x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 03.10.12 | 21:32 ESPRIT-RACING.COM | 03.10.12 | 21:32


Le Melunais Grégory Guilvert poursuit son tour d’Europe du Grand Tourisme au volant de l’Audi R8 LMS Ultra du team Saintéloc Racing. Un mois de septembre bien rempli l’a vu s’illustrer dans trois pays différents.


En Championnat de France FFSA GT, les points marqués à l’occasion des étapes espagnole et sarthoise lui permettent de rester en lice pour le podium final. Entre ces deux épreuves « sprint » du GT Tour, Greg s’est illustré en endurance au niveau international en décrochant une superbe 5ème place au Nürburgring.

Les meilleurs tours du GT Tour !

Sur le circuit espagnol de Navarra, l’équipage Guilvert/Lamic a vu de nombreux obstacles se dresser devant le capot de son Audi : dans la course 1, il a fallu composer avec le handicap-temps imposé aux équipages ayant terminé sur le podium de la course précédente.

Pour être arrivée deux minutes trop tard en prégrille, la voiture a dû s’élancer de la voie des stands, sans bénéficier du tour de formation pour chauffer ses pneumatiques. Greg a compensé par une attaque maximum qui lui a valu de signer le meilleur tour en course et d’arracher in extremis les points de la 8ème place. En revanche, un résultat vierge a ponctué la course 2 suite à une bousculade avec une Porsche et une Ferrari dès le 3ème tour alors que l’Audi n°4 venait de s’emparer de la 5ème place.

Au Mans, le week-end dernier, c’était la Fête de l’ACO, avec 25.000 spectateurs qui se sont régalés les yeux et les oreilles. Les GT du championnat de France partageaient en effet l’affiche avec les 24 Heures Karting, que Greg a remportées à quatre reprises, mais aussi des compétitions de monoplaces, berlines, superkarts, motos anciennes et modernes, sans oublier la parade des camions et la démonstration de Dragster Quad !

Vendredi aux essais libres, Greg signe le 3ème puis le 2ème temps dans les deux séances. Il est donc 2ème et 1er des concurrents réguliers du championnat qui évoluent en pneus usagés à ce stade, contrairement à la Mercedes invitée de Derlot/Laffite. Les qualifications voient Paul et Greg se qualifier en 8ème et 4ème position pour les deux courses, une petite déception due à une auto moins équilibrée que la veille.

La course 1 est programmée samedi en fin d’après-midi. Paul est 9ème au moment de passer le relais à Greg qui va au charbon pour remonter 6ème… et établir une nouvelle fois le meilleur tour.

« Dimanche, j’ai vécu un début de course 2 difficile » expliquait Greg.
« Comme nous souffrons toujours d’un déficit de puissance, des voitures moins rapides sur un tour nous débordent en ligne droite. J’ai aussi pris un choc arrière sur un freinage, si bien que je n’étais que 7ème à la fin du premier tour. »

Malgré une voiture très vive du train arrière, qui manque plusieurs fois de lui échapper, il parvient à revenir au 5ème rang avec le 2ème meilleur temps à 32 millièmes. Paul Lamic cède ensuite à une Porsche Alméras et à la Mercedes de Sébastien Loeb Racing pour terminer 7ème.

Mathématiquement, le Gersois Paul Lamic et le Seine-et-Marnais Grégory Guilvert peuvent encore devenir vice-champions de France. La 3ème place est sans doute un objectif plus réaliste, même s’ils sont très nombreux à la convoiter… Rendez-vous au Paul Ricard HTTT les 27 et 28 octobre pour clôturer ce passionnant GT Tour !

Nürburgring Blancpain Endurance Series : un Top 5 chez les Pros
La « Blancpain » est devenue en seulement deux saisons la série européenne de référence en Grand Tourisme. Ainsi, 44 voitures représentant huit marques étaient présentes au Nürburgring pour l’avant-dernière épreuve du championnat. Après avoir débuté la saison en « Pro-Am », Greg a accédé à la catégorie Pro Cup aux 24 Heures de Spa, et l’équipe Saintéloc Racing a pu renouveler l’expérience en Allemagne en associant le Francilien au Gardois Dino Lunardi et au Suisse Jonathan Hirschi.

En qualification, Greg est le plus rapide des pilotes Audi dans sa séance avec un somptueux 3ème temps. Au cumul des trois séances, l’Audi n°40 est 10ème mais dès la sortie du premier virage, Jonathan Hirschi s’est installé en 5ème position.

« Jonathan a été fantastique au départ, il a pris le bon wagon et n’a plus lâché la 5ème place jusqu’au safety-car qui nous a incité à bouleverser la stratégie. Malheureusement, on a perdu une dizaine de secondes lors du pitstop et Dino est reparti 10ème. Il a réussi à remonter 3ème malgré un contact avec une BMW qui a endommagé le feu avant gauche.

Nous avons encore perdu beaucoup de temps lors du deuxième ravitaillement et j’ai dû cravacher pour remonter. J’étais à 15 secondes de l’Audi officielle d’Ortelli quand j’ai repris la 5ème place et l’écart n’était plus que de 2 secondes et demi à l’arrivée. C’est un très bon résultat compte tenu du niveau de l’épreuve, mais je pense qu’on avait le potentiel pour finir sur le podium. Si l’on compare nos temps d’arrêt au stand avec les vainqueurs, la différence est de 39 secondes et on finit à 37’’5… »

Le final de la Blancpain Endurance Series aura lieu à Navarra les 13 & 14 octobre prochains.

Romane Didier / future racing commm



Cliquez pour agrandir l'image
Grégory Guilvert (D.R)
Grégory Guilvert (D.R)
  • Dans la même catégorie

  • Championnat de France F4, Victor Sendin revient

  • Gachet se rachète au Mans

  • Yann Clairay : un retour en WRC avec de nouvelles ambitions

  • La Fête de l’ACO a rencontré son public

  • Organisation d'un Grand Prix de Formule 1 en France

Plus de news »

Publicité