x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 09.09.11 | 15:40 • Mis à jour le 09.09.11 | 15:41 ESPRIT-RACING.COM | 09.09.11 | 15:40 • Mis à jour le 09.09.11 | 15:41


De retour à Ledenon pour ce 6ème et avant dernier rendez-vous de la saison, j'arrive ici avec la ferme intention de me reprendre afin de prouver que je ne suis pas devenu un mauvais pilote en l'espace de quelques courses. Pour cela pas d'essais pendant l'été, mais du sport et de l'évasion afin d'oublier cette saison catastrophique…


Vendredi : essais libres
Tout de suite dans le rythme, je réalise 1'26''7 dès mon second tour. Mais immédiatement le dribble qui m'agace tant, refait son apparition et je ne réussis plus à faire mieux malgré des changements de réglages.

Même problème l'après midi : dès que mes chronos descendent en 1'26'' (soit à 3 secondes des meilleurs temps) le dribble revient. Je suis face à un problème qui m'apparait insurmontable : je sais que si j'essaie d'aller plus vite, ce dribble me fait chuter (je l'ai déjà montré à maintes reprises). Or j'ai essayé quasiment tous les réglages possibles et imaginables… Alors à quoi bon continuer ?

Avant d'abandonner, mon équipe me suggère de tester une autre marque de pneu avant cette décision fatidique…


Samedi : essais qualificatifs

C'est ainsi que en dernier recours je troque mes Pirelli habituels contre une paire de Dunlop. Moyennement confiant car ne croyant plus en moi, je m'élance et au 1er tour je réalise 1'26''5 puis 1'25''9 et en l'espace de 5 tours je réalise 1'24''8 !!! Enfin la moto ne me fait plus peur malgré quelques hésitations je tourne à seulement 0,8s de mon record personnel.
Ce chrono me place 12ème mais à seulement 1''6s de la pole position provisoire. L'espoir renaît…

L'après midi sera plus compliquée en raison des conditions de piste humide et je ne peux donc essayé d'autres réglages ni un autre type de pneumatique censé apporter plus de performance. Je partirai donc de la 3ème ligne pour les courses du dimanche.


Dimanche : les courses

Course 1 :

Des conditions apocalyptiques ont poussé la direction de course à annuler les épreuves matinales, il n'y aura donc qu'une course dans la journée.

Course 2 :
La piste est sèche malgré quelques tâches d'humidité stagnantes. Je suis plutôt satisfait que la course se déroule sur le sec, même si j'avoue que celle-ci sert plutôt de mise au point et d'adaptation à cette nouvelle marque de pneu avec laquelle je n'ai pu faire qu'une séance sur le sec ; je teste donc une autre gomme de pneu, une autre démultiplication et d'autres réglages…

Je réalise un départ convenable et m'extirpe du 1er virage en 11ème position. Mais mon manque de confiance me trahit encore puisque je manque d'incisivité et lorsque qu'un concurrent se place à l'intérieur, je n'ose fermer la porte de peur du contact. Ainsi je suis contraint de m'élargir derrière le vibreur et je perds 5 places.

Progressivement, je rattrape le groupe qui s'est échappé et je gagne une place. Puis je remonte progressivement jusqu'à la 13ème place. Je suis alors en bagarre au milieu d'un groupe de 3 pilotes.

Ce coup-ci je ne compte pas lâcher le morceau ! Pourtant le pilote qui me précède n'est pas évident à dépasser puisqu'il freine très tard. Je prépare donc mon attaque à un moment où je suis sûr de pouvoir le doubler, mais le drapeau jaune est brandi et je dois relâcher mon effort. Du coup quelques virages plus tard, le pilote derrière moi en profite pour m'attaquer.
Alors que l'on entre dans le dernier tour, je reprends ma 13ème place mais nous avons perdu un peu de temps et j'échoue à 1 dixième du 12ème.


Conclusion :
C'est le premier week-end de l'année sans chute, mais le plus important est que j'ai enfin retrouvé du feeling ! Enfin j'ai repris plaisir à piloter une moto et je me suis rapproché de mes chronos habituels.
Bien sûr cela reste un peu frustrant car n'ayant qu'une séance d'essais avec ces pneus, je n'ai pas pu mettre au point ma moto et n'ai pas eu le temps de reprendre suffisamment confiance. J'espère sincèrement qu'à Albi dans 15jours les conditions me permettront de relever le défi de retourner aux avants postes.

Un grand merci à mon équipe pour m'avoir un peu forcé la main afin de faire ce changement…

En revanche je tiens à préciser que les pneus Pirelli ne sont pas de mauvais pneus, même loin de là !!! Je n'ai pas réussi à trouver le compromis Réglages/Pneu/Style de pilotage qui permet d'être serein. Or, le team officiel Kawasaki, même si il ne bénéficie pas exactement des même types de pneus parvient à aller très vite avec des Pirelli. Moi-même en 2009, j'ai terminé 4ème au championnat de France avec ces pneus là. Cela prouve que ce sont des bons pneus, mais que les conditions n'étaient pas réunies cette année pour me permettre d'en tirer le meilleur…

Par ailleurs Pirelli à compris ma décision et nous gardons un très bon contact.

Je remercie tous ceux qui me soutiennent ainsi que toute mon équipe et mes partenaires : FD MOTO SPORT, KAWASAKI FRANCE, YACCO, SHOEI, IXON, TRANSPORT GAILLARD, SKEED, TOURNAY distribution, STAFLER Polyester, ROBBY, KN filters, GBRacing, EMC 37, France EQUIPEMENT, MC LESIGNY, EMOTO.COM, JMF menuiserie, MRA bulles, GAERNE.

Prochain rendez-vous à Albi les 17&18 Septembre.



Cédric TANGRE.



Cliquez pour agrandir l'image
Cédric Tangre (Jean Michel Cherrier)
Cédric Tangre (Jean Michel Cherrier)
  • Dans la même catégorie

  • Gregg Black trahi par son moteur au Supersport de Ledenon

  • Résultats contrastés pour le PoweRacing à Ledenon

  • Performances inattendues pour le Team Planet Motor Racing à Ledenon

  • Richard de Tournay : Que d’eau, que d’eau ... (Général Mac Mahon)

  • Freddy Foray forfait… pour la finale du FSBK à Albi

Plus de news »

Publicité