x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 01.05.13 | 21:20 ESPRIT-RACING.COM | 01.05.13 | 21:20


C’est sur le Circuit Bugatti du Mans que la trentaine de concurrents qui forment le GT Tour 2013 ont lancé leur saison ce week-end.


Un plateau prestigieux composé d’Audi R8, de McLaren MP4-12C, de Porsche, d’Aston Martin, et bien sûr de Ferrari F458 GT3 comme celle pilotée par Soheil cette saison pour le compte du Team Sofrev ASP.

Les choses sérieuses commençaient dès le jeudi 25 avril, deux journées d’essais libres étant programmées pour cette manche d’ouverture. Handicapée par un règlement limitant la bride d’admission d’air moteur des Ferrari à 38 mm. alors que ses adversaires roulent avec une bride de 43 mm., la F458 devait compenser par ses réglages châssis et ses qualités aérodynamiques. Ingénieurs et pilotes de l’équipe Sofrev ASP tentaient plusieurs choix techniques qui permettaient d’y voir plus clair dans les réglages à adopter pour la course.

Si Jean-Luc BEAUBELIQUE, l’équipier de Soheil, souffrait de sous-virage dans sa qualification pour la course de l’après-midi (16e), le défaut était gommé pour celle de Soheil qui signait la 4e chrono pour l’épreuve du dimanche, au prix d’un dernier tour qualificatif parfait.

La première course du week-end verra le duo AYARI-BEAUBELIQUE passé par tous les sentiments... Après un relais solide de son équipier, Soheil prend le volant de la Ferrari au cœur du peloton. 15e à la mi-course, il profite de la pluie pour rentrer avant tout le monde aux stands et chausser les pneus pluie.

« Au moment où je le fais, seule une partie du circuit était arrosée, mais étant donné notre position je n’avais rien à perdre ! » expliquait Soheil.

Pari gagnant pour le pilote d’Aix-les-Bains puisqu’il ressort des stands pendant que ses concurrents rentrent à leur tour pour changer de pneus.

Désormais 8e, il ne pourra améliorer sa position qu’en toute fin d’épreuve en remontant encore de deux places grâce à une fin de course très animée et un joli numéro d’équilibriste (voir la vidéo inboard de la fin de course de Soheil). Un résultat qui aurait pu être bien meilleur sans l’intervention interminable du safety-car qui gardait la meute jusqu’à deux tours de l’arrivée !

Mais le sentiment de satisfaction apporté par la 6e place ne durait que deux petites heures car le Team Sofrev ASP apprenait sur le coup des 19h00 que la numéro 20 écopait de 40’’ de pénalité pour n’avoir pas respecté le temps minimum imposé lors du changement de pilote (1’06’’22 au lieu de 1’07 !). Une erreur qui semble minime mais lourde de conséquence puisque Soheil et son équipier se voyaient repousser à la 16e place de la Course 1.

« Je suis un peu dégoûté mais c’est le règlement. C’est vrai que c’est rageant de se faire pénaliser de 40’’ pour avoir un écart si faible par rapport au temps obligatoire dans les stands, surtout après être remonté comme ça... cela nous servira de leçon pour les prochaines. » commentait Soheil.

Le lendemain, le Savoyard profitait parfaitement de sa position sur la grille de départ (4e) pour ravir la 3e place dès le virage Dunlop, mais la Porsche reprenait son bien un peu plus tard. Le pilote Sofrev, au volant d’une voiture parfaitement réglée, ne pouvait une nouvelle fois s’exprimer totalement à cause d’un nouveau safety-car, qui retenait le peloton près de 20’.

« C’est dommage car mes pneus ont commencé à être bien en température au moment où le safety-car est entré en piste. Je suis convaincu que j’avais de quoi gagner une ou deux places. »

C’est donc en 4e position qu’il donnait à Jean-Luc BEAUBELIQUE le volant de la Ferrari. Ressorti des stands 6e, l’équipier de Soheil défendait parfaitement sa position en course, attaqué par un David HALLYDAY (Audi R8) survolté. Un relais plein de sang-froid pour le pilote Sofrev qui profitait à l’arrivée de la pénalité d’un de ses adversaires pour ravir finalement la 5e place.

« Si le résultat de la Course 1 est décevant, l’ensemble du week-end est assez satisfaisant car nous avons bien réagi en termes de réglages et l’auto était performante durant les deux courses. Les safety-car à répétition ne nous ont pas permis de l’exploiter correctement. Nous avons encore quelques petites choses à perfectionner mais nous avons été les Ferrari les plus rapides et notre saison est bien lancée ! » analysait Soheil.

Prochaine épreuve à Imola les 18 et 19 mai prochains.

Sassan AYARI
www.ayari.com





  • GT Tour - Le Mans - Les photos  (2/8) » Voir GT Tour - Le...
  • GT Tour - Le Mans - Les photos  (3/8) » Voir GT Tour - Le...
  • GT Tour - Le Mans - Les photos  (4/8) » Voir GT Tour - Le...
  • GT Tour - Le Mans - Les photos  (5/8) » Voir GT Tour - Le...
  • GT Tour - Le Mans - Les photos  (6/8) » Voir GT Tour - Le...
  • GT Tour - Le Mans - Les photos  (7/8) » Voir GT Tour - Le...
  • GT Tour - Le Mans - Les photos  (8/8) » Voir GT Tour - Le...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Ayari et Beaubelique limitent la casse au Mans (Esprit-Racing)
    Ayari et Beaubelique limitent la casse au Mans (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    • Numéro 1 oblige !

    • Première Porsche, première pole pour Jim Pla

    • Troisième podium en trois épreuves... Le Team Sofrev-ASP dans le rythme !

    • Le GT Tour au Mans : Le spectacle au rendez-vous

    • RCZ Racing Cup France, Le Mans, ça promet !

    Plus de news »

    Publicité