x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 29.10.12 | 21:10 • Mis à jour le 29.10.12 | 21:16 ESPRIT-RACING.COM | 29.10.12 | 21:10 • Mis à jour le 29.10.12 | 21:16


Partie du fond de grille suite à une pénalité pendant les qualifications, la Porsche n°52 de Milesi et Narac s’impose suite à une course parfaitement maitrisée. La Ferrari n°2 de Pagny, Perrier et Bouvet est deuxième et la Porsche 996 RSR n°14 de Moreau, Langin et Mitieus vient décrocher une troisième place méritée. Au Scratch comme en GTV3 et GTV2, le titre se jouera à Estoril…


La journée s’ouvre sur un froid glacial. Le Soleil réchauffe à peine l’atmosphère tant le vent givre la piste. Le départ est décalé d’une demi-heure afin de rendre la piste praticable et les six premiers tours sont courus sous Safety-Car.

Quand ça commence enfin, Jean-Bernard Bouvet s’envole en tête de la course. La Mosler n°10 de Francisco Lorena suit tant bien que mal et conserve largement sa deuxième place. Pendant ce temps là, parti sixième, Guillaume Van de Vyver au volant de la Mosler n°22, remonte. Il arrive à se placer troisième juste avant la sortie du premier Safety-Car. La première partie de course est emaillée de ces interruptions et la plupart en profite pour ravitailler et même changer de pilote.

A la mi-course, en restant fidèle à sa stratégie, l’équipe de la Mosler n°22, avec Manuel Ferreira à son bord, est leader de la course avec un tour d’avance sur sept concurrents, qui eux sont dans le même tour. Mais peu après cette troisième heure, Jean-François Demorge n°36, alors deuxième, se met en travers de la route au sortir du 180°. Invisible, Manuel Ferreira le percute de face. Les dégâts sont irréparables et c’est l’abandon. Mais personne n’attendait cette écurie à la moyenne d’âge de vingt-cinq ans, à ce niveau. Prometteur.

La bataille en GTV3 faisait rage pendant trois heures. La Porsche n°53 de Racinet, Provins et Samon est longtemps leader devant la n°67 de Mathieu Vaxivière « A » et de la Famille Alloin qui joue le titre. La n°56, leader du Challenge, est en embuscade mais peine à rester dans le rythme. Au final, alors qu’ils se rapprochaient de leur première victoire de la saison, l’équipage de la n°53 est surpris quand la Ferrari n°2, dans la dernière heure de course, vient les percuter dans la chicane du Nürburgring. La voiture est dans le bac à gravier et Franck Racinet ne parviendra pas à en sortir pour rester en tête. Ils finiront néanmoins troisièmes.

La victoire revient à Jean-Louis et Jérémy Alloin n°67, assistés pour l’occasion par Mathieu Vaxivière « A ». La Porsche n°56 de Stepec, Prignaud et Lecoq finit in-extremis sur la deuxième marche du podium et garde une avance confortable en vue de la course d’Estoril. En GTV4 c’est la Porsche 996 Cup n°41 d’Arezina, Burel et Vigneron qui s’impose largement et qui termine dixième au Scratch. La Ferrari F430 Challenge n°64 de Vincenot, Bachelier et Mallegol est deuxième juste devant la Ginetta n°12 de Kanaroglou et Campos.

Le GTV2, dominé en première moitié de course par la Porsche n°36 des Demorge et Roy, est finalement remporté par la Porsche n°32 du TFT pilotée par Bernard Salam et Xavier Mielvaque. Troisième derrière la n°36, l’Audi R8 LMS n°46 de Teneketzian, Chaix et Julien Jousse aura connu trop de soucis pour demander mieux. La fin de course se jouait donc, après l’abandon de la Mosler n°22, entre la Porsche n°52, revenue après avoir remonté toute la grille, la Ferrari n°2, qui devait faire remonter Bouvet pour la dernière heure, et l’héroïque Porsche 996 RSR n°14 de Bernard Moreau, Miguel Langin et Michel Mitieus.

Ces derniers auraient pu prétendre à la seconde marche du podium, mais c’était sans compter sur la vélocité de Bouvet.

Devant, dominant tranquillement les débats, Raymond Narac conservait son avance de trente secondes sur le leader du classement et s’imposait, devant la Ferrari n°2 et la Porsche n°14. A noter la superbe course de la GC-10 V8 n°20 du GC Automobile, pilotée par Cyril Calmon, Christophe Contre et l’excellent Andrea Barenghi. Nouvelle en début de saison, la fiabilité commence à apparaître sur cette voiture et ses performances sont remarquables. Elle termine cinquième au Scratch après s’être autorisé le leadership pendant une dizaine de tours.

La GC-10 V8 n°40 du Défi Autosport, pilotée par Bertrand Balas notamment, mais aussi les gentlemen Leone-Provost et Cimadomo, termine deuxième des Silhouettes et dix-septième Scratch.

Le titre Scratch se jouera à Estoril, avec seulement douze points d’écart entre la n°2 et la n°52.

En GTV2, la n°36 des Demorge a 13 points d’avance sur la n°65 de Martinet et Tremblay, qui sont partis à la faute trop tôt aujourd’hui.

En GTV3, la n°56 de Stepec et Prignaud n’a plus que 7.5 points d’avance sur Jean-Louis et Jérémy Alloin.

Les Champions GTV4 sont incontestablement, Kanaroglou et Campos. La deuxième place est encore jouable entre la n°64 de Vincenot et Bachelier et la n°41 d’Arezina et Burel. On se retrouve à Estoril les 23-24-25 Novembre prochains !

 

V de V SPORTS - 11 chemin du Bois Badeau – 91220 BRETIGNY SUR ORGE – France
Tel : 00 33 (0)1 69 88 05 24 – Fax : 00 33 (0)1 60 84 26 57 - E-Mail : info[@]vdev.fr - www.vdev.frwww.vdev.tv





  • V de V FFSA sur le circuit de Magny-Cours (2/8) » Voir V de V FFSA...
  • V de V FFSA sur le circuit de Magny-Cours (3/8) » Voir V de V FFSA...
  • V de V FFSA sur le circuit de Magny-Cours (4/8) » Voir V de V FFSA...
  • V de V FFSA sur le circuit de Magny-Cours (5/8) » Voir V de V FFSA...
  • V de V FFSA sur le circuit de Magny-Cours (6/8) » Voir V de V FFSA...
  • V de V FFSA sur le circuit de Magny-Cours (7/8) » Voir V de V FFSA...
  • V de V FFSA sur le circuit de Magny-Cours (8/8) » Voir V de V FFSA...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Endurance GT / Tourisme, Les 6 heures V de V de Magny-Cours, Entretenir le suspense (Esprit-Racing)
    Endurance GT / Tourisme, Les 6 heures V de V de Magny-Cours, Entretenir le suspense (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité