x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 03.10.12 | 20:45 • Mis à jour le 03.10.12 | 20:49 ESPRIT-RACING.COM | 03.10.12 | 20:45 • Mis à jour le 03.10.12 | 20:49


Le sixième meeting du championnat de France F4 s’est plutôt bien passé pour Simon Gachet, en tout cas nettement mieux que celui de Navarra.


Sur le circuit Bugatti, au Mans, il a fait admirer aux 25.000 spectateurs de la Fête de l’Automobile Club de l’Ouest la pureté de son pilotage et un sens de l’attaque retrouvé. Ses performances sont allées crescendo pour le propulser à deux doigts du podium.

La brume a mis les nerfs des jeunes loups de l’Auto Sport Academy à rude épreuve, en retardant d’une heure le début des qualifications.

« Je n’ai pas assez attaqué, tout simplement » indiquait Simon en constatant sa 8ème position sur la grille de départ des deux courses.
Il hésite encore à se lâcher totalement au départ de la course 1, disputée sous un beau soleil d’automne.

« C’était une course correcte mais j’aurais dû doubler Enzo Guibbert et le Russe Denis Korneev dès le début. Il m’a fallu attendre qu’Enzo commette une faute au raccordement à mi-parcours pour le doubler et prendre la 7ème place. En fin de course, j’étais plus rapide que les pilotes qui me précédaient mais il était impossible de doubler Korneev, qui fermait toutes les portes. Avec le recul, je m’aperçois que j’ai arrêté de faire des calculs pour le championnat, ce qui avait été mon erreur à Navarra. Du coup je prends plus de plaisir en piste. »

La course 2 va confirmer ce retour en forme avec un gain de quatre places entre le départ et l’arrivée !

« Je me suis concentré sur l’objectif de progresser dès les premiers mètres car ce circuit offre peu d’opportunités de dépassement. J’y suis parvenu en doublant Enzo Guibbert à la chicane Dunlop et Darius Oskoui à la Chapelle dans le premier tour. Je me suis ensuite retrouvé bloqué derrière Florian Latorre. Il était moins rapide mais aussi très difficile à doubler car il sortait toujours très bien des virages. Là, je me suis dit que pour parvenir à mes fins, il fallait que je m’applique et j’ai pu m’infiltrer au freinage du Chemin aux Bœufs. Ensuite, je suis revenu sur Victor Sendin. »

Si la course avait duré un ou deux tours de plus, le lauréat du Volant Euroformula se serait bien vu attaquer son adversaire pour le gain de la troisième marche du podium. Mais avec des si…

« Finalement, je suis content que la course se soit arrêtée à ce moment-là car 100 mètres après le drapeau à damier, ma voiture s’est arrêtée net et n’a plus jamais voulu redémarrer ! Je suis assez content de ma course, la confiance est revenue et c’est de bon augure pour le dernier meeting au Paul Ricard. »

S’il parvient à combiner la compétitivité affichée à Navarra en qualification et le mordant démontré en course au Mans, tous les espoirs sont permis ! Simon voudra conclure ce championnat de France F4 en beauté… et sur le podium final. Il faudrait un gros concours de circonstances pour décrocher l’argent, mais Simon n’est qu’à 4 points du bronze. Le verdict sera prononcé au Paul Ricard HTTT le 28 octobre prochain !

Romane Didier / future racing commm



Cliquez pour agrandir l'image
Gachet se rachète au Mans ( Pro-Photos-Sport)
Gachet se rachète au Mans ( Pro-Photos-Sport)
  • Dans la même catégorie

  • Yann Clairay : un retour en WRC avec de nouvelles ambitions

  • La Fête de l’ACO a rencontré son public

  • Organisation d'un Grand Prix de Formule 1 en France

  • Hexis Racing, Une déception à la hauteur de la performance

  • Hexis Racing, Maximum Attack au Nürburgring et à Donington

Plus de news »

Publicité