x
Esprit-Racing
 
ESPRIT-RACING.COM | 28.09.10 | 21:10 ESPRIT-RACING.COM | 28.09.10 | 21:10


Un week-end de folie à Carole !


 

Arrivé jeudi sur le circuit Bako et moi installons le auvent et une fois tout en place, nous commençons la préparation de la moto qui était restée sur Paris : freiner les vis pour le CT, vidanger le moteur, la boîte et soigner quelques détails…. Nous recevons quelques visites de curieux dont le sémillant Patrick Pécourt pilote du challenge qui nous invite à manger en leur compagnie. Une première démonstration de l’ambiance conviviale et de l’esprit d’entraide qui règnent sur le paddock du Protwin. Ensuite c’est Frédéric Bottoglieri qui vient nous voir et remarque une petite fuite d’essence alors que nous faisons le plein de la moto… Pas de panique, Julien est sous le auvent de la « scuderria Ducati » (Laurent Vilain et Patrick Pécourt) avec tout le matériel pour souder. Bako a le moral dans les chaussettes et passe une nuit blanche. Moi couché sur le goudron sans matelas dans une tente, je suis confiant et dort comme un bébé. Hormis l’idée de se lever plus tôt, Julien n’avait vraiment pas l’air inquiet en voyant notre réservoir. Le lendemain à 9H pétante après une très courte nuit il fait la réparation. Pas vraiment épargné par la mécanique de la Ducati 999 R de Laurent Vilain lui non plus, il acceptera de faire une autre reprise le soir sur les pattes de fixations avant qui donnent des signes de faiblesse. Sans lui, nous n’aurions pas pu prendre le départ !


Vendredi matin la moto est prête, mais la pluie qui va perturber tout notre week-end est déjà là. Nous montons des pneus pluie ayant déjà fait quelques tours lors du rodage… Et quand arrive la séance, la piste a séchée… David fait 5 tours de piste et rentre car il ne peut pas régler la moto dans ces conditions.
L’après midi, il fait une séance libre avec les 1000 de la PromotionCup sur le sec et claque un 1.06,80 sans vraiment parvenir à exploiter le freinage de la moto faute d’une prise en main insuffisante.

 


Samedi matin, première séance qualif’. La piste est encore humide par endroit. David n’ose pas vraiment se lâcher et se qualifie en 1.07,843 avec le 10ème temps. La pole se joue entre Frédéric Bottoglieri en 1.04,908 avec sa Ducati 1198 S gonflée à bloc et Ludovic Loeul en 1.050,030 sur sa KTM RC8R. Ces deux là jouent le titre.

Après la séance David nous demande des modifications pour réduire la plongée au freinage et ainsi mieux profiter des freins. La moto est prête pour la 2ème qualification de l’après midi…. Mais juste au moment de partir, il pleut des cordes. N’ayant pas de roue de rechange, nous déclarons forfait comme beaucoup puisqu’il est impossible d’améliorer les temps réalisés sur le sec.

Le bilan des essais est donc plutôt maigre avec 2 séances sur 4 réellement effectives et une moto avec des réglages de suspensions différents, mais jamais essayés. Nous manquons énormément de roulage, tant pour David qui doit s’habituer au pilotage « d’une petite cylindrée » que nous pour régler au mieux la moto. La course s’annonce difficile, mais une place dans les 5 semble accessible sur le sec si nos réglages sont corrects, alors que sous la pluie on se doute qu’il y a un très bon coup à faire… malgré une absence totale de roulage sur le mouillé ! (pas de réglage, pas de repère…). Mais bien sûr, rien ne va se passer comme prévu.


Dimanche
C’est le scénario catastrophe d’une météo changeante qui nous a déjà valu 2 séances loupées fautes de roues pluie. Pour nous et quelques rares autres qui n’ont pas de roues de rechange il est crucial de choisir les bons pneus. On surveille la météo et le ciel qui se couvre toute la matinée. Le matin on fait une répétition de montage/démontage chronométrée. Il nous faut 5 minutes pour changer les 2 roues, mais pas les pneus. On n’est pas prêts pour les 24 H ! ½ H avant la course on opte pour des slicks. Pendant que les mécanos du camion Dunlop montent gentiment nos pneus, on attend dehors, sous une pluie fine et dans le vent! En me rendant la roue arrière le monteur me dit : « ça c’est une roue qui gagne ! ». Une intuition ? En tout cas encore une belle démonstration de fair-play puis que c’est du Bridgestone qu’il accepté de nous monter !

Sur la grille de départ le directeur de course appelle les pilotes pour leur demander de monter des pluies. Nous nous concertons. Nous avons la conviction que la piste va sécher et que s’il y a un coup à jouer c’est celui là. Nous sommes tous d’accord. David prend son temps au départ et si ça sèche il rattrape le temps perdu. Sinon il ne prend pas de risque. Poker !

Après un super départ, les premiers tours sont difficiles, David roule sur des œufs tenant son rang dans la paquet (Il passera 9éme au 1er tour). Devant un trio s’échappe très nettement. Ceux-là seront difficiles à rejoindre. Mais au fil des tours la trajectoire sèche et petit à petit David passe prudemment ses premiers concurrents. La remontée commence avec quelques belles arsouilles. Dans la partie sinueuse, la petite Roadson se joue des machines plus lourdes qui reprennent l’ascendant dans les portions droites. Devant Frédéric Bottoglieri rétrograde car il connaît des problèmes avec son anti-patinage réglé pour des slicks. Dans le même temps Ludovic Loeul fait le trou. Mais la piste séchante permet à David de profiter de ses slicks. Bientôt seule la KTM résiste, mais grâce à un bel intérieur dans la parabolique, la 550Superleggera passe en tête. Rapide mais toujours prudent Dum’1 creuse 15 secondes d’écart avec Ludovic Loeul, remportant une belle victoire et le meilleur temps en course (1.08,436 sur une piste séchante) ! Ludovic qui fini second remporte le challenge cette année devant Frédéric Bottoglieri classé septième à Carole alors que José Lattuada complète le podium. Une victoire de « renards » comme dira Telcou, mais une victoire quand même !

 



Epilogue

Même si la 550Superleggera doit rouler encore sur le sec pour progresser en réglages, cette première sortie (oublions le bouillon du Vigeant l’année dernière), est plus que satisfaisante. La compétitivité d’une petite moto sur un circuit court est en passe d’être démontrée. Nous reviendrons bientôt sur les détails techniques de cette aventure. Mais vous pouvez dors et déjà vous procurer Moto Journal dès jeudi

En attendant Merci à Florence et Marie-Claude et à tous les protagonistes du challenge Protwin pour leur accueil et leur convivialité (apéritifs, repas, entraide, l’ambiance est vraiment cool !). Merci aussi à tous nos partenaires toujours motivés par notre défi (Bravo Jean-Claude) et aux pilotes qui ont contribués à la mise au point de cette moto : Zef, Telcou, Moustic, et bien sûr David ! ! ! !



Jeff



Retrouvez l’actualité de Roadson et de cette BT550Superleggera sur le site officiel : http://www.roadson.fr




Ajouter: Esprit-Racing - CP - Victoire pour la Roadson BT550Superleggera à Carole ! à Wikio Ajouter: Esprit-Racing - CP - Victoire pour la Roadson BT550Superleggera à Carole ! à Face Book Ajouter: Esprit-Racing - CP - Victoire pour la Roadson BT550Superleggera à Carole ! à Yahoo! Ajouter: Esprit-Racing - CP - Victoire pour la Roadson BT550Superleggera à Carole ! à Google Ajouter: Esprit-Racing - CP - Victoire pour la Roadson BT550Superleggera à Carole ! à Digg Ajouter: Esprit-Racing - CP - Victoire pour la Roadson BT550Superleggera à Carole ! à Technorati Ajouter: Esprit-Racing - CP - Victoire pour la Roadson BT550Superleggera à Carole ! à Live-MSN Ajouter: Esprit-Racing - CP - Victoire pour la Roadson BT550Superleggera à Carole !à del.icio.us Ajouter: Esprit-Racing - CP - Victoire pour la Roadson BT550Superleggera à Carole ! à BlogMarks Ajouter: Esprit-Racing - CP - Victoire pour la Roadson BT550Superleggera à Carole ! à Scoopeo
Cliquez pour agrandir l'image
Victoire pour Mister Dum1 ! (Esprit-Racing)
Victoire pour Mister Dum1 ! (Esprit-Racing)
  • Dans la même catégorie

  • Stef and go

  • Le Challenge Protwin à Nogaro

  • Challenge Protwin 2010, ouverture à Ledenon

  • CHALLENGE PROTWIN 2010

  • Patrick Pécourt se paye la pole à Magny-Cours

Plus de news »

Publicité