x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 01.12.13 | 16:49 ESPRIT-RACING.COM | 01.12.13 | 16:49


C'est David Knight, résidant de l'Ile de Man et triple champion du monde d'enduro qui s'impose lors de ce Scorpion Masters.


Une troisième édition qui s'annonçait sous les meilleures auspices, avec son installation sur le circuit Paul Ricard, un plateau regroupant prés de quarante titres de champion du monde moto dans diverses disciplines et la présence exceptionnelle de la star du rallye auto, le nonuple champion du monde Sébastien Loeb. Hélas, la fête est quelque peu perturbée pour les pilotes et les spectateurs par l'arrivée de la pluie. Des spectateurs un peu moins nombreux qu'espérés, puisqu'une grève de camionneurs bloquent en ce samedi 30 novembre, une partie des autoroutes de la région sud de la France…

Pour autant, les quelques 10 000 spectateurs présents ne regretteront pas d'avoir bravé l'adversité pour être là. Dès 8h, le public se bouscule aux portes du Paul Ricard pour ne pas rater une miette du spectacle. Qui commence très fort avec deux zones de trial sous le mode Open Free. Bien sûr, Alexandre Ferrer et Guillaume Jean, les deux seuls spécialistes de la discipline enchaînent les passages de haute voltige et s'accaparent les deux premières places. Et derrière eux, les prétendants à la victoire finale montrent déjà les crocs. David Knight prouve que bien qu'enduriste, il a toujours aimé le trial. Il finit troisième, devant Johnny Aubert, lui aussi multiple champion du monde d'enduro. Grosse surprise, David Checa, l'officiel Yamaha en championnat du monde d'endurance est sixième… Quant à Sébastien Loeb, il est loin d'être ridicule puisqu'il finit treizième. Impossible de passer sous silence l'incroyable défi de Serges Nuques, notre chevalier préféré, vainqueur de la deuxième édition du Scorpion Masters. Lui qui avait décidé de prendre sa retraite sportive après sa victoire, a décidé de repiquer avec des Yamaha des années 70 ! Pour le trial, il est sur une antique 125 TY et c'est bien lui qui remporte la palme de l'applaudimètre en terminant douzième.

Pour l'enduro, Sergei n'a pas décidé d'être plus sérieux et c'est avec une 125 DTMX qu'il parcourt la spéciale et la termine 20ème. Mais devant, les chronos s'affolent. David Knight sent qu'il a un coup à faire et sort la grosse attaque. Les arbres de la pinède du Ricard en tremblent encore mais c'est un Johnny Aubert, néo pilote officiel Beta qui règle son compte à tous, dans un style coulé qui cache bien son jeu. David Checa attendait avec impatience cette épreuve mais se rate et termine seizième. Mais il n'a pas dit son dernier mot !

En supermotard, on est comme pour l'épreuve d'enduro au niveau d'un championnat du monde ! La baston entre Boris Chambon, Sylvain Bidart et Adrien Chareyre touche au sublime ! Adrien s'impose et on commence à sortir les calculettes et boules de cristal. Avant les deux dernières manches de vitesse, Adrien est bien remonté et est troisième avec 18 points. Devant lui pointent Johnny (15 points) et David Knight (13 points). Le premier pilote de vitesse est David Checa, 6ème avec 26 points. Les pronostiqueurs l'annoncent comme le futur « Master » car avec sa Yam d'usine, il va jouer la victoire sur le deux manches et refaire son retard sur le Knighter. Mais une invitée surprise arrive, la pluie. Et le team GTM Yamaha de David Checa a oubllé les pneus pluie à la maison ! Incroyable retournement de situation dont David Knight va tirer au mieux ses marrons du feu. 9ème puis 10ème sur le bitume trempée, c'est suffisant pour régler leurs comptes à Adrien Chareyre et Arnaud Vincent, deuxième et troisième finaux. Les deux belles victoires de Vincent Philippe sur la Suzuki officielle ne sont hélas qu'anecdotiques, pour jouer la victoire du jour, il fallait être performant dès le trial.

Quant à Sebastien Loeb, il termine 13ème du jour. «  Je me suis régalé lors de ce Scorpion Masters. L'ambiance était excellente, j'ai adoré me mesurer aux meilleurs pilotes de moto du monde. Je ne regrette que deux choses : avoir souffert des avant-bras à cause d'un syndrome des loges que je traine depuis longtemps. Et m'être fait battre par mon pote Soheil Ayari ! » Car il y avait une course dans la course entre les deux pilotes autos. Seb a été un plus fort en TT mais Soheil a été excellent sur le bitume, avec notamment une incroyable troisième place en deuxième manche de vitesse, devant une flopée de spécialistes !

A ne pas douter que devant une telle journée pleine de rebondissements, on ne pense déjà qu'à l'année prochaine. De toute évidence, Scorpion Masters et le circuit Paul Ricard font bon ménage ! L'un y gagne en efficacité et en notoriété ce que l'autre y gagne en image de marque. Vivement le Scorpion Masters 2014, avec toujours autant de pilotes qui se régalent… et nous régalent !

Podium final
1. David Knight, 2. Adrien Chareyre, 3. Arnaud Vincent

Victoire en trial : Alexandre Ferrer
Victoire en enduro : Johnny Aubert
Victoire en Supermotard : Adrien Chareyre
Victoire première manche vitesse : Vincent Philippe
Victoire deuxième manche vitesse : Vincent Philippe


Le Scorpion Masters c'est sur www.scorpion-masters.com



Cliquez pour agrandir l'image
un plateau regroupant prés de quarante titres de champion du monde moto dans diverses disciplines et la présence exceptionnelle de la star du rallye auto, le nonuple champion du monde Sébastien Loeb (Fabrice Lhéritier)
un plateau regroupant prés de quarante titres de champion du monde moto dans diverses disciplines et la présence exceptionnelle de la star du rallye auto, le nonuple champion du monde Sébastien Loeb (Fabrice Lhéritier)
  • Dans la même catégorie

Plus de news »

Publicité