x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 28.10.11 | 10:24 ESPRIT-RACING.COM | 28.10.11 | 10:24


Encore un titre à jouer en 600 STK sur ce magnifique circuit et sous un soleil d’été !


600 STK : Présent dans la région, Stéphane EGEA profite de quelques jours de détente avant l’arrivée du team.Il est venu rouler une journée sur ce circuit pour découvrir ce tracé qu’il ne connaissait pas. Bien lui en a pris puisqu’il se positionne 5ème dès la 1ère séance libre.

Lors de la qualification de l’après midi et en raison de la chaleur qui diminue l’adhérence des pneus, tous les pilotes sont en deça de leurs chronos et Stephane termine 14ème préférant garder un pneu neuf pour le lendemain.

2ème séance: Stéphane fait quelques tours et s’arrête pour passer le pneu neuf afin d’améliorer. Mais, au bout de quelques tours,nouvel arrêt: il n’arrive pas à descendre ses chronos car la moto glisse beaucoup de l’arrière. Il repart, améliore un peu mais pas suffisament ce qui le placera très loin sur la grille en 22ème position.

Evidemment, en partant de si loin, les chances sont minces le lendemain pour espérer un bon résultat !

Stéphane réalise un bon départ et entame une très belle remontée passant ses adversaires facilement. Son pilotage est propre et agressif, il ne fait aucune erreur et parvient à se hisser jusqu’à la 11ème place. Dommage qu’il n’y ait pas eu plus de tours !
Stéphane est félicité pour sa prestation mais déçu d’avoir raté la qualification. Bien placé sur la grille, il en aurait fait partie du bon groupe de pilotes: ceux qui partent dans le rythme, sont moins gênés et donc réalisent des meilleurs chronos...et les meilleures places.

Stéphane termine donc 9ème du Championnat alors qu’il aurait pu largement au vu de son potentiel être dans le top 5. Les résultats des essais, les chronos étaient là pour le prouver mais malheureusement Stéphane n’a pas toujours pu concrétiser en course pour diverses raisons; sans doute le souci permanent de vouloir trop bien faire, de se mettre trop la pression et d’oublier de prendre du plaisir ont été les éléments qui n’ont pas permis de révéler son talent en course.


1000 STK : Les deux premières séances du vendredi se sont bien passée avec un Matthieu en forme qui sans souci se positionne 12ème en qualification. Bien sur, la moto glisse énormément de l’arrière car il fait très chaud mais Matthieu est confiant pour le lendemain car enfin les freins fonctionnent.

Le lendemain matin à 9h avec une température encore fraîche , Matthieu est 10ème en améliorant d’une seconde. Mais le chat noir veille ! et après quelques tours, Matthieu n’a plus de mordant au freinage, il doit garder le frein un peu plus qu’il ne faudrait: il chute mais peut rentrer au stand pour réparer.

Avant de chuter, il avait le 6ème meilleur temps ! il est vraiment déçu d’autant qu’il pense que c’est terminé pour cette séance . Mais tout le monde s’affaire autour de la moto pour réparer et changer de roue avant et il repart alors qu’il ne reste que 3mn et donc 2 tours; il égale son meilleur chrono mais le drapeau à damier ne lui laissera pas le temps de refaire un tour chrno de plus. Il partira donc 16ème.

Diagnostic à l’issue de la séance : les disques de freins se glacent par le dépôt des plaquettes et ne sont opérationnels que 3 ou 4 tours.
En course, après avoir remis des disques de freins toilés , le phénomène se reproduit au 3ème tour et Matthieu découragé rentre au stand car comme à Magny Cours, sans freins, il ne peut rien faire.
A l’instar de Stéphane, le potentiel de Matthieu toujours très présent aux essais, n’a pu se révéler en course. A part une chute en finale à Misano et sa non participation à Imola pour cause de 24h du Mans, Matthieu a abandonné 4 fois en course pour des raisons techniques notamment de freins.
Les résultats des 3 autres courses ont été moyens pour cause de mauvaises qualifications dues aussi à des problèmes techniques (réglages du boitier électronique résolus en fin de saison.)
Néanmoins, la BMW reste une des motos les plus performantes du plateau 1000 STK ... après les «étonnantes» DUCATI qui auraient eu plus leur place en WSBK.

 

 

Team Aspi Lussiana



Cliquez pour agrandir l'image
Team Aspi Lussiana, Portimao pour la fin de saison (Esprit-Racing)
Team Aspi Lussiana, Portimao pour la fin de saison (Esprit-Racing)
  • Dans la même catégorie

  • Le Coutelle Racing Team place deux Français dans les points à Portimao.

  • Brett McCormick 2 centièmes devant Markus Reiterberger à Portimão

  • Gregory Di Carlo malchanceux pour sa fin de saison

  • Qualifications difficiles pour les BMW du Team Garnier Alpha Racing à Portimão

  • Le Coutelle Racing Team présent à Portimao

Plus de news »

Publicité