x
Esprit-Racing
 
ESPRIT-RACING.COM | 27.09.10 | 07:30 ESPRIT-RACING.COM | 27.09.10 | 07:30


KO technique à Denver. Les espoirs de l’Equipe de France, engagée dans la 64ème édition du Motocross des Nations, ont rapidement été réduits à néant avec les problèmes techniques qu’à connu Marvin Musquin contraint à un double abandon. Dès lors la France ne pouvait plus briguer le podium, puisque ce sont cinq résultats qui sont retenus pour le classement final, et la septième place obtenue ne restera pas dans les annales.


Pour espérer monter sur le podium de cette fantastique épreuve qu’est le Motocross des Nations, et plus encore pour la gagner, il faut que tout se déroule à la quasi perfection tant le niveau des équipes de pointe est aujourd’hui élevé. Et le grain de sable qui a stoppé la France ce week-end était de taille, puisque Marvin Musquin n’a pu terminer aucune des manches alors qu’il était considéré comme la pièce maitresse de l’équipe, fort de ses deux titres mondiaux. La nouvelle 250 KTM à injection électronique étrennée deux semaines plus tôt lors de la finale du Mondial ne lui a pas permis de boucler ses courses, alors qu’il effectuait un superbe début de manche en menant sa catégorie dans la course MX1/MX2. Contraint à l’abandon après quelques tours, il sera obligé de rentrer une nouvelle fois au paddock dès le début de la manche MX2/Open.

Même sans ce souci technique, la France aurait sans doute eu du mal à jouer la victoire puisque rien ne s’est passé comme il l’aurait fallu. Une chute de Xavier Boog au premier virage de la course MX2/Open condamnait l’Alsacien à une longue et épuisante remontée, qu’il paiera dans l’ultime débat du jour. Marqué par l’effort et pénalisé par un départ dans le pack, Xavier s’assure néanmoins avec une septième et une onzième place la troisième place en catégorie Open. C’est Gautier Paulin qui signe la meilleure performance de l’équipe, en obtenant une cinquième et une neuvième place dans ses courses ; bien parti en première manche mais ne parvenant à se libérer il ne confirmera pas sa pôle position du matin, avant de chuter à deux reprises dans l’ultime course. Denver interrompt une belle série de podiums pour l’Equipe de France, et tout le monde à d’ores et déjà l’esprit tourné vars Saint Jean d’Angely qui accueillera l’an prochain la 65ème édition du Motocross des Nations.


Gautier Paulin : « Je suis bien sûr déçu ce soir, mais c’est la course et on ne reviendra pas en arrière ! Le matin au warm-up je me sentais super bien et j’ai signé un tour de folie, mais en course je n’ai jamais retrouvé ces sensations. J’ai pris un bon départ en première manche, mais je me suis crispé rapidement alors que j’étais en bagarre avec Metcalfe et j’ai attrapé mal aux bras. Mon second départ fut moins bon, je suis revenu assez vite mais j’ai chuté une première fois en perdant l’avant dans un dévers ; peu après j’ai à nouveau chuté, puis je me suis appliqué pour revenir de la vingtième à la neuvième place. Je n’avais plus de réel objectif puisqu’il n’y avait plus personne devant moi, j’ai roulé pour amener un résultat à l’équipe. Le résultat n’est pas à la hauteur de mes espoirs, je pense qu’on a tous manqué de réussite à un moment mais le bilan n’est pas totalement négatif. »


Xavier Boog : « Sur trois départs je tombe deux fois, et si hier je n’y étais pour rien cette fois je suis tombé tout seul et c’est dur à accepter. Je suis reparti dernier, j’ai eu du mal à trouver un bon rythme et je me suis fatigué assez vite en roulant crispé. L’une des particularités des Nations est qu’il y a très peu de temps pour récupérer entre les manches, et j’ai souffert dans l’ultime course que je termine septième après être parti vingtième. Je suis déçu de ma prestation, en seconde manche je manquais de physique et de vitesse pour faire mieux. Je rêvais de rouler aux Nations, qui plus est aux Etats Unis, on a passé une superbe semaine avec l’Equipe de France mais le résultat final n’est pas à la hauteur de nos ambitions et de nos espoirs. »


Marvin Musquin : « La course MX1/MX2 avait bien débuté pour moi, puisque je me suis bien faufilé au départ pour me retrouver septième pas loin de Gautier. J’avais de bien meilleures sensations que la veille, je me battais avec Ramon et Wilson quand la moto a eu un problème et m’a obligé à rentrer au parc. Jon mon mécanicien a travaillé comme un fou pour changer le moteur entre les manches, on s’est présenté in extremis au parc fermé mais dès le premier tour le problème est réapparu. C’est une grosse déception, pour moi et pour l’équipe qui méritait mieux. »


Olivier Robert : « On y a cru pendant un quart d’heure, quand Gautier et Marvin étaient respectivement cinq et septièmes de la course MX1/MX2 alors que dans le clan Américain Canard avait chuté au départ. Tout s’est écroulé quand Marvin a connu son problème mécanique et a du abandonner, d’autant que dans la course suivante le même problème est réapparu et a définitivement ruiné nos chances de podium. On est déçu car nous n’avons pas pu nous exprimer, et l’image de KTM qui a mis une nouvelle moto à la disposition de Marvin est écornée. Nous étions venus pour jouer la gagne, Xavier et Gautier n’avaient rien à gagner au départ de l’ultime manche mais tous deux ont fait leur travail jusqu’au bout. Je pense que les Américains étaient prenables, il n’y a qu’en dernière manche qu’ils ont surclassé leurs rivaux. On repart déçus, mais les Américains nous trouverons encore sur leur route l’an prochain à Saint Jean d’Angely ; c’est un circuit qui a souvent réussi à nos pilotes, on sait qu’ils seront supportés par leur public. »


Philippe Thiebault : « Il ya eu un énorme investissement de chacun pour venir ici, qu’il s’agisse des teams, des pilotes ou de la Fédération et obligatoirement la déception est à la hauteur de cet investissement. Mais nous savons que c’est aussi cela le sport, et il faut savoir rester digne dans la défaite en sachant que nous devons tirer les leçons de ce que l’on peut considérer comme un échec pour mieux préparer la prochaine édition qui se déroulera en France. Cette épreuve a aujourd’hui un rayonnement exceptionnel avec plus de 30 nations engagées, dont certaines que l’on ne voit pas en championnat du Monde, et il faut continuer à œuvrer pour le développement de cette course qui est aujourd’hui l’évènement majeur du Motocross, un sport qui est cher à la Fédération. »

 

A Denver (Colorado), Pascal Haudiquert / Mediacross pour la Fédération Française



Ajouter: Esprit-Racing - MXGP - Motocross des Nations: la France septième à Wikio Ajouter: Esprit-Racing - MXGP - Motocross des Nations: la France septième à Face Book Ajouter: Esprit-Racing - MXGP - Motocross des Nations: la France septième à Yahoo! Ajouter: Esprit-Racing - MXGP - Motocross des Nations: la France septième à Google Ajouter: Esprit-Racing - MXGP - Motocross des Nations: la France septième à Digg Ajouter: Esprit-Racing - MXGP - Motocross des Nations: la France septième à Technorati Ajouter: Esprit-Racing - MXGP - Motocross des Nations: la France septième à Live-MSN Ajouter: Esprit-Racing - MXGP - Motocross des Nations: la France septièmeà del.icio.us Ajouter: Esprit-Racing - MXGP - Motocross des Nations: la France septième à BlogMarks Ajouter: Esprit-Racing - MXGP - Motocross des Nations: la France septième à Scoopeo
Cliquez pour agrandir l'image
Motocross des Nations: la France septième (D.R. MediaCross)
Motocross des Nations: la France septième (D.R. MediaCross)
  • Dans la même catégorie

  • L’Equipe de France fin prête pour le Motocross des Nations

  • Le team Rockstar Bud Racing Kawasaki déjà en 2011

  • Un podium pour Jeremy Van Horebeek et Steven Frossard

  • Sébastien Pourcel de retour sur le podium !

  • Superbe podium pour Jeremy Van Horebeek au Brésil

Plus de news »

Publicité