x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 10.04.12 | 13:44 ESPRIT-RACING.COM | 10.04.12 | 13:44


En alignant deux nouvelles autos dans un championnat aussi relevé, Hexis Racing s’attendait à rencontrer quelques problèmes de jeunesse. L’équipe française n’a effectivement pas été épargnée à Nogaro, ce qui ne l’a pas empêchée de montrer que la McLaren GT possède un joli potentiel… et que la détermination de nos champions du Monde est au plus haut !


Les qualifications de cette première manche du Championnat du Monde FIA GT1 furent à l’image de l’ensemble du week-end pascal : prometteuses, avec un goût d’inachevé.

Les deux McLaren Hexis se hissent en « Q2 », mais le démarreur de la n°1 refuse tout service au moment où Stef Dusseldorp s’apprête à prendre la piste. Pendant ce temps, Alvaro Parente entre dans le Top 8 et qualifie la n°2 pour la Q3… Que Grégoire Demoustier ne peut disputer en raison d’un démarreur défaillant.

Les deux autos sont donc 8ème et 14ème sur la grille de départ de la course de qualification, mais seule la n°2 s’élance à l’assaut de ces 60 premières minutes de course de la saison. Stef Dusseldorp a tapé le mur, alors qu’il évoluait en pneus slicks sur la piste humide du tour de mise en grille.

Heureusement, Alvaro Parente se charge de faire vibrer le cœur des supporters d’Hexis en multipliant les dépassements. Il grimpe jusqu’à la 3ème place avant de passer le volant au jeune Grégoire Demoustier.

L’équipe effectue le meilleur pitstop du plateau et le Français reprend la piste en 2ème position. Prudent, il cède d’abord aux attaques de deux concurrents nettement plus expérimentés, avant de revenir dans leur sillage. Il évite tous les pièges d’une piste en voie d’assèchement pour passer la ligne d’arrivée dans l’aileron de la meilleure Lamborghini, à 7 secondes de l’Audi victorieuse !

Le lendemain, les pilotes Hexis se chargent d’animer le début de la course de championnat. Parti 17ème sur la grille, Frédéric Makowiecki gagne huit places en un seul tour ! Hélas, il doit interrompre cette remontée au 3ème tour, en raison d’un ennui électrique. De son côté, Grégoire Demoustier se maintient vaillamment dans le Top 8. Hélas, au moment du changement de pneus et de pilote, un dysfonctionnement d’ordre électrique provoque une alerte moteur. Alvaro Parente boucle un ultime tour au ralenti avant d’abandonner.

Le team-manager Philippe Dumas nous livre son analyse de ce premier meeting de la saison : « Tout d’abord, je voudrais souligner à quel point il a été agréable de revenir à Nogaro dix ans après nos débuts. Les passionnés, les connaisseurs présents pour notre course à domicile, nous ont montré qu’ils aimaient notre équipe et qu’ils avaient apprécié notre parcours.

Je le prends comme un encouragement, cela nous donne encore plus envie de nous battre pour défendre notre titre mondial. Nous avons vécu une semaine très difficile, avec énormément de travail et de fatigue, mais au final, je constate que nous sommes encore pus forts qu’en 2011 en tant qu’équipe. Nous avons les compétences et l’organisation pour faire gagner la McLaren.

Nous sommes focalisés à 200% sur ce championnat et la marque que nous représentons. Ce qui nous est arrivé à Nogaro n’est pas dramatique, mais il va falloir travailler très dur, main dans la main avec nos partenaires britanniques pour résoudre nos problèmes techniques. Nous devons absolument terminer les prochaines courses pour rester dans la lutte. »


Le deuxième épisode aura pour cadre la Belgique et le circuit de Zolder, les 21 et 22 avril prochains.

Romane Didier / future racing commm



Cliquez pour agrandir l'image
Hexis Racing aux Coupes de Pâques à Nogaro (Antonin Grenier)
Hexis Racing aux Coupes de Pâques à Nogaro (Antonin Grenier)
  • Dans la même catégorie

Plus de news »

Publicité