x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 17.09.12 | 10:08 ESPRIT-RACING.COM | 17.09.12 | 10:08


Ce week-end avait lieu la grande finale du championnat de France Superbike. Organisé par le MC Albi, ce 8ème et dernier round de la saison a été l'occasion d'une belle fête de la moto où 9 000 spectateurs sont venus regarder les courses du dimanche sous un soleil estival.


Les quatre titres qui restaient à attribuer ont trouvé preneurs sous les regards de nouveaux élus.  En effet, ce week-end était spécial pour la FFM puisque Jacques Bolle a été réélu président de la FFM (mais n'était pas présent à Albi), que Fernand Dieudonné a quitté ses fonctions de président de la CNV (Commission Nationale de Vitesse) pour être élu vice-président de la FFM et que Patrick Coutant a été élu président de cette fameuse CNV dont dépend le FSBK.


Les Essais Chronométrés

Les Pirelli 600 débutent la matinée sous un ciel nuageux. Morgan Berchet (Yamaha, PMR) conclue cette séance avec 136 millièmes de mieux que Thibaut Bertin (Yamaha, JLD), le vainqueur scratch 2012. Avec Kevin Jacob (Yamaha, Kid Alsace Racing), ils sont 3 à rouler en 1:24 et se tiennent en moins d'une demie seconde. Kevin Szalai (Yamaha, Team4you), leader de la catégorie Junior prend le 6ème temps à 1.2 seconde de la pole.

Les Supersport prennent la suite. Fort de sa victoire aux 24 Heures du Mans, Grégory Leblanc (Kawasaki, SRC), nouveau champion de France Supersport, enfonce le clou en roulant en 1:22.416. Denis Bouan (Yamaha, Dark Dog) se rapproche en toute fin de séance en 1:22.888. Axel Maurin (Yamaha, CMS) signe le 3ème temps à 7 dixièmes de la pole. A noter le retour de Valentin Debise qui roule ce week-end au sein du team Honda Tecmas Michelin en remplacement de Clément Chevrier, blessé à Ledenon. Debise se place à la 9ème place. Ornella Ongaro (Yamaha) fait également son retour en piste après sa blessure survenue il y a 3 mois, elle est qualifiée 16ème.

En Superbike, Julien Da Costa (Kawasaki, SRC) tout juste descendu de son podium des 24 Heures, poursuit sa saison exceptionnelle en signant le meilleur temps en toute fin de séance en 1:19.547 en améliorant de 0.277 seconde le chrono établi par Sébastien Gimbert (BMW, BMW France). Derrière, ils sont quatre pilotes à rouler en 1:20 : David Muscat (Ducati), Mathieu Ginès (Honda, Tecmas), Vincent Philippe (Suzuki, LMS) et Hugo Marchand (Honda, Daffix Racing). Guillaume Dietrich (BMW, GD Racing), actuel 3ème au championnat est seulement 12ème à 2.3 secondes.

Le duel pour le titre en 125 / Moto3 entre Robin Anne (M3) et Jules Danilo (M3) promet d'être intense. Danilo prend un premier avantage pour 3 dixièmes face à Robin. Jimmy Petit (M3) s'annonce comme celui pouvant les contrarier en prenant le 3ème temps à plus d'une seconde. Christophe Arciero (M3) et Enzo Boulom (M3) complètent le top 5 en se départageant pour seulement 5 millièmes. Guillaume Antiga avec le 6ème temps place la 1ère 125. Guillaume Raymond (125) prend le 9ème temps et représente le premier pensionnaire du Challenge de l'Avenir FFM.

En European Bikes, Nicolas Trolard (Ducati) montre toutes ses ambitions en étant le seul à descendre en 1:22. Michel Amalric (BMW) confirme sa  bonne fin de saison en bouclant son tour le plus rapide en 1:23.936 soit 1.2 seconde de moins que Trolard. Stéphane Pagani (Ducati) se retrouve un peu loin au 3ème rang à 1.8 seconde. Rémi Salles n'en finit pas d'impressionner et, avec sa moto du Challenge 848, prend le 6ème temps devant bon nombre de 1000cc.

Comme d'habitude, les Side Car clôturent la matinée. Delannoy / Lavorel semblent déterminés à empocher un nouveau titre et signent la pole provisoire en 1:26.441. Huet / Harifon se glissent devant Le Bail / Chaigneau pour 4 dixièmes avec un temps en 1:28.260. 7ème, les nouveaux champions de France F2, Leblond / Quintre enregistrent le meilleur temps de leur catégorie devant Leguen / Cacciolatto.

L'après midi, les séances redémarrent avec les Pirelli 600 et un nouvel exploit de Morgan Berchet qui arrache en toute fin de séance la pole position à Kevin Jacob pour 15 centièmes. Thibaut Bertin prend le 3ème temps et complètent la 3ème ligne tenue en 174 millièmes. La très grande majorité des pilotes ont amélioré dans cette séance. La première ligne de la grille de départ pour la course de demain correspond donc aux 3 premiers de cette séance soit Berchet, Jacob et Bertin.  En seconde ligne, on retrouvera Johan Nigon (Yamaha, Moto Ain), Kevin Szalai et Anthony Dumont (Yamaha, SLMoteur).

Le soleil est bien présent pour la seconde séance des Superbike. Sébastien Gimbert réalise un superbe temps en 1:18.968. Julien Da Costa tente de faire mieux mais échoue à 878 millièmes. Vincent Philippe prend le 3ème temps mais à plus de 1.4 seconde. David Muscat et Mathieu Ginès complètent le top 5 en étant séparés que de 1 centième.
Au cumul des Essais, Sébastien Gimbert devance Julien Da Costa et Vincent Philippe offrant ainsi une première ligne composée de 3 constructeurs différents et de 3 manufacturiers différents.

En Supersport, Axel Maurin, malgré une petite chute, domine toute la séance en étant le seul en dessous de la barre des 1:23 en 1 :22.545. Rémy Echard (Yamaha) coiffe sur le fil Grégory Leblanc pour 43 millièmes. Valentin Debise prend le 4ème temps à 6 dixièmes devant Denis Bouan (Yamaha, Dark Dog Academy). Le top 5 se tient en 7 dixièmes.
Au cumul des séances, La pole position revient malgré tout à Grégory Leblanc grâce à son excellent temps du matin devant Axel Maurin et Denis Bouan. Rémy Echard, Valentin Debise et Robin Camus (Suzuki, Yohann Moto Sport) composent la seconde ligne.

Dans leur 2ème séance, les 125 / Moto3 voient Jules Danilo enfoncer un peu plus le clou en roulant plus vite que ce matin en 1:28.985. Robin Anne n'améliore pas son temps mais conserve sa place de second. Enzo Boulom améliore bien son temps et prend le 3ème temps devant Jimmy Petit et Pierre Ginieys (M3). Guillaume Raymond prend le 6ème temps et représente la 1ère 125cc.
Au cumul des séries, Danilo, Anne et Petit composent la première ligne.

Retour en piste des European Bikes où Nicolas Trolard, même si il n'améliore pas son superbe chrono du matin reste le plus rapide en piste en 1:22.899. Stéphane Pagani se rapproche à 1 seconde et devance nettement Michel Amalric. Remi Salles signe le 7ème temps et premier du challenge 848.
Au cumul des séances, Trolard prend la pole devant Pagani et Amalric.

Les Side Car reviennent à leur tour. Delannoy / Lavorel poursuivent leurs dominations devant Huet / Arifon et Barbier / Debroise qui sont un peu décrochés et ne semblent pas pouvoir contester la suprématie des premiers au classement provisoire, Delannoy / Lavorel.
Au cumul des essais, Delannoy / Lavorel prennent la pole en toute logique devant Huet / Arifon et Le Bail / Chaigneau.


Les Finales
Après les warm' Up du dimanche matin qui se sont déroulés sans problème de chute, les Supersport se positionnent sur la grille de départ sous un beau soleil. Si Grégory Le Blanc tue le suspense dès les premiers tours avec pratiquement une seconde au tour infligée à ses poursuivants, la bagarre pour compléter le podium est superbe. Axel Maurin mène un groupe de 6 pilotes avec Robin Camus, Rémy Echard, Denis Bouan, David Perret et Valentin Debise. Après le premier 1/3 de la course, Camus prend les rênes à Maurin, Echard perd le contact et se retrouve en bagarre avec Baptiste Guittet et Etienne Masson. Debise et Bouan n'arrêtent pas de s'échanger leurs places tandis que Guittet entame une remontée vers le peloton et que Leblanc poursuit son cavalier seul. Au 12èmme tour, une erreur de Camus le relègue en queue de groupe et donne l'avantage à Maurin. Ce dernier ne le co nserve pas longtemps puisque Bouan le double au tour suivant. Guittet et Masson recolle dans le 15ème tour et grossissent le groupe de 5 en bagarre pour le podium. Leblanc s'impose logiquement tandis que Bouan résiste aux attaques de Maurin, de Perret et de Debise (qui signe le meilleur tour en course) et franchissent la ligne d'arrivée dans cet ordre.

En Superbike, avec l'appel de la décision prise à Ledenon fait par David Muscat, Julien Da Costa doit marquer 2 points pour sécuriser son titre de Champion de France et ne pas risquer de déconvenue. Da Costa part en tête avec Sébastien Gimbert collé à sa roue. Vincent Philippe devance Matthieu Ginès, Hugo Marchand et Guillaume Dietrich. Le duo de tête s'échappe et change de physionomie au 8ème tour. Gimbert en tête, il lâche petit à petit Da Costa. Philippe se trouve isolé en 3ème position. Ginès derrière lui se retrouve dans la même situation dès le 6ème tour. Dans les derniers tours, les positions se figent et apportent à Gimbert la victoire et à Da Costa le titre sans la moindre ombre au tableau. Vincent Philippe complète le podium tandis que David Muscat n'a pas prit part à la course suite à une casse moteur survenue lors du warm'up.

Les European Bikes entrent en piste pour leur première finale. Michel Amalric prend le meilleur départ et emmène dans sa roue Nicolas Trolard et Stéphane Pagani. Rapidement le trio de tête se détache. Trolard cherche la faille sur Amalric pendant la première moitié de course. Au 7ème tour, Trolard trouve et passe instantanément. Amalric reste menaçant tandis que Pagani perd du terrain. Dans les derniers tours, Trolard accentue son avance et remporte la course. Amalric assure sa seconde place tandis que Pagani est isolé  à la 3ème place loin devant Bruni Paita. Rémi Salles prend la 7ème place.

Les Side Car partent pour la dernière finale de la matinée. Huet / Arifon réalisent le meilleur départ et entament le début de la course aux commandes. Sous la pression de Delannoy / Lavorel, Huet / Arifon s'inclinent dans le 7ème tour. Le duel des Side Car a relégué loin derrière les autres prétendants au titre, Barbier / Debroise. Delannoy / Lavorel s'échappent petit à petit et s'imposent pour la 11ème fois de l'année. Huet / Arifon montent pour la 3ème fois de la saison sur le podium. Barbier Debroise complètent le podium. En F2, Les nouveau Champions de France, après une belle bagarre avec Leguen / Cacciolatto, s'imposent avec la manière.

La pause déjeuner et l'occasion pour une structure locale de Stunt d'assurer le spectacle  devant les nombreux spectateurs. Après le public a pu déambuler dans les voies des stands pour être au plus près des machines, de leurs pilotes et récupérer éventuellement un poster dédicacé.

En début d'après midi les Pirelli 600 marquent la reprise des courses.  Thibaut Bertin prend le meilleur départ mais a dû avoir un problème puisqu'il ne repasse devant la ligne de chronométrage qu'en dernière position. Morgan Berchet a pris les commandes mais Johan Nigon les lui prend au tour suivant. Berchet, Nigon et Gabriel Pons se bagarrent pour la victoire et creuse un petit écart sur Hugo Clere (Yamaha, Team SLMoteur) et le reste du peloton. Berchet reprend la main au 5ème tour. Le trio de tête se maintient en une demie seconde. Kevin Szalai trouve la faille pour doubler Clere et prendre la tête du peloton. Au 11ème tour, la chute d'un pilote entraine un drapeau rouge et l'arrêt définitif de celle-ci puisque 2/3 de la course était effectuée. Berchet remporte ainsi sa première victoire cette année devant Pons et Nigon dont c'est aussi son premier podium de l'année. Av ec la course écourtée, Bertin est bloqué à la porte des points.
Au classement final scratch, Bertin est vainqueur devant Szalai et Dumont. Szalai remporte le classement Junior, celui là même qui ouvre droit à l'aide budgétaire pour l'an prochain.

En Supersport, Grégory Leblanc aura vraiment été intouchable en fin de saison. Parti de la pole position, il réalise le meilleur départ, le meilleur tour en course et une « balade » de 15 tours pratiquement en cavalier seul. Dans les premiers tours, Axel Maurin tente de suivre le rythme mais il doit conjuguer avec Denis Bouan et Valentin Debise qui cherchent à le doubler. Ils perdent un peu de temps dans leur bagarre et permettent à Leblanc d'être à l'abri dès le 4ème tour. David Perret se débarrasse de Robin Camus et entame une remontée vers la tête de la course. Au 5ème tour, la jonction est faite tandis que Debise prend les commandes à Maurin. Perret double son coéquipier puis Maurin pour se retrouver avec Debise dans sa ligne de mire. Au 16ème tour, la chute de Rémy Echard entraine un drapeau rouge  qui écourte la course de 19 à 15 tours et donne pour le podium Leblanc, Debise et Perret. Etienne Masson finit 6ème.
Au classement final, Grégory Leblanc l'emporte haut la main face à Axel Maurin, second et Etienne Masson 3ème à 17 points du bourguignon.

Dernière catégorie avec encore deux titres à jouer, les 125 / Moto3 entrent en piste pour leur ultime finale de l'année. Si Robin Anne effectue le meilleur départ, c'est bien Jules Danilo qui boucle le premier tour en tête. Il tente de s'échapper mais Anne reste au contact durant les premiers tours. Danilo conserve son rythme et à la mi-course, il commence à avoir une petite avance de 2 secondes. Cependant il n'a pas son destin en main puisque tant qu'il est dans le top 5, Robin Anne est titré. Avec plus de 7 secondes d'avance sur le groupe en bagarre pour la 3ème place, Anne assure sa position. Derrière, entre Jimmy Petit, Enzo Boulom et Hugo Casadesus la dernière place du podium est chèrement disputée. Après plusieurs chassés-croisés, Petit accède au podium devant Casadesus et Boulom. Malgré sa victoire, la 5ème de la saison, Jules Danilo doit se contenter du titre de vice-champion de France tandis que Robin Anne est sacré champion de France avec une Moto3, une première dans l'histoire du championnat de France Superbike. La première 125cc est 8ème, elle est pilotée par Rénald Castillon Gioanni qui cumule la position de premier Cadet et de premier du Challenge de l'Avenir FFM.
Au classement final, le trio de tête est donc composé de Anne, Danilo et de Jimmy Petit. Guillaume Raymond prend la 4ème place avec sa 125 du Challenge de l'Avenir.

En Superbike, libérés de la pression du titre, Julien Da Costa et Sébastien Gimbert, tous les deux sociétaires du MC Albi qui organise l'événement, ont a cœur de briller devant leur public. Gimbert prend le meilleur départ juste devant Da Costa. Ce dernier attaque dans le premier tour et le boucle en tête pour 5 centièmes. Les deux protagonistes sont sur une autre planète. Mathieu Ginès, Vincent Philippe et David Muscat offrent aussi une très belle bagarre pour l'accession au podium. Le duo de tête lâche le peloton et dans le 11ème tour change de leader. Gimbert semble plus à l'aise et creuse rapidement l'écart isolant Da Costa en seconde position. Derrière, Ginès continue à diriger le groupe de 3 qui cherche à monter sur le podium. Au 15ème tour, Philippe parvient à doubler Muscat et s'attaque à Ginès. Au 17ème tour, il parvient à ses fins mais reste sous l a menace du pilote Honda. Dans le dernier tour, alors qu'il dépasse un retardataire, Ginès est contraint à faire un écart de trajectoire pour éviter l'accrochage. Dans la manœuvre, il perd 2 places au bénéfice de Muscat et Dietrich.
Au classement final, Da Costa Champion devance donc Gimbert et Guillaume Dietrich auteur d'une saison régulière et solide qui le place premier pilote privé. Vincent Philippe et Mathieu Ginès complètent le top 5.

Le titre de la Coupe de France European Bike n'est pas encore attitré non plus et le duel Stéphane Pagani / Nicolas Trolard n'est donc pas fini. Mais c'est Michel Amalric qui prend la course à son compte et prend le meilleur départ et boucle les 6 premiers tours en tête sous la menace de Trolard puis de Pagani. Dans le 7ème tour, Trolard double Pagani et Amalric pour prendre les commandes. Pagani le passe à nouveau au tour suivant puis c'est Amalric qui passe Trolard. Pagani et Amalric reste au contact tandis que Trolard semble en difficulté. A deux tours de l'arrivée, il est contraint à l'abandon et rentre aux stands. Pendant ce temps, Amalric a repris les commandes et franchit la ligne d'arrivée en tête pour la seconde fois de la saison devant Pagani et François Noel. Alexis Mathieu est 6ème et premier 848.
Au classement final, Pagani remporte la couronne devant Trolard e t Amalric. Au challenge 848, Alexis Mathieu remporte l'édition 2012.

Les Side Car clôturent ce dernier week-end FSBK de la saison. Huet / Arifon reprennent le scénario de la première course en effectuant le meilleur départ et en bouclant plusieurs tours en tête. Delannoy / Lavorel sont juste derrière à quelques dixièmes et attendent le bon moment qui intervient dans le 8ème tour. Placés aux commandes de la course, Delannoy / Lavorel se libèrent et creusent l'écart dans la seconde moitié de course pour finir avec 8.5 secondes d'avance sur Huet / Arifon, la révélation de cette finale (même si ils avaient fait 3è sur une manche du Mans et de Magny Cours). Barbier / Debroise doivent se contenter de la 3ème place tandis que Le Blond / Quintre remportent la catégorie F2 et confirment ainsi leur titre.
Au classement final, Delannoy / Lavorel obtiennent un nouveau titre de Champion de France devant Barbier / Debroise et Brunazzi / Rigondeau  (seulement 5ème aujourd'hui). En F2 LE blond / Quintre devancent son papa François  Leblond (associé à Cyril Roussel) et Leguen / Cacciolatto.

Ainsi se termine la saison 2012 de FSBK. Nous vous souhaitons une bonne inter-saison et vous donnons rendez-vous l'année prochaine pour une nouvelle saison aussi riche que celle de cette année…

Le Service Communication
Retrouvez toute l'actualité du Championnat de France FSBK sur www.fsbk.fr





  • FSBK Dijon - Les images (2/4) » Voir FSBK Dijon -...
  • FSBK Dijon - Les images (3/4) » Voir FSBK Dijon -...
  • FSBK Dijon - Les images (4/4) » Voir FSBK Dijon -...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Championnat de France SBK, Albi, une finale en apothéose ! (Esprit-Racing)
    Championnat de France SBK, Albi, une finale en apothéose ! (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    • FSBK 125/Moto3, objectif titre pour Robin Anne

    • Finale du FSBK à Albi, encore 4 titres à attribuer !

    • Le team Brazil en FSBK à Ledenon, avec ASPI mais sans Pirelli ...

    • Morgan Berchet assure au FSBK de Ledenon

    • Greg Di Carlo ne se décourage pas en Supersport et se recentre sur le Mans

    Plus de news »

    Publicité