x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 29.10.13 | 22:39 ESPRIT-RACING.COM | 29.10.13 | 22:39


Vainqueur quinze jours auparavant sur le circuit de Lédenon, l’équipage Ayari-Beaubelique disputait les deux ultimes manches du Paul Ricard avec l’envie de poursuivre cette belle spirale.


Mais leurs résultats dans le Var furent en demi-teinte, au volant d’une Ferrari F458 un peu chahutée par la concurrence.Vainqueur quinze jours auparavant sur le circuit de Lédenon, l’équipage Ayari-Beaubelique disputait les deux ultimes manches du Paul Ricard avec l’envie de poursuivre cette belle spirale. Mais leurs résultats dans le Var furent en demi-teinte, au volant d’une Ferrari F458 un peu chahutée par la concurrence.

Jean-Luc Beaubelique signait le 18e chrono qualificatif de la Course 1. Il remontait déjà en 14e position au départ, évitant parfaitement un accrochage impliquant plusieurs adversaires au départ. Mais la crevaison d’une Audi dans la ligne droite suivante annulait l’embellie, la Ferrari F458 ne pouvant éviter de ralentir pour ne pas toucher la voiture en perdition. Elle retombait dans les profondeurs du classement, et tout était à refaire pour le Limougeot qui rendait l’auto à Soheil en 20e position.

L’Aixois reprenait la piste seulement 22e, mais entamait une remontée dont il a le secret, au volant d’une auto parfaitement réglée. Auteur de dépassements tranchants, Soheil remontait à la 10e place finale durant sa demi-heure de relais, et prenait même les points de la 8e places car deux concurrents disputaient les courses du Paul Ricard hors championnat.

Soheil signait une très belle performance durant la qualification du lendemain, plaçant sa Ferrari F458 en 3e position. Il parvenait à défendre sa position au départ de la Course 2 contre la McLaren d’Amado, mais devait s’incliner face à celle de Sébastien Loeb, invité de marque du GT Tour ce week-end. La Ferrari n°20 parvenait à maintenir sa position de 4e jusqu’au changement de pilote. Jean-Luc Beaubelique vivait un relais beaucoup moins calme, avec plusieurs belles passes d’armes qui voyait l’équipier de Soheil terminer à la 6e place finale, 5e à la faveur du déclassement de la McLaren de Loeb (pression de turbo non conforme).

« Les courses ont été animées et j’ai pris beaucoup de plaisir, notamment samedi dans la Course 1. J’en profite pour remercier l’équipe Sofrev ASP dirigée par Jérôme Policand, qui a décroché le titre Teams cette année. J’ai découvert une équipes françaises de références. L’ambiance a été toujours excellente et l’auto efficace sur tous les circuits.

Je félicite bien sûr mes équipiers, Morgan Moulin-Traffort et Fabien Barthez, qui ont remporté le titre Pilotes. Ils ont réalisé la saison parfaite malgré une concurrence de haut niveau. Enfin un grand merci à Jean-Luc mon équipier pour ses belles performances tout au long de la saison. Notre saison a eu des hauts et des bas mais nous avons su saisir les opportunités pour signer des podiums dont deux victoires, pour une première collaboration. »
déclarait Soheil hier soir.

Sassan Ayari
www.Ayari.com





  • GT Tour à Magny-Cours 2/8 » Voir GT Tour à...
  • GT Tour à Magny-Cours 3/8 » Voir GT Tour à...
  • GT Tour à Magny-Cours 4/8 » Voir GT Tour à...
  • GT Tour à Magny-Cours 5/8 » Voir GT Tour à...
  • GT Tour à Magny-Cours 6/8 » Voir GT Tour à...
  • GT Tour à Magny-Cours 7/8 » Voir GT Tour à...
  • GT Tour à Magny-Cours 8/8 » Voir GT Tour à...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Soheil Ayari (Esprit-Racing)
    Soheil Ayari (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    • Le Circuit International de Karting inauguré

    • Pole, victoire et titre pour Kevin Estre en Porsche Cup Allemagne

    • La FFSA renouvelle sa confiance au Groupe ORECA pour les deux saisons à venir

    • Jim Pla à nouveau sur le podium

    • Hexis Racing s’arrête mais l’aventure peut continuer

    Plus de news »

    Publicité