x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 18.11.12 | 17:41 ESPRIT-RACING.COM | 18.11.12 | 17:41


Et de trois ! Le manufacturier français MICHELIN clôture la saison 2012 en Championnat Espagnol de Vitesse (CEV) par un troisième titre consécutif dans la catégorie Stock/Extrême avec le pilote Carmelo MORALES et KAWASAKI. Le pneumaticien français termine la saison hispanique en beauté avec trois pilotes MICHELIN sur le podium : Javier FORES sur la BMW N°12, Kyle SMITH sur la KAWASAKI N°11 et Carmelo MORALES sur la KAWASAKI N°31.


Ainsi Carmelo MORALES de l'équipe JHK T-SHIRT Laglisse s'empare du titre de champion d'Espagne après Iván SILVA en 2011 et Javier FORES en 2010. Un troisième titre qui couronne les performances techniques des pneumatiques : avec trois triplés et quatre doublés sur les sept courses de la saison, la présence de la manufacture française sur les podiums espagnols n'a échappé à personne. Six pole positions, cinq victoires, et à six reprises, le meilleur tour en course, tels sont les performances qui ont permis à MICHELIN de s'imposer d'un bout à l'autre de la saison.

Une année 2012 marquée par la suprématie de MICHELIN, « une domination sportive, fruit de l'excellence technique » souligne Piero TARAMASSO, le Responsable des Activités 2 Roues Compétition. En effet, les développeurs MICHELIN ont conçu des pneumatiques spécifiques pour la dernière manche du championnat ibérique. Les pneus de la catégorie Stock/Extrême sont ainsi dotés de gommes asymétriques pour épouser parfaitement le tracé du circuit de Valencia. A trois tours du drapeau à damier, Carmelo MORALES signe le meilleur temps en course en 1'35.785, exploitant tout le potentiel pneumatique de sa KAWASAKI.

Le circuit de « Valencia » est particulièrement sollicitant pour les pneus et le resurfaçage de la piste un mois avant la course a augmenté le niveau de difficulté pour les pneumaticiens. Avec une majorité de virages à gauche et peu de virage à droite, le tracé valencien nécessite plus de rigidité sur l'épaule gauche du pneu. Le grip est également une propriété essentielle sur les circuits espagnols dont les revêtements sont très abrasifs. « Le CEV représente une plateforme de développement intéressante pour un manufacturier » explique Piero TARAMASSO, « cela pour plusieurs raisons : par la typologie des circuits, leur granulométrie ou revêtement, les plages de températures auxquelles les pneus sont confrontés, mais également car les pilotes sont rapides et se destinent ensuite aux disciplines mondiales. Les plus grands pilotes du MotoGP et du WSBK sont issus des filières de Stock/Extrême ou Moto 2 en CEV ».

Parmi les championnats dans lesquels MICHELIN poursuit son engagement en 2013, le CEV occupe une place de premier plan. Nicolas GOUBERT, Directeur Technique de la Division Compétition du Groupe Michelin le confirme « Pour la saison 2013, MICHELIN maintient son engagement en Championnat Espagnol de Vitesse (CEV), tout comme en Championnat Italien de Vitesse (CIV) ainsi qu'en Championnat du Monde d'Endurance FIM ».

Il poursuit « L'Espagne fait partie des marchés prioritaires pour le Groupe. Notre engagement en CEV nous permet de démontrer les performances des pneus MICHELIN ainsi que de consolider notre image sur le marché espagnol. Nous sommes ravis de cet excellent résultat et nous félicitons nos partenaires pour cette belle réussite.»


Ils ont déclaré :
« Merci à MICHELIN pour le travail phénoménal accompli cette année et le support apporté ! » Javier FORES, vainqueur de la finale « Avec MICHELIN j'ai tout gagné cette année, le Championnat Espagnol de Vitesse, le Championnat d'Europe de Vitesse et je les remercie ! » Carmelo MORALES, Champion du CEV 2012.


3 questions à … Piero TARAMASSO, Responsable des Activités 2 Roues Compétition

MICHELIN réalise une belle saison 2012 en Espagne. Une saison conforme aux objectifs fixés ?

« Dans la catégorie Stock/Extrême, après une saison 2011 exceptionnelle à l'issue de laquelle nous avons remporté le titre, MICHELIN visait cette une nouvelle victoire au championnat. C'est chose faite avec Carmelo MORALES et KAWASAKI.
En Moto2, pour la troisième année consécutive, MICHELIN avait pour ambition de répondre aux exigences du promoteur du CEV, la DORNA, en fournissant des pneumatiques au plus haut niveau technologique, accompagnés d'un service à la hauteur de l'enjeu.
Plus globalement, nous sommes très satisfaits de la saison 2012, puisque nous avons également décroché un titre en Superbike Allemand, l'IDM (Internationale Deutsche Motorradmeisterschaft), dès la première année, cela avec Erwan NIGON et BMW. Nous terminons vice-champion en Championnat de France Superbike ainsi qu'en Championnat du Monde d'Endurance FIM.
C'est par la variété des disciplines que nous faisons évoluer nos gammes de pneumatiques. La pluralité des championnats est un engagement pour accélérer l'innovation et ainsi mieux répondre aux exigences des motards. N'oublions pas que MICHELIN détient un palmarès inégalé dans les disciplines les plus prestigieuses de la compétition moto : 360 victoires en MotoGP, 269 victoires en WSBK. La culture de la victoire est inscrite dans notre ADN !
»

Quel bilan faites-vous dans la catégorie Stock/Extrême ?

« La saison 2012 en Stock/Extrême a été très positive : quoi qu'il advienne lors de la dernière course à Valence, nous remportons le titre au championnat, ce qui est incontestablement un excellent résultat. Nous signons ainsi un titre pour la troisième année consécutive, ce qui démontre notre domination sportive, fruit de l'excellence technique.
Par ailleurs, nous sommes contents de voir arriver la concurrence dans cette discipline, ce qui démontre tout l'intérêt de celle-ci. La guerre des manufacturiers a bel et bien démarré cette année. Nous l'avons constaté lors des deux dernières courses. La confrontation en piste est un puissant stimulant pour l'innovation, accélérer le développement des pneus, avec comme seul juge : le chrono ! Il est important de préciser que MICHELIN réalise un développement continu sur les pneus du CEV. Le manufacturier français s'attache à faire progresser les performances de ses pneus pour maintenir son
avance technologique, quels que soient les résultats obtenus. L'obtention du titre en Stock/Extrême est gage de notre performance mais nous ne nous arrêtons pas là !
»

Le bilan est-il le même en Moto2 ?
« En Moto2, nos clients dressent un bilan très positif, aussi bien au niveau de la performance des pneumatiques que des services proposés par MICHELIN. Grâce à une fenêtre d'utilisation plus large des pneumatiques, par des quantités maximum imposées sur chaque circuit pour des raisons d'équité, les équipes en Moto2 ont été en mesure de réduire leur budget pneu. Nous ne proposons que deux choix pour le pneu avant et le pneu arrière : un pneu « soft » et un pneu « medium », une offre simplifiée facile à gérer pour les pilotes. Afin de contribuer à l'attractivité de la discipline, MICHELIN s'est engagé auprès de la DORNA à développer ses pneumatiques d'une saison sur l'autre. Fidèle à son engagement, MICHELIN travaille sur de nouveaux pneus. »


Le palmarès de MICHELIN en Championnat Espagnol de Vitesse en catégorie Stock/Extrême

En 2012 (Michelin champion) :

· 6 pole positions
· 7 podiums
· 5 victoires
· 3 triplés
· 4 doublés

En 2011 (Michelin champion):
· 7 pole positions
· 13 podiums
· 7 victoires
· 1 doublé
· 6 triplés

En 2010 (Michelin champion):
· 6 pole positions
· 10 podiums
· 6 victoires
· 5 doublés
· 2 triplés

La saison de MICHELIN en Championnat Espagnol de Vitesse en catégorie Stock/Extrême en 2012
JEREZ

1er K. SMITH – KAWASAKI & MICHELIN
2ème C. MORALES – KAWASAKI & MICHELIN
3ème X. FORES – BMW & MICHELIN
NAVARRA
1er C. MORALES – KAWASAKI & MICHELIN
2ème X. FORES – BMW & MICHELIN
3ème S. BARRAGAN – KAWASAKI & MICHELIN
ARAGON
1er C. MORALES – KAWASAKI & MICHELIN
2ème S. BARRAGAN – KAWASAKI & MICHELIN
3ème J. DEL AMOR – SUZUKI & DUNLOP
CATALUNYA
1er C. MORALES – KAWASAKI & MICHELIN
2ème X. FORES – BMW & MICHELIN
3ème J. DEL AMOR – SUZUKI & DUNLOP
ALBACETE 1
1er A. BONASTRE – SUZUKI & DUNLOP
2ème S. BARRAGAN – KAWASAKI & MICHELIN
3ème C. MORALES – KAWASAKI & MICHELIN
ALBACETE 2
1er A. BONASTRE – SUZUKI & DUNLOP
2ème C. MORALES – KAWASAKI & MICHELIN
3ème X. FORES – BMW & MICHELIN
VALENCE
1er X. FORES – BMW & MICHELIN
2ème K. SMITH – KAWASAKI & MICHELIN
3ème C. MORALES – KAWASAKI & MICHELIN


Le calendrier du CEV 2013 …
28 avril Catalunya
26 mai Motorland Aragon
23 juin Albacete
8 septembre Albacete
22 septembre Navarra
17 novembre Valencia
24 novembre Jerez


Un communiqué MICHELIN



Cliquez pour agrandir l'image
Carmelo MORALES & Jordi TORRES avec le Team MICHELIN (MICHELIN)
Carmelo MORALES & Jordi TORRES avec le Team MICHELIN (MICHELIN)
  • Dans la même catégorie

  • Les pilotes de SX se mobilisent pour le don d'organes

  • Calendrier 2013 des circuits du Mans, complet et éclectique !

  • Les motos de collection, stars du salon Moto légende

  • Dunlop Inside Racing, saison 2 !

  • 1913, la grande aventure de l'automobile à hélice

Plus de news »

Publicité