x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 01.08.14 | 12:45 ESPRIT-RACING.COM | 01.08.14 | 12:45


Seule KTM à briller sur le podium parmi les divas et à maintenir sa 3ème position au championnat


"Jean-Marc réajuste les dernières sangles... et me voici bercée par le roulis de la route. Bien calée à l'arrière du fourgon, mon préparateur Chef d'atelier chez Antibes Engineering m'emmène rejoindre Laurent, mon pilote. Ce week-end je roule !!! Après mon podium chez les parisiens me voilà en route pour le circuit d'Alès dans le Gard.

Depuis ma dernière course il faut savoir que j'ai subi une opération à coeur ouvert. Lors de ma seconde course à Carole je souffrais d'un déficit de puissance. Jean-Marc a donc décidé d'ouvrir mon coeur pour l'examiner.
"

Jean-Marc s'est aperçu à l'issue de la deuxième manche que la moto ne semblait pas accélérer. Au retour il la passe au banc, pour découvrir une énorme perte de puissance. Moteur ouvert: l'arbre à came du cylindre arrière a bleui et s'est décalé complètement.

Laurent effectue ses séances d'essais libres en ayant aucun ressenti sur le train avant, il roule crispé et n'arrive pas à se libérer. Il n'arrive pas à mettre l'avant en contrainte, et ressort de piste avec un sentiment mitigé.

"Me voilà installée sous le auvent du PLV Racing. C'est une structure qui nous héberge, nous les pistardes, et où les pilotes peuvent venir se restaurer aussi. Au moins je suis au chaud, et au sec! Oh il me faut supporter le bruit et les conversations de pilotes aux heures des repas..."je lui ai fait les freins là", et les "et je vais le tordre", ou le légendaire "mais tu t'es traîné ou quoi?"...enfin bref vous savez ce que c'est...je m'efforce de faire la sieste pour m'épargner ça!

Le PLV Racing, il paraît que c'est un ancien pilote connu qui tient cette structure. Un des premiers pilotes du LMS (une équipe de gars qui vont vite il paraît). Mais je suis trop récente pour avoir connu cela. D'après ce que les pilotes en disent, cela daterait au moins du siècle dernier.  Le Monsieur est gentil, il s'appelle Pierrot. Il m'aide à m'intaller sur mon emplacement, me porte parfois mes couvertures chauffantes, et m'assiste en pré-grille. Je me sens bien. Je suis sereine. Je suis chaussée de pneus neufs Dunlop et hormis le traction control Grip One qui est sur le point de rendre Jean-Marc totalement fou, je suis en pleine forme! J'espère bien leur donner du fil à retordre à toutes ces bolognaises!
"

Samedi la première séance qualificative prend place sous une météo estivale (ENFIN!!!).

"Me voilà chaussée, habillée de ma belle robe blanche. Je vais me placer en pré-grille. Et là...devinez qui vient se positionner juste à côté de moi??? J'en suis malade! Deux Panigale!!! Dont la #95, une fille du Sud Ouest, celle qui mène le championnat. A venir se garer comme ça à côté de moi...elle me provoque, c'est sur! Tiens, les gentilles dames qui organisent la course viennent me saluer. Elles sont gentilles avec moi, j'ai toujours droit à de petites attentions. Elles en ont du mérite de supporter tous ces pilotes et leurs divas de montures.

Laurent abaisse la visière...j'entre en piste...cette montée de bon matin...pfiouu! ahhh voilà premier virage...C'est parti pour ma qualif! J'évite bosses, et trous dans la piste, j'essaie de bien répondre aux sollicitations de mon pilote. Je ne voudrais pas qu'il m'échange contre une italienne!

Il est très régulier dans ses gestes, ne me brusque pas.  Ohhh le joli virage à droite avant la ligne droite, allez, je mets les watts!  C'était un petit tour de chauffe. Maintenant j'attaque! J'espère que mes chaussons Dunlop tiendront. Le sol est quand même très abrasif. Mais mon pilote me ménage il essaie d'éviter les trous pour ne pas me secouer de trop. La #95 m'affole les cylindres...j'essaie pourtant de la recoller mais elle a la taille mannequin ELLE...moi petite autrichienne costaud...je souffre de quelques kilos en trop. C'est sûr le physique compte pour réussir! Ce qu'elle peut m'énerver tiens! Pffffff! Allez, bielles, soupapes, arbre à came: au boulot! On ne va pas se laisser tordre par de la bolognaise! Ahh 3ème temps...j'aime voir ce panneau. Ce n'est pas parfait...mais je ne lâcherais pas. Je rentre à mon stand. A peine garée, Jean-Marc me déshabille, me remets mes chaussons chauffants.

Pendant ce temps à l'hospitality, Laurent part faire sa séance d'ostéo avec Christelle Moreau, l'équipe de 16000 tours s'affaire autour de la BMW de Geoff, pendant que Rudy change les pneus de sa Kawasaki. Pierrot Lerat et Charline, eux, préparent le déjeuner pour qu'à midi tout soit prêt pour accueillir les pilotes et équipes pensionnaires.

Et puis il faut dire qu'ici y'a de l'ambiance, on est bien accueillis, et tout se passe dans une vraie convivialité. Mallorie & Florence sont deux femmes de compet' qui aiment la moto,  et se dévouent pour que nous puissions poser nos roues sur piste en sécurité, à un tarif cool et dans une ambiance vraiment sympa. Certains disent que le Protwin c'est un truc de vieux...moi je trouve que c'est cool! On m'offre du champagne chaque fois que je monte sur la petite marche avec un numéro et que mon pilote a un trophée. Parfois on m'arrose même de champagne! Une douche au champagne! Vous vous rendez compte? Le Protwin c'est la classe!  Bon...je déconnecte! Mes chauffantes sont sur 50°. Il est l'heure de ma sieste.
"

Jean-Marc : j'aimerais bien que l'on en gagne une avant la fin de la saison et que l'on retrouve le feeling que l'on avait il y à un mois lors de l'entraînement.

Ce matin j'ai procédé à quelques modifications sur le traction control qui me fait passer quelques nuits blanches...et visiblement cela semble marcher! La moto fonctionne bien, et Laurent a réalisé le 3ème temps ce matin. Je ne suis pas mécontent. C'est un investissement personnel, financier et en temps extrêmement important. Obtenir de bons résultats c'est essentiel pour mettre en avant d'une part notre savoir-faire mais également notre matériel.

"Il est l'heure d'aller prendre ma place en prégrille...chaussée de mes Dunlop je me sens trop bien! Je réalise le 2ème temps de cette qualif."

Jean-Marc procède aux derniers préparatifs pour la mise en configuration course de la KTM. Puis elle est laissée au repos.

Et dans son sommeil, elle rêve... (mais ne ronfle pas !)

"Et sous les applaudissements de la foule, la petite KTM #65 file loin devant les Panigale et remporte cette course."

"Allez! Dans 20 minutes en pré-grille! Jean-Marc me réveille en sursaut au beau milieu de mon rêve...Mes chaussons sont chauds, mes données ont été analysées. Laurent prend place, les suspensions se tassent... il aurait pas grossi récemment Zanetto? Contact, moteur: action! Lionel et Jean-Marc me débéquillent, je pars m'installer en pré-grille. En première ligne s'il vous plaît! Je suis fière dans ma belle robe blanche. Mes chevaliers servants me remettent mes chaussont chauffants pour que mes gommes soient à parfaite température pour bien accrocher au bitume. Je stresse un peu, je suis cernée par les bolognaises! Elles me narguent et me regardent droit dans les optiques. Pour qui elles se prennent! Je vais leur montrer, moi petite KTM ce dont je suis capable! C'est ça vas-y fais ta belle la #21 avec tes suspensions MUPO! Moi ça fait une saison déjà que je les développe. Prétentieuse va!

On me retire mes chaussons chauffants...la gentille dame me demande d'aller me placer en piste pour le tour de chauffe. Voilà...nous y sommes. Laurent se met en position, il ouvre la poignée des gaz, mon échappement Akrapovic ronronne...je me concentre, abaissement du drapeau! C'est parti, Laurent me sollicite dès le tour de chauffe, mes chaussons Dunlop sont confortables. Mon pilote retrouve ses repères, ses automatismes.

Prêts au départ. Le feu est rouge...Laurent ouvre en grand...mon coeur bat très fort...j'aperçois mon préarateur au loin, ainsi que mes panneauteurs...extinction des feux. Je me cabre et prends un départ très moyen, j'ai pourtant le traction control serein. L'autre KTM me malmène dès le premier virage, la #113, une petite nerveuse! Pas question de la laisser passer!!! Je prends un bon rythme. Laurent me mène de façon précise, nous évitons les trous, les aspérités du bitume. Il ne m'est pas possible de rattraper la bolognaise #95...vous pensez...elle roule sur son terrain de jeu...elle nous met 3s! J'assure ma seconde position. Elle est pour nous cette course! Je veux la petite coupette qui me sera remise par la gentille dame! Oh lala! Sacrée figure artistique de Pépito et son italienne.

La course est interrompue à 9 tours de la fin. Je retourne en pré-grille. Mes chevaliers servants me remettent les chaussons chauffants. Quel dommage! Je me sentais super bien, mes gommes étaient parfaites. Le pilote blessé est évacué à l'hôpital. Je peux ENFIN reprendre la piste. Second départ est donné pour 7 tours. Je suis un peu déconcentrée par toutes ces procédures, et rate mon départ, je cabre, et mes gommes n'ayant pas apprécié la seconde chauffe, je suis passée par la #21...puis par la #111 (un vieux tromblon de 1998! du siècle dernier quoi!)...je suis une moto qui VIT comme dit mon pilote. Alors je lui donne de quoi se faire plaisir: je guidonne, dribble, suis difficilement gérable lors de la remise des gaz, je fais glisser mon arrière, me tord, j'aime bien lui faire peur à Laurent. Mais il a une grande expérience du pilotage...alors il sait exactement comment contrecarrer mes réactions et les tempérer. Oh non!! mes chaussons se détruisent! Il reste 4 tours, il faut tenir. Mais je cède sous les attaques de la #111. Je suis 4ème...mais tout de même à 3s de mon poursuivant. Je lutte pour rester dans sa roue...et une magnifique figure artistique vient mettre fin à la lutte. Yohan et son italienne prennent leur envol juste devant mes optiques! Je prends la 3ème place et poursuis ma remontée sur les deux bolognaises!

Laurent me guide jusqu'au drapeau à damiers...c'est une course qui ne m'a pas satisfaite, car je termine 3ème alors que j'aurais pu faire mieux si mes chaussons n'avaient pas refroidi. Ils n'ont pas supporté la deuxième chauffe. Je suis tout de même contente d'être félicitée et choyée par les dames qui me remettent une coupe. Cet après-midi les bolognaises...je vous fume!


En attendant, Lionel me ramène au stand, Pierrot et Jean-Marc me bichonnent. Je décharge mes données dans l'ordinateur, et j'attends qu'on change mes chaussons...

Me revoilà en pré-grille pour la procédure de départ de la seconde course. Cette fois les bolognaises, j'en fais de la sauce !

J'entre en piste, en bonne élève je pars me placer la première sur mon emplacement de départ. Feux rouges...extinction...Laurent ouvre les gaz en grand...j'essaie de moins cabrer...il ferme sa visière, et je me laisse enfermer par les deux bolognaises qui ont pris un départ fulgurant! La #21 n'hésitant pas à s'interposer dès le premier virage histoire de menacer un peu celle qui mène le championnat.

Pas question de décrocher, j'essaie de garder mon rythme et de coller à leur roue...après quelques tours, je ne suis pas en mesure de tenir la distance. Elles prennent le large. Tant pis! J'assure ma 3ème place, mais n'ai plus de roue à accrocher, je suis seule au monde...et à plus de 3s de Steph Bovin, un copain de jeu qui roule aussi sur une petite autrichienne.

Me revoilà sur le podium à la troisième position. Mon pilote et mon préparateur sont déçus, ils espéraient me voir gagner pour une fois.

Pourvu qu'ils ne décident pas de me troquer contre une bolognaise! J'en ai l'arbre à came qui tremble de peur.

Laurent n'est pas satisfait, car il sait qu'il aurait pu accrocher le wagon de tête et sa troisième place deux fois de suite ce week-end ne le convainc pas vraiment.

Lionel me ramène au stand, me revoilà à moitié déshabillée, sans chaussons, chaîne pendante...j'attends que mon préparateur me charge dans ma maison mobile pour rentrer à la maison.

En attendant, j'ai passé un super week-end. J'ai revu mes copines de piste, la #3, la #113, la #23 et malgré tout j'ai quand même ramené deux coupettes.

J'ai quelques semaines de repos. La prochaine manche du championnat se déroulera sur le Circuit du Vigeant fin août. Je rentre à la maison pour quelques semaines de maintenance. En attendant, vous pouvez continuer à suivre mes aventures mécaniques et à encourager mon pilote, Laurent Zanetto.

Je vous souhaite à toutes et tous amis Protwineurs, partenaires de Laurent, amis et gens qui nous soutiennent et nous encouragent, d'excellentes vacances!

Bicylindrement vôtre...


Miss KTM #65"
 

Une fois de plus, Laurent place sa moto ainsi que ses partenaires sur le podium. Il est non seulement heureux de porter leurs couleurs aux avant-postes, mais également reconnaissant envers: Antibes Engineering – MUPO pour la préparation de la moto, Bihr, Perrier, JHF, Stickeur.fr et Ride-R Media pour leur soutien à sa saison.

Bonnes vacances à tous !





  • WERC Carole 2014 (2/8) » Voir WERC Carole...
  • WERC Carole 2014 (3/8) » Voir WERC Carole...
  • WERC Carole 2014 (4/8) » Voir WERC Carole...
  • WERC Carole 2014 (5/8) » Voir WERC Carole...
  • WERC Carole 2014 (6/8) » Voir WERC Carole...
  • WERC Carole 2014 (7/8) » Voir WERC Carole...
  • WERC Carole 2014 (8/8) » Voir WERC Carole...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Challenge Protwin, Laurent Zanetto deux fois sur le podium à Alès (Ride-R Media)
    Challenge Protwin, Laurent Zanetto deux fois sur le podium à Alès (Ride-R Media)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité