x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 27.08.12 | 17:02 ESPRIT-RACING.COM | 27.08.12 | 17:02


Le Championnat de France Superbike revient dans le Gard sur le circuit de Ledenon afin de disputer l'avant dernière épreuve de la saison. Seul le titre Supersport est pour le moment attribué et le nombre de prétendants aux autres titres se réduit. Organisé par le MC Ledenon, ce rendez vous estival a été marqué le samedi par la présence de la pluie tandis que dimanche, le soleil a été bien généreux et accompagné de vent pouvant parfois gêner les pilotes.


Les Essais Chronométrés
Comme d'habitude, les Pirelli 600 ouvrent le bal des essais chronométrés. Après un début de séance pris en main par les coéquipiers du team4you, Kevin Méco (Honda) et Kevin Szalai (Yamaha) ont du s'incliner face au leader de la catégorie Thibaut Bertin (Yamaha, JLD Racing) qui signe dans son dernier tour un chrono en 1:26.162. Kevin Jacob (Yamaha, Kid d'Alsace) se glisse en 2ème position pour 46 millièmes de mieux que Szalai. Les coéquipiers du team SLMoteur, Hugo Clere et Anthony Dumont, complètent le top 5.

Le début de séance des Supersport est dominé par le nouveau champion de France, Grégory Leblanc (Kawasaki, SRC). Axel Maurin (Yamaha, CMS) au fur et à mesure de la séance revient sur le temps du pilote Kawasaki et fait mieux à 6 minutes de la fin avec un temps en 1:24.633. Grégory Leblanc reprend la piste et réplique aussitôt en 1:24.145, puis au tour suivant en 1:23.810. La séance est écourtée de 3 minutes suite à l'accrochage entre Rémy Echard (Yamaha, Objectif 600) et David Perret (Yamaha, Dark Dog Academy). Etienne Masson (Kawasaki, Up Racing) prend le 3ème temps et se positionne en premier Michelin face aux Pirelli. Perret et son coéquipier Denis Bouan complètent le top 5.

Les Superbike prennent la suite et Julien Da Costa (Kawasaki, SRC) débute la séance en haut de la feuille des temps. Sébastien Gimbert (BMW, BMW France) vient le détrôner et pendant une bonne partie de la séance Gimbert et Da Costa échangent leurs places au gré de leurs améliorations. Vincent Philippe (Suzuki, LMS) et David Muscat (Ducati) occupent durant toute la séance la 3ème et 4ème place. Gimbert a le dernier mot en 1:22.486. A noter la 34ème place de Stéphane Lacaze (Yamaha) qui fait une pige ce week-end pour un reportage à lire dans le prochain magazine Moto & Motards.

En Moto3 / 125, Christophe Arciero (M3, Ciatti Racing) prend le début de séance à son compte. Enzo Boulom (M3) qui a récupéré sa machine après sa casse moteur du Vigeant prend les commandes à mi-séance mais c'est bien Jules Danilo qui, en étant le seul à franchir la barre des 1:29, s'impose en 1:28.829. Arciero parvient en fin de séance à prendre le second temps devant Boulom et Jimmy Petit (team RMS) soit un quatuor de Moto3. Rénald Castillon Gioanni (Team RMS) pointe le bout de son carénage en 8ème position et représente la première 125 2 temps et le premier pensionnaire du Challenge de l'Avenir FFM. A noter la présence sur cette épreuve de Jordan Levy (BMS) le champion de France 125 SBK en titre dont c'est l'unique participation.

Le titre de la Coupe de France European Bikes se joue entre Stéphane Pagani (Ducati) et Nicolas Trolard (Ducati). Nettement au dessus du lot ce matin, Trolard prend un petit avantage de 461 millièmes sur Trolard. Relégués à plus de 2.6 secondes Frédéric Viale (BMW) et Philippe Pouvillon (Ducati) ne sont séparés que de 6 millièmes. Pouvillon signe ainsi une belle performance puisqu'il participe aussi au challenge Ducati 848 et devance Michel Amalric (BMW) de 15 centièmes.

Les Side Car clôturent les séances du matin. Delannoy / Lavorel dominent leurs adversaires et relèguent à plus de 2 secondes Le Bail / Chaigneau. Barbier / Debroise qui sont les adversaires les plus dangereux pour la course au titre se placent 3ème devant Brunazzi / Rigondeau. En F2, Clerc / Terrier bouclent leur tour le plus rapide en 1:35.537 soit 1.9 seconde de mieux que les leaders de la catégorie, Estelle Leblond et Thomas Quintre.

Les jeunes du Trophée Pirelli 600 reviennent en piste et, malgré un début de séance timide, Thibaut Bertin enfonce le clou en signant le meilleur temps absolu de la journée en 1:26.105. Anthony Dumont réalise une grosse amélioration et échoue à seulement 81 millièmes de Bertin. Kevin Méco qui avait fait une petite chute ce matin se rattrape bien et prend le 3ème temps devant Kevin Szalai et Kevin Jacob.
Au cumul des séances, Bertin obtient donc la pole position devant Dumont et Jacob. Kevin Szalai partira de la 2ème ligne avec son coéquipier Kevin Meco ainsi que Hugo Clere à ses côtés.

Les Superbike reprennent la piste sous un ciel de plus en plus chargé. Lors de son 10ème passage, Vincent Philippe crée la surprise en signant le meilleur chrono de la séance en 1:23.050. Julien Da Costa est tout près à 54 millièmes tandis que Guillaume Dietrich prend le 3ème temps devant Anthony Delhalle et Mathieu Ginès (Honda, Tecmas). Sebastien Gimbert est à 0.859 en 7ème position. En toute fin de séance, une grosse averse vient perturber les essais et figer les positions.
Au cumul des essais, Gimbert conserve la pole position devant Philippe et Da Costa. En seconde ligne, on retrouve David Muscat, Mathieu Ginès et Guillaume Dietrich.

La piste est détrempée pour le début de séance des Supersport. Seuls Alex Plancassagne (Yamaha, GMT94), Grégory Di Carlo (Yamaha, PMR) et Grégory Leblanc sont en piste. Evidement, les temps réalisés sont très loin de ceux  effectués ce matin. En fin de séance, une nouvelle averse s'abat sur le circuit de Ledenon.
La grille de départ est donc établi grâce à la 1ère séance et donne Grégory Leblanc en pole devant Axel Maurin et Etienne Masson. David Perret, Denis Bouan et Clément Chevrier (Honda, Tecmas) partiront de la 2ème ligne.

Les Moto3 / 125 se retrouvent donc à la même enseigne que les Supersport avec une piste détrempée, des gouttes de pluie par intermittence et juste une partie du plateau en piste soit 14 pilotes. Dans ces conditions périlleuses, Jordan Levy signe le meilleur temps en 1:47.902 devant Rénald Castillon Gioanni et Guillaume Raymond.
Au cumul des séances, c'est donc le classement de la matinée qui prime. Simon Danilo partira en pole devant Christophe Arciero et Enzo Boulom.

La piste est toujours trempée pour les European Bikes et les pilotes sont frileux pour prendre la piste. Seuls 6 pilotes bravent la piste : Jean Louis Ocana, Richard Marceau, Rémi Salles, Frédéric Viale, Jean-François Chatillon et Michel Amalric.
Evidement la grille de départ est déterminée à partir des essais de ce matin et permet ainsi à Nicolas Trolard de partir de la pole position avec Stéphane Pagani et Frédéric Viale à ses côtés.

Il ne pleut plus mais la piste nécessite toujours l'usage des pneus pluie pour la dernière catégorie de la journée, les Side Car. Au fur et à mesure de la séance les trajectoires sont de moins en moins humides et pratiquement tout le plateau est en piste. Delannoy/ Lavorel bouclent leur meilleur tour en 1:28.269. Malgré tout, la grille de départ est établie en fonction des temps du matin. Delannoy / Lavorel signent ainsi une nouvelle pole position devant Le Bail / Chaigneau, Barbier / Debroise et Brunazzi / Rigondeau.
En F2, Clerc / Terrier s'élanceront de la 3ème ligne tandis que Le Blond / Quintre seront en 4ème ligne.


Les Finales
Pour les warm'up du dimanche matin, le soleil a refait son apparition dans un ciel azur sans l'ombre d'un nuage. Le vent est très présent et la météo devrait rester ainsi toute la journée.

Les Supersport se placent sur la grille de départ pour leur première finale. Grégory Leblanc prend le meilleur départ devant Axel Maurin et David Perret. Dans le premier tour, Chevrier chute et ne peut pas repartir. A l'entame du 3ème tour, alors qu'il tentait de s'échapper avec Maurin dans son dosseret de selle, Leblanc chute. Pas de bobo pour le champion de France 2012 mais une machine bien endommagée. Maurin hérite donc de la tête et compte 2 secondes d'avance sur Perret, Bouan et Guittet. Parti moyennement, Bouan passe en tête du groupe de poursuivants et imprime un rythme qui lui permet de recoller à Maurin dès le 5ème tour. Au 9ème tour, il lui prend les commandes et tente l'échappée. Au tour suivant, alors qu'il se trouve en 3ème position, Perret part à la faute. Etienne Masson se retrouve isolé à la 3ème place  avec 1.4 seconde d' avance sur Guittet. Dans l'avant dernier tour, Maurin porte une attaque qui lui permet de reprendre les rênes. Bouan tente la réplique mais doit se contenter de la seconde marche du podium. Masson rallie l'arrivée à la 3ème place.

Les Superbike prennent la suite avec le très bon départ de Sébastien Gimbert. Mathieu Ginès  boucle le premier tour derrière lui avec un Julien Da Costa très pressant. Da Costa passe et revient sur Gimbert. Après 3 tours où ils ne sont séparés que par une poignée de millièmes, Gimbert commence à prendre un petit avantage qui reste inférieur à une seconde. Ginès se maintient sur le podium malgré les attaques de Vincent Philipe puis, à partir du 8ème tour de David Muscat. Gimbert s'échappe tandis que Da Costa doit assurer sa position face à Ginès et Muscat distants de quelques dixièmes. Muscat prend la 3ème place au 14ème tour. Il faut attendre l'avant dernier tour pour que le groupe de 5 pilotes (Da Costa, Muscat, Ginès, Philippe et Dietrich) se disloque. Da Costa gère sa 2ème place. Muscat conserve la 3ème marche du podium face à Ginès et , une seconde après, Philippe devance Dietrich pour seulement 39 millièmes.

Dans la Coupe de France European Bikes, Pierre Solari (KTM) fait un véritable hold-up lors du départ. Qualifié 6ème, il boucle les deux premiers tours en tête. Nicolas Trolard et Stéphane Pagani le doublent dans le 3ème tour. Pour ces deux pilotes, le duel se poursuit tout au long de la course à l'avantage de Trolard qui franchit la ligne d'arrivée avec 47 millièmes d'avance sur Pagani. Au 5ème tour, Michel Amalric double à son tour Solari et s'installe sur le podium. Solari perdra encore une place au bénéfice de Frédéric Viale au 7ème tour. Philippe Pouvillon, après avoir complètement raté son départ remonte les places une à une à l'aide de sa Ducati du challenge 848. A l'arrivée, il se positionne 6ème et premier 848.

La matinée se termine avec les Side Cars et la véritable démonstration de force de Delannoy / Lavorel. Après un super départ, les multiples champions de France bouclent des tours en 1:29.1 soit 2 secondes plus vite que leur premier poursuivant, Le Bail / Chaigneau. Intouchables, Delannoy / Lavorel remporte leur 9ème victoire de l'année. Le Bail / Chaigneau prennent la 2ème place tandis que Barbier / Debroise terminent 3ème.
En F2, la paire Clerc / Terrier ont eux aussi dominé leur catégorie et remporte haut la main cette manche devant Bajus / Carre et Leblond F. / Roussel. Les leaders de la catégorie, Estelle Leblond et Thomas Quintre se classe 4ème.

Durant la pause déjeuner ensoleillé, les quelques 3000 spectateurs sont venus visiter la voie des Stands sous un beau soleil et sont repartis les bras chargés de posters et autres dédicaces.

Les finales reprennent l'après midi avec celle du Trophée Pirelli 600. Thibaut Bertin réalise le meilleur départ devant Anthony Dumont et Kevin Meco. Pointé 4ème, Kevin Szalai double son coéquipier et se place en position d'embuscade face à Dumont et Bertin. Le leader de la catégorie maintient le rythme et parvient à contenir ses adversaires. Hugo Clere vient dans le 6ème tour contrarier les plans de Szalai en le doublant. Au tour suivant il passe son coéquipier pour le gain de la seconde place. La mi-course est entamée et le quatuor de tête se tient toujours en 8 dixièmes. Au 11ème tour Szalai repart à l'assaut des commandes. Deux tours plus tard il double enfin Bertin qui se fait passer dans la foulée par Dumont. Toujours en tête à l'entame du dernier tour Szalai commet l'irréparable en chutant. Dumont récupère le commandement et malgré la pression de Bertin l e conserve jusqu'à l'arrivée. Hugo Clere complète le podium. La chute de Szalai fait les affaires de Bertin qui, en montant sur la 2ème marche du podium remporte le Trophée Pirelli 600 2012 devant Szalai et Dumont.

Les Supersport reviennent pour leur seconde finale. Clément Chevrier ne prend pas part au départ suite à sa chute de ce matin. Axel Maurin prend le meilleur départ devant David Perret, Etienne Masson et Grégory Leblanc. Masson passe Perret puis attaque avec succès Maurin dans le 3ème tour. 3 tours après, c'est Grégory Leblanc qui double successivement Perret, Maurin et Masson pour s'installer aux commandes et tenter de faire oublier sa chute matinale. Mal parti, Denis Bouan bataille un peu pour revenir sur Maurin. Ce dernier reprend la 2ème place dans le 7ème tour. Petit à petit le quatuor de tête se sépare en deux duos. Maurin reste bien au contact de Leblanc tandis que Bouan tente tout sur Masson. Si Leblanc parvient à contenir son adversaire jusqu'au baisser du drapeau à damiers, Masson doit s'incliner dans le dernier tour face au champion 2011 pour 2 dixièmes.
A u classement provisoire, Axel Maurin prend un petit avantage pour la place de dauphin de Leblanc avec 7 points d'avance sur Etienne Masson et 25 sur David Perret.

En 125 / Moto3, Christophe Arciero effectue un très bon début de course. Mal parti, Jules Danilo revient à 1 seconde du leader au 3ème tour. Arciero part à la faute au tour suivant et sert les commandes sur un plateau à Danilo. Enzo Boulom est au contact un temps mais, à la mi-course, il accuse 3.5 secondes de retards. Derrière, Hugo Casadesus, coéquipier de Danilo et Jimmy Petit se sont intercalés devant Robin Anne qui semble un peu crispé sur sa moto puisque le titre lui tend les bras. Danilo fait une superbe fin de course et ne commet aucune erreur. Il franchit la ligne d'arrivée avec plus de 2.8 secondes d'avance face à Enzo Boulom et Jimmy Petit. Revenus sur Casadesus, Anne ne trouve pas la faille et doit se contenter de la 5ème place et d'attendre Albi pour un sacre qui ne viendra que si il ne commet pas d'erreur et qu'il marque 11 points soit la place de 3ème (et que Danilo l'emporte évidement). Troisième du classement provisoire, Jimmy Petit n'est plus en mesure de prétendre au titre. Sur la podium, grosse émotion et pensée toute particulière pour Simon Danilo, le jeune frère de Jules qui a chuté à Brno lors de la manche de la Red Bull Rookie Cup qui se jouait en ouverture du Grand Prix. Simon a été opéré avec succès et son bilan de santé est rassurant.

Pour la 2ème finale des Superbike, Da Costa doit finir au moins 2ème pour obtenir le titre ce week-end. Si Sébastien Gimbert entre en tête dans le triple gauche, Da Costa lui prend les rênes d'autorité au virage du pont un peu plus loin. Gimbert se place derrière et attend un peu. Derrière eux, entre Vincent Philippe, David Muscat et Mathieu Ginès, c'est la grosse explication pour monter sur le podium. Au 7ème tour, Gimbert attaque et passe. Muscat est 3ème et met rapidement la pression sur le pilote Kawasaki. Derrière, Guillaume Dietrich compte 1.4 seconde de retard face à Ginès et Philippe. Muscat ne compte pas en rester là et entame un mano à mano avec Da Costa de toute beauté. Le pilote Ducati passe à plusieurs reprises et Da Costa réplique à chaque fois. Muscat tente plusieurs attaque mais Da Costa ne lâche rien. Dans l'avant dernier tour Muscat repasse après un gros freinage au virage du Pont. Da Costa tente plusieurs fois de passer mais en vain. Ce podium inédit (Gimbert, Muscat, De Costa) repousse à la finale d'Albi l'obtention du titre qui, sauf rebondissement incroyable, devrait atterrir dans les mains de Julien Da Costa qui n'a plus que 2 points à marquer pour avoir la couronne.
Du côté de la 3ème place, Guillaume Dietrich est le mieux placé avec 199 points alors que David Muscat le suit avec 163 points.

Les European Bikes reviennent en piste. Stéphane Pagani fait un début de course parfait. Meilleur départ, il mène la course pratiquement de bout en bout. Nicolas Trolard se positionne en embuscade et parvient à suivre son rythme en restant toujours à moins de 2 dixièmes. Pagani gère bien jusqu'au dernier tour où Trolard porte une attaque qui fait mouche. Pagani ne parvient pas à inverser la tendance et malgré 13 tours en tête doit se contenter de la 2ème place. Derrière eux, Michel Amalric et Frédéric Viale ont livré une belle bagarre pour monter sur le podium. 278 millièmes les séparent à l'arrivée à l'avantage d'Amalric. En début de course, Philippe Pouvillon se battait pour le podium Scratch. Il termine 6ème et premier représentant du challenge 848.
Au classement provisoire, le titre se jouera également à Albi entre Pagani et Trolard. Pagani a un bel avantage de 2 5 points qui lui donne la possibilité de ne pas prendre trop de risque en terre albigeoise.

La journée se termine avec la dernière finale des Side Car. Le Bail / Chaigneau effectuent le meilleur départ et bouclent les deux premiers tours en tête. Ils se font doubler dans le 3ème tour par Delannoy / Lavorel. Au tour suivant, un coup du sort casse une patte de fixation du carénage de leur Side et les Bretons sont contraints à l'abandon. Devant, Delannoy / Lavorel ne font pas dans la demie mesure et largue complètement leurs poursuivants. Marzelle / Lavidalie ont pendant 3 tours tenu le rôle de poursuivant direct avant de se faire doubler par Barbier / Debroise puis par Brunazzi / Rigondeau. Au 10ème tour, Marzelle / Lavidalie sont contraint aussi à l'abandon. Brunazzi / Rigondeau passent dans l'avant dernier tour les Champions de France 2010. Le dernier tour ne changera pas les positions du tiercé de tête. Côté F2, l'absence de Guignard et Poux ont permis à Estelle Leblond e t Thomas Quintre d'être titré avant la finale. Leurs adversaires ne leurs ont pas rendu la tâche facile à Ledenon puisqu'ils finissent deux fois 4ème. En effet, Clerc / Terrier ont dominé la finale et l'ont donc logiquement remporté devant Bajus / Carre et Leblond (le papa) / Roussel.
Lors de la remise des prix, Claude BAY, quintuple champion de France Side Car dans les années 90 était présent et a récompensé les premiers.

Nous vous donnons rendez vous à Albi pour la finale qui aura lieu les 15 et 16 septembre prochains.


Le Service Communication FFM
Retrouvez toute l'actualité du Championnat de France FSBK sur www.fsbk.fr





  • FSBK Dijon - Les images (2/4) » Voir FSBK Dijon -...
  • FSBK Dijon - Les images (3/4) » Voir FSBK Dijon -...
  • FSBK Dijon - Les images (4/4) » Voir FSBK Dijon -...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    FSBK Ledenon,Gimbert fait durer le plaisir, Danilo aussi ! (Esprit-Racing)
    FSBK Ledenon,Gimbert fait durer le plaisir, Danilo aussi ! (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité