x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 27.08.14 | 12:20 ESPRIT-RACING.COM | 27.08.14 | 12:20


L'un à Indianapolis aux Etats-Unis et l'autre à Brno en république tchèque ; plus de 10000km les séparent et pourtant ces deux Grand-Prix s'enchainaient sur deux week-end à suivre, Robin Mulhauser revient sur son expérience acquise en plus.


Pour la rentrée des classes nous voilà à Indianapolis sur le mythique circuit des 500 miles ! Avec une capacité d'accueil de 400 000 spectateurs c'est la deuxième plus ancienne piste de compétition automobile dans le monde et une fois dans l'enceinte du circuit on à l'impression d'être dans une énorme arène !

Le mercredi c'est parti pour la reconnaissance de la piste,
cependant outre-mer ne bénéficiant pas de scooter, c'est à pied que la reconnaissance se fera ! C'est un tracé et une asphalte rafaient à neufs qui nous attend, le tracé semble bien plus simple et bien moins endommagés que les années précédentes, à première vue la piste me plait beaucoup et il y à cette petite touche américaine qui le rend top !

Vendredi c'est parti ; qui dit nouvelle piste dit apprentissage, et oui malgré mes heures passées sur la PlayStation à apprendre les tracés cela malheureusement ne suffit par à me permettre de rouler directement vite dans la réalité. Le premier jour est un peu  perdu quant à appréhender cette nouvelle piste et aux réglages effectués sur la moto.

Samedi journée de qualification, pour la séance nous planifions une certaine stratégie incluant un nombre de stop aux box bien précis, cependant les choses ne se déroulent pas toujours comme prévu car à mi-séance en léger ennuie mécanique me force à m'arrêter au box, je repars sur les chapeaux de roue, mais 10min avant la fin de séance, alors que je me sens à l'aise pour améliorer, je chute ! Heureusement rien de grave je reprends la moto ainsi que mes esprits et hop c'est reparti, je rentre au box faire contrôler la moto, et je repart pour les quelques minutes restantes, mais malheureusement je ne parvient pas à améliorer.

Dimanche jour de course, il fait très chaud et lourd aujourd'hui à Indianapolis la station météo indique 32 degrés et 65% d'humidité, mon team s'accorde même à dire que le ressentis ressemble à s'y méprendre à celui de la Malaisie ! Un premier départ s'écourtera vite car au bout de 3 tours la course est interrompu à cause d'une chute. C'est parti pour le deuxième départ, très vite les groupes se forment et je me bats dans un grand groupe ; du 24ème au 16ème places, lorsque j'occupe la 19ème position en dépassant un concurrent je reprend les gaz trop tôt et là un énorme highside me projette en l'air de la moto ! Heureusement je ne sais par quelle magie je retombe sur la selle, après avoir quand même fracassé la bulle ainsi qu'une partie du carénage avant avec mon casque ! Après cette erreur le contact avec le groupe est perdu, mais je réussi quand même à rattraper deux concurrents et les dépasse pour terminer 22ème.


Indianapolis une course difficile, il faisait très chaud et le grip était très mauvais, donc une course très fatigante, et il était facile de partir à la faute, cette erreur est vraiment dommage car les points n'étaient pas si loin ! Cependant  je pense avoir appris beaucoup durant ce week-end américain et je me sens prêt pour le week-end suivant à Brno ! Et oui deux week-end qui s'enchaînent sur deux continents différents, après la course pas vraiment le temps de savourer le podium de mon coéquipier Dominique car il faut absolument tout ranger dans les fly case au plus vite ! Lundi retour en Europe, après plusieurs heures de vol et de décalages horaires nous voilà arrivé mardi soir en république tchèque, une longue nuit de sommeil nous attend et mercredi place au travail à nouveau !

Jeudi journée de reconnaissance, Brno est une piste que je connais déjà car j'y avais roulé une fois en Superstock 600 en 2012, mais ce n'est pas une piste que j'affectionne particulièrement, cependant c'est une vrai piste de MotoGp, rapide et très large c'est un des circuits les plus technique du calendrier !

Vendredi place aux essais libres, en résumé une bonne journée où nous avons essayé de passer une étape plus rapidement que d'habitude pour essayer d'être mieux qualifié le lendemain. L'après midi une averse vient chambouler notre plan car la piste est mi mouillée, et dans ces conditions il est clairement difficile de travailler, cependant je suis le pilote à avoir effectué le plus de tours, évidemment pour acquérir du roulage et de l'expérience, ce qui me fait le plus défaut durant cette saison.

Samedi jour de qualifications,
je roule dans un bon rythme et je réalise très vite de bon chronos mes comme à mon habitude je n'arrive pas à améliorer ce temps, je suis comme bloqué, j'essaie en vain de repousser mes limites mais malheureusement tout le monde améliore aussi, et ma 22ème place du début de séance se transforme en 30ème position sur 36 pilotes. Je suis déçu car à nouveau j'aurais pu faire mieux, mais il manquait cette petite pique ! Cependant je mets quand même 6 concurrents derrière moi et la course s'annonce pimentée.


Dimanche JOUR-J : je suis fin prêt pour la course, tout est planifié comme d'habitude mais la journée ne se déroulera tout sauf comme il était prévu… Les surprises commencent aux warm-up dans les dernières minutes lorsque Mika Kallio tente un dépassement légèrement osé sur moi, nous chutons tout deux, heureusement sans bobos, mais une préparation qui ne vous met pas forcément en confiance pour la course qui se disputera dans 2heures…
Le départ est donné, je m'élance plutôt bien et grappille quatre places dans les premières courbes, mais c'est sans compter sur une chute qui intervient au virage n°4 juste devant moi qui me fait me ralentir, je perds toutes mes places gagnées et pointe même avant dernier… Avec la rage au ventre je mets le paquet et très vite je remonte mes concurrents les plus proches, je reste bloqué plusieurs tours derrière un groupe, alors que le paquet de devant s'éloigne, je perd trop de temps à dépasser … Mais finalement j'y parviens ! Ensuite il faut remonter sur mes autres concurrents qui eux pendant que je me bagarrais ont su creuser l'écart avec nous ! Mais je sais que je roule plus vite qu'eux et avec ma rage je remonte sur un pilote, lui collant 1 seconde par tour, arrivant à sa hauteur je le dépasse mais c'est sans compter sur son intelligence… car une fois à l'intérieur du virage il rouvre les gaz pour me shooter… Evidemment je chute, je cours vers ma moto qui n'est que très peu endommagée et repars… mais tout espoir de remonter est perdu et je terminerai la course en 31ème position…

Malheureusement la malchance était sur moi ce jour là… Plus tard j'ai aussi appris que ce pilote wildcard m'ayant shooté durant la course était reconnu pour ce genre d'attaque suicide… Ma fois c'est la course et parfois nous sommes au mauvais endroit au mauvais moment. Je repars de Brno légèrement froissé mais je ne lâche rien car ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort, et je suis prêt pour Silverstone le week-end prochain !


Merci à mon équipe pour leur impressionnant travail toujours parfait ! Ainsi qu'à mes sponsors et tout les gens que j'oublie de remercier ! A bientôt !


Suivre Robin Mulhauser c'est sur www.robinmulhauser.ch



Franck MILLET Communication



Cliquez pour agrandir l'image
Sentiments contrastés d'Indianapolis à Brno pour Robin Mulhauser (D.R.)
Sentiments contrastés d'Indianapolis à Brno pour Robin Mulhauser (D.R.)
  • Dans la même catégorie

  • Bilan mitigé pour le team CIP au GP de Brno

  • GP de Brno, Louis Rossi à la porte des points

  • Louis Rossi de nouveau dans les points !

  • Louis ROSSI et Alexis MASBOU créent leur Equipe en Grand Prix !

  • Week-end frustrant au Sachsenring pour Robin Mulhauser !

Plus de news »

Publicité