x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 21.10.11 | 11:51 ESPRIT-RACING.COM | 21.10.11 | 11:51


Si sa dernière sortie s’est achevée sur un des rares abandons de sa carrière, Cyril Despres a conclu une année de compétitions riche en sensations. Prêt à viser un quatrième sacre sur le Dakar, le Français sait qu’il aura à lutter avec Marc Coma, mais voit aussi arriver de nouveaux talents…


Il a payé pour voir !
Lors de son dernier voyage, Cyril Despres a mis le cap sur l’Australie, pour y disputer l’Australasian Safari. L’expérience manquait à son carnet de route de globe-trotter, et le dépaysement a été réel à double titre.
Le rallye découvert à l’autre bout de la planète se situe en effet aux antipodes de ce qu’il connaît : « J’avais envie d’y aller depuis longtemps. Mais j’ai trouvé une course où il n’y a pas de navigation, et où l’on peut rouler pendant 300 bornes sur une piste le long d’un grillage !
Ce n’est pas l’idée que je me fais du rallye raid. J’ai vu aussi que ceux qui étaient là pour gagner roulaient en ‘’débranchant le cerveau’’. Alors je me suis vite dit que j’allais juste profiter de la course pour faire du kilométrage, sans prendre de risques. Et finalement j’étais 3ème au moment où je me suis blessé, en cognant mon pied sur un poteau en métal. C’était très douloureux sur le moment, et je croyais qu’il était cassé, mais le choc a simplement écrasé un tendon. J’ai dû abandonner, mais au total ma préparation n’a été perturbée qu’une grosse semaine, et maintenant j’ai pu reprendre normalement
», détaille le triple vainqueur du Dakar, qui ne regrette pas le programme de compétition atypique qu’il s’est bâti cette année.


« J’ai dû traverser l’Atlantique sept ou huit fois cette année », raconte Cyril, qui s’est éloigné des rendez-vous traditionnels de la discipline. Selon lui, la richesse de son parcours tient autant à la fraîcheur mentale qui découle de la découverte de nouvelles épreuves, qu’à l’obligation de s’adapter constamment à de nouvelles contraintes.
Surtout, son unique victoire de l’année, conquise au Brésil, aura certainement valeur de test pour le Dakar, son prochain objectif : « Sur le Rallye Dos Sertoes, j’ai vécu une confrontation d’une intensité unique avec le pilote brésilien Felipe Zanol.
Dans les cinq derniers jours de course, nous sommes restés au coude à coude, seulement séparés de 2 minutes à l’arrivée finale. J’ai même remporté devant lui une étape de plus de 500 km pour un dixième de seconde. Et ce n’est que dans la dernière spéciale qu’il a commis une petite faute. Au niveau où nous étions, il ne fallait pas faire la moindre erreur de navigation, même pas de 100 mètres ! S’il vient sur le Dakar, ce sera une bonne nouvelle.
»
Effectivement engagé avec KTM Brésil, Zanol pourrait faire partie des rivaux à surveiller pour Despres, qui entamera aussi une relation différente avec Marc Coma, l’autre triple vainqueur présent au départ : « La nouveauté, c’est que nous avons mis de l’eau dans notre vin, et que les quatre pilotes officiels KTM, lui avec son équipier, et moi avec Ruben (Faria), rouleront sous les mêmes couleurs. Et mon souhait, c’est que grâce à cette situation plus saine, le titre se joue sur la piste, et pas sur le terrain des pénalités. » Après les milliers de kilomètres accumulés en compétition, le Français consacrera les prochaines semaines à peaufiner sa condition physique.



Plus d’informations sur www.dakar.com



Cliquez pour agrandir l'image
DAKAR 2012, Cyril Despres : « Une confrontation d’une intensité unique… » (ASO)
DAKAR 2012, Cyril Despres : « Une confrontation d’une intensité unique… » (ASO)
  • Dans la même catégorie

  • Matt Lagrive s'engage sur le Dakar, Itinéraire d’un Passionné

  • Hubert Auriol: « L’Africain » reprend la piste !

  • Dakar 2011 : Version Crescendo

  • La Légende des Héros, un rallye pour tous de Paris à Dakar

  • Quatrième Légende des Héros

Plus de news »

Publicité