x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 27.09.11 | 07:39 • Mis à jour le 06.10.11 | 20:36 ESPRIT-RACING.COM | 27.09.11 | 07:39 • Mis à jour le 06.10.11 | 20:36


ALBI : c’est la der des ders, l’ultime champ de bataille du Championnat de France SuperBiKe.


Le pilote lambda part dans le Tarn, la fleur au fusil, plus déterminé que jamais à sauver une saison décevante ou à enfoncer le clou d’une domination chèrement acquise. Son esprit exacerbé de compétiteur en quête de victoire est en alerte. Les ego démesurés ne sont pas rassasiés et chacun nourrit le secret espoir de garder un souvenir impérissable du dernier rendez vous d’une saison sportive haletante. Par contre, notre pilote lambda a oublié trop rapidement qu’il n’est pas seul et qu’une trentaine d’autres concurrents désirent finir en beauté, une année semée d’espoirs, de déceptions, parfois de doutes mais aussi de bonheurs.

Au final, tout cet excès de détermination et d’adrénaline ne sert à rien, à part peut être froisser du carénage et échauffer les esprits ... !!!

Pour ma part, je n’avais pas le choix. Après une période de disette qui avait commencé avec ma blessure à Brno, j’avais faim et je voulais gagner à Albi. Je souhaitais imposer définitivement ma marque sur la catégorie et prouver que je n’étais pas uniquement l’homme fort de la première partie de saison.

Pour avoir l’infime chance de remporter le championnat, je devais gagner et Grégory DICARLO aligner une contre performance. Cependant, j’étais tout à fait conscient que je ne pouvais remporter le championnat de par ma simple volonté et que la lutte pour le titre, même si elle résonnait comme un lointain écho dans ma tête, s’était achevée lors de la dernière course à LEDENON.

Le circuit d’ALBI ne représente pas un défi significatif en matière de pilotage mais il est pour moi synonyme d’excellents souvenirs puisque j’y ai décroché un podium en 125 lors de la finale du Championnat de France en 2009.

Les deux séances d’essais du vendredi se déroulent sans de gros problèmes et je redécouvre le tracé albigeois que je n’avais plus pratiqué depuis deux ans. Je me positionne dans le haut du classement même s’il me semble que la marge de progression soit importante. Nous comprenons à l’issue de nos débriefings que nous serons beaucoup plus compétitifs le lendemain.

Samedi matin, lors de la première séance qualificative, je travaille dans un premier temps à améliorer mes freinages et le placement de la moto pour les accélérations. Je rentre en fin de séance afin changer le pneu arrière. Lorsque je ressors pour claquer un chrono, je me retrouve englué dans le trafic mais réussis malgré tout à prendre la pôle. Je bénéficie finalement d’un tour sans encombre dans les ultimes secondes de la séance et réalise un tour très rapide à 7/10 dixièmes de seconde plus vite que le deuxième.
L’après midi, après quelques problèmes techniques, je pars avec des vieux pneus pour retrouver mon rythme et comme le matin, je rentre en fin de session aux stands pour tenter d’améliorer mon temps de référence à l’aide de pneus neufs. Lors de ce dernier run constant, j’améliore ma performance et signe un nouveau record du circuit dans la catégorie en 1:23.7.

Quel bonheur de partager la satisfaction de mon retour aux affaires avec mon équipe technique ! Cette pôle position prouve une fois de plus ma vélocité puisque je réalise ici ma quatrième pôle de l’année et le troisième record de piste de la catégorie.

La météo évolue dans la nuit du samedi au dimanche et le warm-up s’effectue sous des trombes d’eau. Cependant, alors que nous nous attendons à une course avec des pneus pluie, un beau soleil apparaît à midi et sèche la piste juste à temps pour la course qui débute à 14h.

Je réalise un excellent départ et vire en tête au premier virage. Cependant, je mets plusieurs tours à retrouver ma vitesse des qualifications, ce qui permet donc à mes adversaires de se caler sur mon rythme. Toutefois, je garde la tête de la course puisque mes concurrents ne semblent pas être en mesure de m’attaquer.

Je comprends ensuite que je ne réussirai pas à m’échapper car je glisse énormément à l’accélération suite à une erreur de réglage de mon amortisseur. En fin de course, alors que nous remontons sur les attardés, je réalise deux petites erreurs de pilotage qui permettent à Matthieu MARCHAL de me dépasser.

Je repasse en tête à la force du poignet et conquiers une avance décisive dans l’avant dernier tour qui me permet de m’imposer sans batailler dans les ultimes virages.

Quelle joie que le passage de ce drapeau à damiers….. Quand je regarde les photos du podium, je ne pensais pas avoir autant de dents à exhiber. J’ai offert directement les fleurs à ma Môman qui m’a fait un énorme bisou. Ces moments sont des instants suspendus tellement ils sont bons à vivre. La tête est en feu, le cœur tape la chamade et tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ...

Cette victoire est extrêmement jubilatoire et nous clôturons de la plus belle des manières, cette saison qui nous a apporté beaucoup de plaisir. Je finis deuxième du trophée 600 Pirelli pour cinq petits points mais remporte le classement Junior. De ce fait, je participerai en tant que Wild-Card aux manches française de MAGNY COURS et portugaise de PORTIMAO au sein de la coupe d’Europe Superstock 600 les 1,2 et 15,16 Octobre prochains.

Je dédie cette victoire à mes deux techniciens de choc : mon père Jean-François et ANTONIN. Ils ont vibré, ri et pleuré avec moi. Nous n’avons fait qu’un et soyez en encore remercié.

Merci à Michel AUGIZEAU et à tous les acteurs de son team. A l’intérieur de sa structure, je m’y suis senti comme un poisson dans l’eau.





Merci à Guy DELRIEUX qui a panneauté avec entrain les meilleurs temps comme les moins bons.

Merci à mes sponsors qui m’ont permis de passer une année sensationnelle : ACTIV’BIKE, FAST FROG, RADO LEVAGE, TOURNAY DISTRIBUTION,  IXON, AXO, LYSEO, SOBOTRAM, , FMP RACING BIKE, GOMMES.

Merci aux amis, connaissances, voisins qui se sont intéressés à mon parcours : votre attention m’a fait chaud au cœur.

Si ce communiqué est quelque peu tardif, c’est parce que j’ai eu l’opportunité de rouler en tant que pilote remplaçant aux 24 Heures du Mans au sein de l’équipe 3D Endurance Moto Center.

Je remercie l’ensemble de l’équipe pour son accueil chaleureux, son professionnalisme et l’expérience enrichissante qu’ils m’ont apporté. Il régnait dans ce box une ambiance de travail matinée d’humour potache. J’ai été déçu pour eux après leur abandon consécutif à une casse moteur avant la tombée de la nuit.

Merci à Nicolas de DIEULEVEULT pour son hospitalité.


Richard de TOURNAY



Cliquez pour agrandir l'image
Richard de TOURNAY devant la meute ! (PhotoPress)
Richard de TOURNAY devant la meute ! (PhotoPress)
  • Dans la même catégorie

  • Coutelle Racing Team, ultime épreuve et bilan de la saison

  • Dernier acte à Albi pour Sébastien Prulhière !

  • Francois Noel remporte le Challenge 848

  • Finale FSBK à Albi : le suspense jusqu'au bout

  • Un week end malchanceux pour Math Dumas à Lédenon

Plus de news »

Publicité