x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 16.09.11 | 21:49 ESPRIT-RACING.COM | 16.09.11 | 21:49


Michaël Rossi est de retour de Chine, où il vient de passer deux semaines bien remplies. Le championnat du Monde FIA GT1 a en effet vécu sa 8ème manche à Ordos, en Mongolie Intérieure, avant de mettre le cap à l’Ouest pour la 9ème et avant-dernière épreuve, sur le circuit du Goldenport Park à Pékin.


Michaël Rossi est de retour de Chine, où il vient de passer deux semaines bien remplies. Le championnat du Monde FIA GT1 a en effet vécu sa 8ème manche à Ordos, en Mongolie Intérieure, avant de mettre le cap à l’Ouest pour la 9ème et avant-dernière épreuve, sur le circuit du Goldenport Park à Pékin.

On peut dire que les déplacements lointains réussissent bien au jeune Rhône-Alpin, qui avait déjà créé la surprise fin 2010, à l’occasion de ses débuts en WTCC au Japon. Michaël s’exprime cette saison au plus haut niveau du Grand Tourisme, dont le format des courses met aux prises des équipages de deux pilotes. Depuis début 2011, il a connu cinq coéquipiers différents, avec des fortunes diverses. A Ordos, il partageait pour la première fois le volant de la Corvette n°12 avec Sergio Jimenez. Le Brésilien avait participé à deux courses du championnat du Monde FIA GT1 en Amérique du Sud l’année dernière, dont une au volant de la puissante américaine.

Pour cette fin de championnat, l’engagement de sa voiture a été transféré sous la bannière d’Exim Bank Team China, Michaël avait donc à cœur de briller devant le public chinois. A Ordos, il passe à un dixième et demi de la qualification en « Q3 » et s’élance 11ème sur la grille de la « qualifying race ». Il gagne quatre places dans un premier tour torride, doit s’incliner face à une Aston Martin au 6ème tour, mais gagne le « duel des deux Michael » face à l’Allemand Krumm, leader du championnat du Monde. Hélas, la remontée de la Corvette n°12 est anéantie en vue de l’arrivée par la rupture d’un cardan. La course de championnat sera tout aussi décevante. A la fin d’une neutralisation derrière la safety-car, Michaël part brutalement en tête à queue. Des pneus trop froids ou souillés par un dépôt de gomme morte peuvent expliquer cet incident de parcours qui prive le duo Franco-Brésilien d’une place dans les points.

Si Ordos est un tout nouveau circuit, le tracé du Goldenport Park est plus désuet, voire rustique. Michaël va cependant y faire étalage de tout son talent, en compagnie d’un nouveau coéquipier, le Belge Nico Verdonck. Michaël passe le cap de la Q1, Nico en fait autant en Q2, et le Français signe un excellent 5ème chrono dans l’ultime séance. Après un bon début de course de qualification, l’équipage Verdonck/Rossi perd quelques places au moment du pitstop, et finit 8ème.

« J’ai pris le volant sans jamais avoir piloté la voiture sous la pluie, et il pleuvait vraiment fort » indiquait Michaël samedi matin.
Il pleut encore plus dru l’après-midi et la direction de course décide de donner le départ sous procédure de safety-car. Michaël gagne encore trois places d’entrée, et conserve la 5ème place jusqu’à la fin de son relais. En doublant deux Nissan, Nico compense en partie le temps perdu au pitstop, et l’abandon du leader à cinq tours de la fin lui permet de récupérer la 5ème place.

Pour Michaël, ce résultat est une belle récompense :
« je constate qu’avec un équipier au niveau, le résultat est là. Atteindre pour la première fois la Q3 à Pékin fut une grande satisfaction. A titre personnel, j’ai pris la bonne habitude de gagner pas mal de places au départ, et la Chine n’a pas fait d’exception à la règle. J’ai aussi amélioré ma mise en action en qualification, qui est importante pour bien exploiter les pneus neufs. Par contre, on ne peut pas lutter sur le front des changements de pneus à cause des écrous de roue de la Corvette. On perd du terrain à chaque fois, surtout quand tout le monde est groupé au moment de la fenêtre des arrêts au stand. Par conséquent, notre 5ème place est vraiment un super résultat. »


Côté « carte postale », les acteurs du championnat du Monde FIA GT1 ont été gâtés. Au retour d’Ordos, ils ont escaladé la Grande Muraille, et le lendemain de l’épreuve du Goldenport Park, ils se sont produits volant en mains entre le Nid d’Oiseau et le Cube d’Eau, stades olympiques des Jeux de 2008. Cette simulation nocturne de course en ville pourrait préfigurer une manche du Mondial 2012, tant Michaël et ses camarades ont impressionné les foules au cours de cette tournée dans « l’Empire du Milieu ».

Il reste une épreuve à disputer en Argentine, à San Luis les 12 et 13 novembre, qui devrait valoir le déplacement, tant par ses paysages que par son intensité sportive !


www.michael-rossi.com

Romane Didier / future racing



Cliquez pour agrandir l'image
Michaël Rossi impeccable à Pékin (DPPI)
Michaël Rossi impeccable à Pékin (DPPI)
  • Dans la même catégorie

  • Charles Pic : « Je me sens prêt pour la F1… »

  • 1ère victoire en Porsche Supercup pour Kevin Estre

  • Porsche Revival à Montlhéry

  • Hexis AMR : Un potage pékinois dur à digérer

  • Le club Euroformula : Un monde de passionnés

Plus de news »

Publicité