x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 08.11.12 | 16:23 ESPRIT-RACING.COM | 08.11.12 | 16:23


Bremgarten, Suisse, 7 novembre 2012 - La saison 2012 de sport automobile tire tranquillement à sa fin et l'heure des bilans a sonné. Nous en profitons pour faire le point avec la pilote de course Cyndie Allemann et faire un retour avec elle sur sa saison 2012, une année où la suissesse a été plus occupée que jamais.


Tout d'abord Cyndie, votre saison 2012 a été marquée par votre participation au championnat japonais Super GT. Rappellez-nous comment vous êtes arrivée dans cette série qui est pourtant toute à l'opposée de votre monde.

"En effet, faire du Super GT n'était pas du tout dans mes plans, en janvier. Mais par nos contacts au Japon, nous avons reçu une offre de l'équipe Hitotsuyama Racing pour effectuer un test à Fuji Speedway, en début de février. Ce test a été plus que concluant en vitesse pure et l'équipe m'a aussitôt offert de courir une partie du championnat 2012 sur leur Audi R8 LMS. J'ai vraiment adoré mon expérience en Super GT où tout était nouveau pour moi: pays, culture, pilotes, voiture et surtout, circuits. Aussi, les fans Japonais sont de véritables passionnés - je n'ai jamais autant signé d'autographes que cette année, c'était vraiment fou, par moments. Une belle aventure que j'aimerais reprendre un jour, ça c'est certain."


À votre toute première course en Super GT, sur un circuit qui vous était inconnu (Okayama), vous vous êtes qualifiée 12e et terminé la course en 9e position. À la dernière course de la saison en Super GT à Motegi, votre successeur (pourtant ancien champion Super GT et Formula Nippon) a fait le même résultat, à voiture et coéquipier équivalents: 12e en qualif et 9e en course. Le lien est flatteur pour vous, non?

"Je préfère ne pas faire ce lien direct, car je ne connais pas exactement les circonstances des performances de la dernière course de mon ancienne équipe. C'est certain qu'à priori, c'est bien pour moi dans la mesure où je n'avais ni l'expérience ni le palmarès en Super GT de mon successeur, donc faire des performances comparables ne peut qu'être positif. J'aurais certainement aimé faire plus de tests ainsi que profiter d'une deuxième saison et retourner sur tous les circuits japonais sur lesquels je n'ai tourné qu'une seule fois - je suis convaincue que des podiums et victoires seraient réalistes."


Outre le Super GT, vous avez participez à d'autres courses ?

"Oui, je me suis monté un petit programme karting en Championnat de Suisse avec ma propre équipe, le Spirit Racing - le karting a toujours été une grande passion pour moi. J'ai gagné une course et terminé deuxième au championnat, même si j'ai manqué une course. Aussi, j'avais été invitée au mois de mai à participer à une manche du 'Malaysian Super Series' (un championnat de voitures de course GT haut de gamme) à Sepang avec le Craft Eurasia team, en guise de préparation pour la course de Super GT sur ce circuit. J'ai fini par gagner la course - la première victoire en course automobile en Malaysie pour une pilote féminine! Évidemment, être sur la première marche de podiums représente toujours de beaux souvenirs."


En ce moment,
sur quels projets travaillez-vous ?

"Depuis mon retour en Europe en août, je travaille étroitement avec Mercedes-AMG sur différents projets, dont le programme 'AMG Driving Academy' dans lequel je suis instructrice. C'est une belle opportunité enrichissante qu'il m'était impossible de laisser passer et qui je l'espère, pourrait m'ouvrir d'autres portes. De plus je travaille aussi avec la télé allemande sur des projets qui sortiront en 2013."


Et pour 2013,
quels sont vos projets ?

"Outre le 'AMG Driving Academy' et la télé, je veux continuer ma carrière en courses autos. Évidemment, le DTM a toujours été un objectif et un rêve pour moi - mais un peu à l'image de la Formule Un, c'est une discipline où les opportunités sont rares. Donc de façon plus réaliste, on regarde actuellement beaucoup du côté des différents championnats et courses basés sur le GT3 - il y en a tellement, maintenant: FIA GT World, ADAC GT Masters, Blancpain Endurance Series, VLN, 24 Heures du Nürburgring, Asian Le Mans Series, et même le European Le Mans Series qui va accepter les GT3 en 2013. Et même un retour en Super GT n'est pas exclu."


Comment ça s'annonce ?

"C'est plutôt difficile car plusieurs programmes sont conditionnels à l'apport de sponsors de la part du pilote, ce qui semble être la norme maintenant. Je demeure quand même optimiste car j'ai beaucoup à offrir à une équipe, une marque automobile et à des sponsors. Sur la piste, j'ai prouvé ma vitesse. Même chose dans les garages: mon expérience et mon bagage technique sont de précieux atouts."


On a remarqué cette année votre extrême popularité avec les fans et sur les média sociaux. Ça devrait être un atout, non ?

"Tout à fait: plus de 50,000 fans et 'followers' sur les média sociaux, c'est énorme! Plus que jamais, depuis le début de cette année, j'ai un support et un engagement incroyable de mes fans. Je pense que ça représente aussi une valeur ajoutée pour les partenaires associés à mes programmes de courses."



Infos sur Cyndie Allemann : Cyndie Allemann: pilote de classe internationale, athlète de haut niveau et ambassadrice de marque. Grande favorite des foules, que ce soit en Europe, en Amérique et au Japon, Cyndie Allemann est née pour la vitesse. Sa carrière de pilote de course s'échelonne sur plus de 19 ans, période pendant laquelle elle a couru aux plus hauts niveaux dans différentes séries et circuits internationaux: karting (remportant le Championnat Européen Junior à 13 ans), monoplace (EuroF3, Indy Lights, etc.), GT (championnat international FIA-GT1) et courses d'endurance (podium en GT1 à Spa en Le Mans Series, 24 Heures du Mans, etc.). En 2012, elle a participé au championnat Super GT japonais.

Pour plus d'informations sur Cyndie ou pour suivre sa carrière, visitez son site internet www.cyndieallemann.ch et sa fan page sur facebook www.facebook.com/CyndieAllemannOfficialPage



Cliquez pour agrandir l'image
Cyndie Allemann dresse le bilan de sa saison 2012 (Eric Gilbert)
Cyndie Allemann dresse le bilan de sa saison 2012 (Eric Gilbert)
  • Dans la même catégorie

  • La Ligier JS 53 brille dans la nuit de Magny-Cours

  • Quatre anniversaires de légende à AHF 2013

  • L'année des grandes premières

  • Mike Parisy se distingue à Baku

  • 2010, 2011, 2012 : troisième titre consécutif pour Jean-Karl Vernay

Plus de news »

Publicité