x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 17.12.12 | 13:35 • Mis à jour le 17.12.12 | 13:36 ESPRIT-RACING.COM | 17.12.12 | 13:35 • Mis à jour le 17.12.12 | 13:36


L’équipe Hexis Racing a été championne d’Europe et championne du Monde et pourtant, elle rêve toujours de nouveaux titres.


En 2013, elle s’attaquera à des challenges auxquels elle s’est déjà frottée dans le passé mais qui ne figurent pas encore à son palmarès. Les McLaren MP4-12C si souvent victorieuses en 2012 prendront ainsi la direction des circuits du GT Tour, avec Olivier Panis, Eric Debard, Laurent Cazenave et Jean-Claude Police à leur bord. Mais il reste aussi de vastes territoires à conquérir sur la scène internationale…

Hexis Racing doit ses galons d’équipe de premier plan aux succès obtenus en championnat du Monde FIA GT1. 2ème en 2010 puis titrée en 2011 avec les fameuses Aston Martin DBR9, elle s’est à nouveau classée 2ème en 2012 avec les débutantes McLaren MP4-12C. Chaque année, des pilotes Hexis sont montés sur le podium final. Le team français a également établi des records significatifs, comme le plus grand nombre de victoires en 2012 et sur l’ensemble des trois campagnes mondiales.

Mais au sortir d’une année bien remplie, Hexis Racing a dû revoir sa stratégie. Le championnat du Monde FIA GT1, qui offrait un spectacle exceptionnel grâce à un plateau de pilotes 100% professionnels, ne sera hélas pas reconduit en 2013. Certes, une FIA GT World Series doit lui succéder, avec un mix de pilotes pros et amateurs sans doute plus en phase avec les contraintes économiques du moment. Philippe Dumas considère cependant qu’il est temps de tourner la page et de se relancer sur de nouveaux objectifs. Le team-manager d’Hexis Racing nous éclaire sur le premier programme qu’il est en mesure d’annoncer officiellement aujourd’hui.

« Avant toute chose, je voudrais remercier Stéphane Ratel et SRO, personnellement et au nom de notre équipe, pour cette épopée exceptionnelle en championnat du Monde FIA GT1. J’ai vécu quelque chose d'unique, d’inoubliable. En France, nous avons déjà remporté des victoires de classe, avec la Porsche en 2006 et les Aston Martin DBRS9 en 2007. A l’époque, le GT1 était la catégorie reine. Nous nous étions alors orientés vers le championnat d’Europe FIA GT3, notamment parce que nous pouvions y viser la victoire absolue. Plusieurs raisons objectives nous poussent à revenir en championnat de France FFSA GT. La première est qu’on ne l’a jamais gagné !

Ensuite, il est important de se recentrer géographiquement par rapport à ceux qui nous soutiennent. Nous allons pouvoir inviter des gens, qu’il était compliqué de recevoir en Chine ou en Argentine. Enfin, le charme de ce retour aux sources doit beaucoup au quatuor de pilotes très soudé et hyper sympa qui rejoint l’équipe pour ce nouveau défi. L’opportunité d’accueillir Laurent Cazenave, Jean-Claude Police, Olivier Panis et Eric Debard s’était déjà présentée dans le passé. Le fait qu’elle ait enfin pu se concrétiser a clairement contribué à faire pencher la balance. Il s’agit d’une vraie bande de copains, donc le projet a du sens, avec une belle aventure humaine et sportive en ligne de mire. »


A tout vainqueur tout honneur. Olivier Panis, le dernier pilote Français à avoir remporté un Grand Prix de F1 à ce jour nous donne son sentiment en amont de la saison qui se profile : « Je suis très content de rejoindre une des plus grands équipes de GT et de participer à ce nouveau challenge avec Philippe Dumas car c’est un battant et un gagnant. Au niveau des pilotes l’effectif est idéal avec Eric Debard à nouveau à mes côtés et nos équipiers fétiches Laurent Cazenave et Jean-Claude Police. »

Vice-champions de France FFSA GT 2012, Olivier Panis et Eric Debard feront cause commune pour la cinquième année consécutive. L’Albigeois se réjouit lui aussi de rejoindre Hexis Racing : « Le feeling passe bien avec Philippe Dumas, je crois que nous partageons la même conception du sport auto. J’ai privilégié le côté humain et très souvent les résultats passent par là. Je suis séduit par la McLaren que j’ai eu l’occasion d’essayer en fin de saison. C’est un grand plaisir de continuer avec Olivier, car j’apprécie sa fidélité et sa philosophie de la course, et de retrouver Laurent et Jean-Claude ! »

Pendant leurs « années Corvette », en 2009 et 2010, Olivier et Eric ont en effet déjà côtoyé Jean-Claude Police et Laurent Cazenave dans la même écurie. L’association entre le Sarthois et le Palois, presque ininterrompue depuis 2004, se perpétuera chez Hexis Racing.
« Trois choses me plaisent énormément dans la perspective de 2013 » note Jean-Claude Police.

« D’abord l’équipe, car même si je ne connais pas le staff, après avoir rencontré Philippe Dumas, je sais par experience que ce ne peut être qu’un excellent team. Je citerais ensuite le fait que mes trois coéquipiers sont tous des amis. Et puis, courir sur McLaren signifie quelque chose, c’est une forme de mythe. »

Jean-Claude se remet du crash de Magny-Cours qui le tient éloigné des circuits depuis juillet dernier. Il sera fin prêt pour les premiers tests et pour entamer la saison à domicile sur le Bugatti fin avril.

Parmi les quatre pilotes qui porteront les espoirs d’Hexis Racing en championnat de France, Laurent Cazenave, est celui qui connaît le mieux son nouveau team-manager. Il dirige avec Claude Degrémont l’école de pilotage itinérante CD Sport, issue de l’équipe du même nom qui a fait débuter Philippe Dumas en Formule Renault au début des années 2000 !

« Je ressens du bonheur et de la fierté. C’est une histoire d’amitié avant tout, avec mes coéquipiers comme avec Philippe que j’ai vu rouler en karting. Plus tard, Hexis a commencé son parcours en GT en rachetant la Porsche avec laquelle CD Sport venait de gagner la Coupe de France. Le montage de cette saison 2013 est basé sur une autre histoire d’amitié avec mon sponsor Joël Gasperment (GSE). Dans ma carrière, j’ai eu la chance de ne rouler qu’avec de bonnes équipes, mais je suis particulièrement fier d’intégrer Hexis Racing que je considère comme un must. A l’époque de la Ferrari 550 ou des Aston Martin, nous étions à deux doigts d’un accord. Aujourd’hui, nous sommes dans le bon timing. »

Les champions du Monde reviennent en France, qu’on se le dise, et ce ne sera pas pour faire de la figuration. Philippe Dumas peaufine à présent un second projet, orienté vers l’international : « nous ferons très prochainement une nouvelle annonce pour un programme de très haute qualité, qui marquera un renforcement de nos liens avec McLaren. »

Romane Didier / future racing commm



Cliquez pour agrandir l'image
Hexis Racing (Antonin Grenier)
Hexis Racing (Antonin Grenier)
  • Dans la même catégorie

Plus de news »

Publicité