec le nouveau pneu de qualification, il a contribué de façon significative à améliorer les temps au tour, en battant plusieurs records établis des années auparavant.

Un travail important a été réalisé non seulement sur la gamme de pneus Superbike, mais également sur le DIABLO™ Supercorsa, un pneu rainuré utilisé dans les catégories Supersport, Superstock 1000 et 600, ainsi que dans l'European Junior Cup. Dans ce cas également, les ingénieurs ont travaillé sans relâche, en particulier sur les gommes, qui sont désormais plus polyvalentes et plus performantes.


Commentaire de Giorgio Barbier, Directeur Compétition Moto de Pirelli : « Tout d'abord, nous voulons féliciter Sylvain Guintoli et l'équipe d'Aprilia pour leur réussite et pour le travail qu'ils ont accompli cette année. Félicitations également à Tom Sykes et Kawasaki, pour s'être battu jusqu'à la fin, en offrant ainsi un spectacle passionnant, qui a tenu tout le public en haleine pendant le Championnat. Je manquerais à mes devoirs si je ne félicitais pas David Salom pour sa persévérance tout au long de l'année dans la catégorie EVO. De nombreux facteurs étaient inconnus pour Pirelli sur ce circuit, mais à la fin, le résultat a été positif. Dès samedi, Davide Giugliano a amélioré le record établi par Ben Spies en 2009 de deux centièmes de seconde, et lors de la course, les pilotes ont exécuté leurs tours plus rapidement que cinq ans auparavant, ce qui prouve que de sérieux progrès ont été réalisés ces dernières années. Le Championnat du Monde eni FIM Superbike a de nouveau prouvé que c'était une compétition pour laquelle il fallait se battre jusqu'au bout. Au cours des années, Pirelli a toujours contribué activement à rendre la compétition excitante, en communiquant avec l'ensemble des intervenants, en d'autres termes, la Fédération Internationale de Motocyclisme, organisatrice du Championnat, les équipes, les pilotes et les constructeurs. Pendant cette décennie de participation en tant que fournisseur officiel de pneus, le Championnat de Monde eni FIM Superbike nous a permis de développer des produits très populaires auprès des pilotes et des motards du monde entier, et nous avons occupé dès le début la place de leader indiscutable sur le marché. Pour Pirelli, 2014 a été, tout d'abord et surtout, une année de fort développement, en partie en raison de l'introduction de la nouvelle classe EVO. Pendant l'année, nous avons redoublé d'efforts, offrant plusieurs solutions sur mesure pour les catégories EVO et Superbike, avec pour objectif de rehausser le niveau des Superbike EVO et d'offrir aux pilotes les plus rapides de cette catégorie la chance d'être compétitifs lors des courses et donc, d'équilibrer le Championnat et de le rendre plus excitant. Les informations recueillies en 2014 au sujet des performances dans la catégorie EVO Superbike seront importantes pour nous pour envisager la saison 2015 lorsque la grille de la catégorie reine sera réservée uniquement aux EVO Superbikes. Cette année a été également l'année de la confirmation de notre rôle actuel de Fournisseur exclusif de pneus du Championnat jusqu'en 2018. Nous avons quatre saisons devant nous pour déployer nos efforts et œuvrer à la réussite de ce Championnat et à la satisfaction des équipes et des pilotes. »


Solutions Pirelli choisies par les pilotes :

En catégorie Superbike, comme toujours, ce sont les pneus slicks DIABLO™ Superbike qui ont été privilégiés. La solution préférée de la plupart des pilotes à l'avant était la solution SC1 S1699, et le reste des pilotes ont opté pour le pneu SC2 standard.
À l'arrière, deux tiers des concurrents en course ont choisi la nouvelle solution de développement SC0, la T0722, et le tiers restant a opté pour le SC0 standard.


Dans la catégorie Supersport, qui se court avec des pneumatiques rainurés DIABLO™ Supercorsa, 21 pilotes ont sélectionné le standard SC1 à l'avant et les deux pilotes restants ont choisi le SC2 standard. À l'arrière, les pilotes ont opté à nombre égal pour le standard SC1 (sélectionné par 11 pilotes), et la solution de développement SC1 S0624 (choisie par 12 pilotes).


Le Pirelli Best Lap Award : Le « Pirelli Best Lap Award » est décerné par Pirelli à chaque course au pilote qui a exécuté le tour le plus rapide. Trois récompenses sont attribuées chaque week-end. Les pilotes Superbike et Supersport ayant obtenu le plus de « Pirelli Best Lap Award » à la fin de la saison sont proclamés « Best Lap Winner : fastest rider of the year » et récompensés au cours de la traditionnelle cérémonie de fin d'année. Sylvain Guintoli, qui a déjà gagné 6 récompenses Pirelli pour le meilleur tour, et Michael VD Mark, qui en a remporté 3 et qui sont les mieux placés au Championnat, sont mathématiquement les lauréats du « gagnant du meilleur tour : pilote le plus rapide de l'année » de leur catégorie respective Superbike et Supersport en 2014.


Voici les pilotes qui ont remporté le « Pirelli Best Lap Award »  lors de la dernière épreuve de la saison :

Course WSB N °1 : Loris Baz (Kawasaki Racing Team),1'58.096 (2e tour)
Course WSB N° 2 : Sylvain Guintoli (Aprilia Racing Team),1'57.906 (8e tour)
WSP : Jules Cluzel (MV Agusta Reparto Corse),2'01.999 (15e tour)


Les classements généraux avant la dernière épreuve étaient :

WSB : Sylvain Guintoli (Équipe Aprilia) : 6; Tom Sykes (Équipe Kawasaki) : 4; Chaz Davies (Équipe Superbike Ducati) : 3; Davide Giugliano (Équipe Superbike Ducati) : 3; Marco Melandri (Équipe Aprilia) : 3; Jonathan Rea (Équipe Superbike Pata Honda) : 2; Alex Lowes (Voltcom Crescent Suzuki) : 2; Loris Baz (Équipe Kawasaki) : 1

WSS : Michael Vd Mark (Équipe Pata Honda World Supersport) : 3; Kenan Sofuoglu (San Carlo Puccetti Racing) : 3; Jules Cluzel (MV Agusta RC-Yakhnich Motorsport) : 2; Roberto Tamburini (San Carlo Puccetti Racing) : 1; Kev Coghlan (DMC Panavto-Yamaha) : 1; Patrick Jacobsen (Kawasaki Intermoto Ponyexpres) : 1


Statistiques Pirelli 2014 pour l'épreuve de Losail :

- Nombre total de pneus Pirelli apportés : 3101
- Nombre de solutions (sec, intermédiaire et pluie) pour la catégorie Superbike : 5 avant et 6 arrière
- Nombre de pneumatiques disponibles pour chaque pilote Superbike : 33 avant et 34 arrière
- Nombre de solutions pour la catégorie Supersport (sec, intermédiaire et pluie) : 4 avant et 4 arrière
- Nombre de pneumatiques disponibles pour chaque pilote Supersport : 25 avant et 25 arrière
- Température lors de la course N°1 : air 27 °C, asphalte 30 °C
- Température lors de la course N°2 (Humide) : air 25 °C, asphalte 28 °C
- Vitesse maximale de course atteinte par les pneumatiques Pirelli DIABLO™ Superbike : 327,3 km/h, lors de la course n°2 par Marco Melandri (Écurie Aprilia Racing) aux 4e et 7e tours.
- Vitesse maximale de course atteinte par les pneumatiques Pirelli DIABLO™ Supercorsa dans la catégorie Supersport. 282,7 km/h, Roberto Tamburini (San Carlo Puccetti Racing) au 3e tour.



Un communiqué PIRELLI





  • World SBK Magny-Cours (2/8) » Voir World SBK...
  • World SBK Magny-Cours (3/8) » Voir World SBK...
  • World SBK Magny-Cours (4/8) » Voir World SBK...
  • World SBK Magny-Cours (5/8) » Voir World SBK...
  • World SBK Magny-Cours (6/8) » Voir World SBK...
  • World SBK Magny-Cours (7/8) » Voir World SBK...
  • World SBK Magny-Cours (8/8) » Voir World SBK...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Les champions du Monde 2014 (D.R.)
    Les champions du Monde 2014 (D.R.)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité