x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 09.09.13 | 15:49 ESPRIT-RACING.COM | 09.09.13 | 15:49


Vainqueurs de la première course, neuvièmes sur la grille de départ, Vincent Abril et Dino Lunardi ont bissé en remportant la deuxième épreuve du Championnat de France GT FFSA à Magny-Cours.


Les deux pilotes de l'Audi R8 LMS ultra du team Speedcar sont les premiers à faire le « doublé » lors d'un même week-end. Ils sont aussi les premiers à avoir trois succès au compteur cette saison. Saintéloc Racing monte sur la deuxième marche du podium grâce à une excellente remontée de David Hallyday associé à Grégory Guilvert. Au volant de la Porsche du team Pro GT by Almeras, Philippe Giauque et Franck Perera se classent au troisième rang.
Graff Motorsport renoue avec la victoire en Coupe de France GT FFSA avec la Porsche 911 GT3 R de Franck Gauvin et Eric Trouillet.

Le film de la course.
C'est sur une piste sèche, mais piégeuse de par quelques gouttes, que le départ est donné. Laurent Groppi, qui a décroché sa première pole de la saison, s'élance parfaitement avec la Ferrari/Sport Garage. Il est suivi d'une autre 458, celle de Morgan Moullin-Traffort, et de l'Audi/Speedcar de Dino Lunardi qui a pris le meilleur, tout comme la Porsche/Pro GT de Franck Perera, sur l'Audi/Saintéloc de Mathieu Jaminet. Si le premier tour est mouvementé, aucun accrochage est à signaler : seul Grégory Guilvert perd plusieurs positions après être sorti large du premier virage pour éviter un contact.

Le classement évolue aux portes du Top 10, tandis que devant, les deux hommes de tête que sont Laurent Groppi et Morgan Moullin-Traffort, se rendent coup pour coup au niveau chronométrique. Mathieu Jaminet, lauréat de la Peugeot RCZ GT Academy remonte quant à lui dans la hiérarchie, réintégrant le quinté après deux dépassements dans le baquet de l'Audi n°82. Arno Santamato, 6e avec la Ferrari/Sport Garage n°27, se hisse pour sa part au 6e rang.

Alors que les batailles en petit groupe gagnent en intensité, la pluie fait son apparition de manière significative et l'Audi/Saintéloc de Fabrice Rossello sort violemment de la piste à la fin du premier quart d'heure. Certains concurrents rentrent immédiatement aux stands, tandis que d'autres patientent quelques tours, à l'instar de Franck Perera Un aspect stratégique qui aura d'importantes conséquences au classement. 13e sur la grille, la McLaren/Sébastien Loeb Racing d'Antoiny Beltoise s'empare des commandes après 27 minutes de course, devant la McLaren/ART Grand Prix d'Ulric Amado, toujours en slicks, et la Ferrari de Morgan Moullin-Traffort. Le leader du championnat prend la tête deux tours plus tard. Suivent Mathieu Jaminet, auteur d'un solide relais, Laurent Groppi, Dino Lunardi et Franck Perera.

La vague des arrêts au stand intervient peu après la mi-course. C'est la Ferrari/Sport Garage n°28, désormais pilotée par Gilles Duqueine, qui ressort première. A bord de l'Audi/Saintéloc n°82, Marc Sourd prend les commandes dans des conditions toujours délicates, mais il part en tête à queue dans la boucle suivante. La bataille fait alors rage entre Duqueine, poursuivi par la McLaren/Loeb Racing de Laurent Pasquali et la Porsche/Pro GT de Philippe Giauque.

A un peu plus d'un quart d'heure du terme, Laurent Pasquali se hisse au sommet de la hiérarchie, trouvant l'ouverture sur Gilles Duqueine. Il est rapidement imité par Philippe Giauque qui attaque Pasquali deux tours plus tard. Après une poussette qui provoque un tête à queue de son vis à vis, le pilote suisse endosse le statut de leader… avant d'écoper d'une pénalité. Bien remonté au volant de l'Audi/Speedcar, Vincent Abril tire les marrons du feu et file vers la victoire. Il reste alors six minutes. Le podium n'est pas encore déterminé. Laurent Pasquali parvient à revenir au deuxième rang, avant de devoir abdiquer sur l'Audi/Saintéloc de David Hallyday, auteur d'un retour époustouflant sur la feuille des temps, et la Porsche/Pro GT de Philippe Giauque.

Vincent Abril et Dino Lunardi remportent donc leur troisième course de la saison, la deuxième ce week-end pour l'Audi du Team Speedcar ! David Hallyday et Grégory goûtent enfin au podium, devant Philippe Giauque et Franck Perera. Laurent Pasquali et Anthony Beltoise échouent finalement à la quatrième place malgré une très belle prestation. Ils précèdent Gilles Duqueine et Laurent Groppi, ainsi que Fabien Barthez et Morgan Moullin-Traffort, qui restent solidement en tête du Championnat de France GT.

En Coupe de France GT FFSA, Pro GT by Almeras a occupé la tête de la course jusqu'à l'apprition de la pluie. Après un changement de pneus opportun, Graff Motorsport obtient le premier rang. La Porsche de Franck Gauvin et Eric Trouillet ne le lâchera plus, renouant avec la victoire. La Ferrari du JMB Racing, pilotée par Jérôme Demay et Patrice Madelaine, se classe deuxième, devant la Porsche/Pro GT de Franck Morel et Erwin France. Longtemps en mesure de jouer la troisième marche du podium, la Porsche/ASP Compétition de Jean-Paul Buffin et Georges Cabanne termine quatrième.

Les réactions.

Dino Lunardi (Audi R8 LMS ultra n°36/Speedcar), 1er Course 2, Championnat de France GT :
« Vincent (Abril) m'étonne chaque jour de par son implication tant avant, pendant qu'après la course. Dans peu de temps, ce sera mon meilleur ennemi (rire) ! Notre tandem fonctionne bien, l'ambiance et la synergie sont positives. Nous avons su réagir dans les moments difficile et je pense qu'on peut aujourd'hui rentrer dans le Top 5 du championnat, voire mieux. Ce serait fabuleux. Il faut continuer avec ce sérieux. »

David Hallyday (Audi R8 LMS ultra n°42/Saintéloc Racing), 2e Course 2, Championnat de France GT : « Mieux vaut tard que jamais ! Nous avons une saison compliquée et ce podium fait plaisir pour l'équipe. C'est génial pour eux, pour nous. Il y a parfois des aléas au départ et c'est ce que Greg a vécu aujourd'hui. Il a été rapide et je n'ai rien lâché jusqu'au bout. Je suis content d'être là sur ce podium, et je suis content de voir deux Audi aux deux premières places. Ça fait plaisir car c'est une marque qui me tient à coeur. »

Franck Perera (Porsche 911 GT3 R n°1/Pro GT by Almeras), 3e Course 2, Championnat de France GT : « Nous sommes un peu déçus car nous aurions aimé gagner, mais avec la pénalité… J'ai pris un super départ, en suivant le rythme. Puis je suis revenu fort quand il a plu. Malheureusement, on s'est arrêté un tour trop tard. C'est ce qui nous coûte la victoire. »

Eric Trouillet (Porsche 911 GT3 R n°29/Graff Motorsport), 1er Course 2, Coupe de France GT : « Nous sommes en pleine découverte du GT, mais nous parvenons à décrocher de bons résultats. C'est encourageant pour l'avenir. Nous apprenons pour jouer le titre l'an prochain. »

 

Un communiqué FFSA





  • GT Tour à Magny-Cours 2/8 » Voir GT Tour à...
  • GT Tour à Magny-Cours 3/8 » Voir GT Tour à...
  • GT Tour à Magny-Cours 4/8 » Voir GT Tour à...
  • GT Tour à Magny-Cours 5/8 » Voir GT Tour à...
  • GT Tour à Magny-Cours 6/8 » Voir GT Tour à...
  • GT Tour à Magny-Cours 7/8 » Voir GT Tour à...
  • GT Tour à Magny-Cours 8/8 » Voir GT Tour à...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Vincent Abril et Dino Lunardi jouent les récidivistes ! (Esprit-Racing)
    Vincent Abril et Dino Lunardi jouent les récidivistes ! (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    • C'est la rentrée pour le GT Tour à Magny-Cours

    • RCZ Racing Cup France, les Fous du Volant à Magny-Cours !

    • La hargne dans l'adversité

    • De ring en ring

    • Les voitures de Maharadjas à Rétromobile

    Plus de news »

    Publicité